Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 Histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 26 Mai - 20:22

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 26 Mai - 21:27

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 26 Mai - 21:47

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 27 Mai - 20:58

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 27 Mai - 21:45

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 27 Mai - 21:57

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???"
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 27 Mai - 22:02

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 27 Mai - 22:18

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Ven 30 Mai - 22:42

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il compris alors que cette personne était complètement droguée...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Ven 30 Mai - 23:00

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors avait un problème mental très important, au choix...
_________________
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Ven 30 Mai - 23:08

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors avait un problème mental très important, au choix...
Puis l'homme explosa de rire tellement qu'il manqua de s'étoufer
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 31 Mai - 20:11

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit "Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ? " fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! " fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors avait un problème mental très important, au choix...
Puis l'homme explosa de rire tellement qu'il manqua de s'étoufer, plus rien ne pouvais le calmer
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 31 Mai - 20:16

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme
sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut
que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé
devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il
fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le
lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il
poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son
cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue
pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira
brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit
"Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui
parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une
fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins
fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à
moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir
déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce
que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ?
" fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi
encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! "
fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes
et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un
piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce
que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un
coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui
lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir
s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette
personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il
compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors
avait un problème mental très important, au choix...
Puis l'homme explosa de rire tellement qu'il manqua de s'étoufer, plus rien ne pouvais le calmer, sauf un seau d'eau en pleine figure,
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 3 Juin - 20:40

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme
sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut
que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé
devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il
fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le
lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il
poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son
cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue
pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira
brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit
"Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui
parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une
fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins
fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à
moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir
déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce
que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ?
" fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi
encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! "
fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes
et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un
piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce
que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un
coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui
lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir
s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette
personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il
compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors
avait un problème mental très important, au choix...
Puis l'homme explosa de rire tellement qu'il manqua de s'étoufer, plus rien ne pouvais le calmer, sauf un seau d'eau en pleine figure, c'est ce que lui jeta à la figure un homme qui venait d'apparaître de nulle part
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mer 4 Juin - 17:00

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme
sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut
que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé
devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il
fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le
lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il
poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son
cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue
pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira
brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit
"Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui
parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une
fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins
fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à
moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir
déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce
que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ?
" fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi
encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! "
fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes
et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un
piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce
que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un
coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui
lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir
s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette
personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il
compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors
avait un problème mental très important, au choix...
Puis l'homme explosa de rire tellement qu'il manqua de s'étoufer, plus rien ne pouvais le calmer, sauf un seau d'eau en pleine figure, c'est ce que lui jeta à la figure un homme qui venait d'apparaître de nulle part, mouillé et énervé
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Ven 6 Juin - 19:27

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme
sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut
que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé
devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il
fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le
lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il
poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son
cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue
pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira
brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit
"Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui
parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une
fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins
fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à
moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir
déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce
que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ?
" fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi
encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! "
fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes
et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un
piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce
que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un
coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui
lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir
s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette
personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il
compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors
avait un problème mental très important, au choix...
Puis l'homme explosa de rire tellement qu'il manqua de s'étoufer, plus rien ne pouvais le calmer, sauf un seau d'eau en pleine figure, c'est ce que lui jeta à la figure un homme qui venait d'apparaître de nulle part, mouillé et énervé,il s'approcha de moi et d'un coup
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Dim 15 Juin - 4:01

un jour dans un grand hotel, des bruits étranges
se firent entendre. Ils semblaient venir du sous sol, alors sans un
bruit un caméraman alla voir si il y avait un cambriolleur et la porte
s'ouvrit.
Il sursauta, en proie à une grande frayeur, un homme etait là
avec un revolver son regard était térorisé pourtant un grand sourire s
etirait sur ses lèvres pâles et ses yeux brillaient d'une étrange
couleur violacée.
Il se dit "enfin un vrai scoop". L'homme aux yeux violets
l'invita à entrer dans la pièce sombre tout en riant bizarrement. "un drogué ?"
pensa imédiatement le caméraman avec un geste de recule, mais déjà
l'homme lui avait attrapé le bras pour le faire rentrer, trois autres hommes se
trouvaient dans la pièce, autour d'un jeu de WIJA, la lumière des
bougies rendant l'atmosphère inquiètante. Les bruits étranges
s'accentuèrent encore.
La petite planchette virbrait entre les doigts des trois hommes, aussitôt
l'homme aux yeux violets posa les miens dessus, c est alors que toute
la pièce se mit à tourner

"Mais qu'est ce qu'il fait sur scène celui-là ?" fit une voix à son oreille "Il va tout gâcher, évacuer-le et dans le calme !"

Déjà des bruits hystèriques se faisaient entendre, "rien ne change même
quand un homme vient squater" pensa un blondinet ensecouant sa guitare
pour distraire la foule. Le caméraman, perdu, tourna plus ou moins de
l'oeil devant cette foule en folie.
"Mais bon sang ! SAKIII !!! " appela une voix avant de se remettra a chanter.
Une fille dans la foule essaya de grimper sur scène en voyant la diversion
que lui apportait l'homme au sol. Elle s'empara du micro et cria "TOKIO
HOTEL FUR IMMMMERRRR !!!!!!!"
En bousculant le jeune chanteur qui tomba sur les fesses, il s'emmela les
pieds dans des files, la lumière sauta et la peur s'empara de la salle
bondée. Les cris déjà hystériques devinrent encore plus fort.
L'homme
sentait des pieds sur son corps, la plupart pourvu de talons. Il crut
que son heure était venu, il ne comprenait plus rien. Sa vie défilé
devant lui il ne pouvait réagir. Soudain deux mains l'attrapèrent et il
fut tirer loin des furies. Un silence de mort se fit alors.
Le
lendemain vers 10h, une lumière aveuglante lui brûla les yeux alors il
poussa un crie et il essaya de calmer les battement irréguliers de son
cœur.
Une main vient se poser sur son torse cette main toute poilue
pris la sienne. "Mais où je suis tombé encore?". La main se retira
brusquement comme si la "chose" avait été pris en faute. Et il entendit
"Hey toi qu'est-ce que tu fais espèce de sale clodo?" c'est a moi qui
parle comme sa de un je ne suis pas sale de deux je ressemble pas à une
fille, MOI ! En plus, j'ai un mal de crâne titanesque " cries moins
fort tu veux ?" dis-je à l'intention de la fille qui se trouvait dos à
moi, à moins que... "Pourquoi ai-je en plus l'impression de l'avoir
déjà vu quelque part ?" pensais-je
"bon, tu m'expliques qu'est ce
que tu fichais sur scène, et pourquoi tu as fichu le concert en l'air ?
" fit la fille en se retournant, le choc !
Cette fille ! C'est... C'est... Enfin, non... Elle ressemble... A un mec...
"quoi
encore ? arretes avec ta tronche de poisson et repond moi ! "
fit-elle...il trouva la force de se lever malgré ses nombreux ématomes
et se mit debout, fixa cette personne et resta planté la droit comme un
piquet...
"Qu'est-ce que c'est encore que ce délir ? Mais qu'est-ce
que j'ai bien pu bouffer pour avoir des visions pareilles ???" Et d'un
coup il s'écroula par terre avec un étrange sourire... La personne qui
lui parlait un instant plus tôt se précipita vers le corps pour voir
s'il n'avait pas fais une crise cardiaque
Et d'un coups cette
personne qui était par terre se leva d'un coup et lui fit "Bouh", il
compris alors que cette personne était complètement droguée... Ou alors
avait un problème mental très important, au choix...
Puis l'homme explosa de rire tellement qu'il manqua de s'étoufer, plus rien ne pouvais le calmer, sauf un seau d'eau en pleine figure, c'est ce que lui jeta à la figure un homme qui venait d'apparaître de nulle part, mouillé et énervé,il s'approcha de moi et d'un coup il me gueula dessus comme un chien , mais je n'entendais plus rien est ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Aujourd'hui à 13:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'histoire sans fin.
» Histoire sans fin (nouveau jeu)
» Harmonium
» Répliques cultes dans les films
» Willow
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit