Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [mystère ?]Eternel cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: [mystère ?]Eternel cauchemar   Sam 2 Aoû - 23:21

***


Votre nom est Houna. Vous avez 16 ans, vous ignorez où vous êtes née. Votre père est partis dans les minutes qui ont précédés votre naissance. Vous ne l’avez jamais connu. Votre mère est morte d’une maladie lorsque vous aviez trois ans. Vous ne vous souvenez plus d’elle. Vous avez été adopté à la suite de sa mort. Votre nouveau foyer vous plaît. Vous vous sentez aimée. Madame Soréa, votre mère adoptive – vous l’appelez maman – prend soin de vous. Son mari – Yann – s’occupe lui aussi de vous comme si vous étiez sa propre fille. Il vous emmène souvent à la pêche le dimanche matin. Trois ans plus tard, alors que vous venez de fêter vos 6 ans, madame Soréa donne naissance à sa première fille biologique : Julia. Vous l’apprécié. Vous prenez soin d’elle. A vos 10 ans, Yann meurs d’un accident de moto. Il avait 29 ans. Madame Soréa tombe en dépression. A votre tour, vous prenez soin d’elle et de sa fille. Les années passent. Vous avez 13 ans. Votre mère ne s’est pas remis de la mort de son mari. Votre vie se résume à la cuisine, la lessive, les devoirs de votre petite sœur, et à rester au chevet de votre mère. 1 ans plus tard. Vous avez 14 ans. C’est à cet âge là que vos premières crises se déclarent. Il est minuit. Votre mère dors. Julia aussi. Mais vous ne trouvez pas le sommeil. Après avoir avalé 2 antalgiques vos paupières se ferment lourdement. Vous êtes dans une forêt. Il fait froid. Très froid. Les arbres sont en sang. Vous vous réveillez en sueur. Vous n’osez pas crier. Vous savez que c’est un mauvais rêves. Et pourtant vous avez peur. Chaque nuit vous fait le même cauchemar. Vous n’en parlez à personne. Quelques mois plus tard, alors que vous prépariez le dîner, vous entendez une voix. Grave. Vous regardez autour de vous : Personne. « les arbres sont en sang, le froid les a tous emportés ». Vous vous bouchée les oreilles. La voix continu de résonnez dans votre tête. Les mois passent, encore et encore. Vous entendez toujours cette voix. Cette même voix. Les gens du village vous croivent folle.


Votre nom est Houna. Vous avez 16 ans et vous ignorez où vous êtes née.


***


Dernière édition par Charlène* le Lun 4 Aoû - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Sam 2 Aoû - 23:26

bien!!!j iame bien!!!il y a une suite???si oui je la veut stp charlene
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Sam 2 Aoû - 23:27

oh putiin je keff grave!! mdrr
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Dim 3 Aoû - 16:17

répertoriée à la lettre E + auteur en C
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Lun 4 Aoû - 14:24

Plouhinec, Morbihan Bretagne-sud

La sonnerie du téléphone avait tiré Houna de son sommeil, l’arrachant ainsi à ses cauchemars.
Elle se retourna deux fois dans son lit, avant de s’emparer du téléphone.
9 heure. Qui pouvait bien appelé à une heure pareil ?

« Allô ?, demanda t-elle d’une voix engourdi.

Pas de réponses. Houna colla le combiné du téléphone à son oreille, et s’arrêta de respirer. Elle put ainsi entendre une respiration faible et irrégulière, à peine audible. 14 secondes que Houna se tenait en apnée, elle allait relâcher un soupir lorsqu’elle entendit un signal dans son téléphone : L’interlocuteur avait raccroché. Houna repris son souffle, reposa le téléphone sur sa table de chevet et s’allongea sur son lit.
Une erreur, sans doute.
Ces derniers temps, rare étaient les fois où Houna était réveillé à une heure aussi matinal. Julia passait quelques temps chez sa grand mère, elle n’avait donc plus le besoin de se lever pour l’emmener à l’école. D’ailleurs, Houna n’allait pas au lycée comme tout les gens de son âge. Depuis la mort de Yann, elle suivait des cours particuliers à domicile, ce qui lui permettait de veiller sur sa mère. Elle aimait s’assurer qu’elle allait bien, et qu’elle ne manquait de rien. Jamais elle n’aurait pu subvenir à ses besoins si elle s’étaient intégrer dans un lycée, c’est ce qu’elle disait.
Il était 9 heure passé. Sa mère ne se réveillait jamais avant midi, ce qui lui laissait plus de deux heures de libres devant elle. D’habitude, Houna en aurait profité pour ranger la maison, passer l’aspirateur, faire des lessives. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, Houna avait décidé de se rendre à la librairie, ça lui changerais les idées. Après une rapide douche, elle se vêtu d’habit simple, se démêla ses long cheveux noir et soyeux et quitta la maison.
Je ne serais pas longtemps, je reviendrais avant le réveille de maman.
La librairie n’était qu’à quelques minutes de là. Houna connaissais même un raccourci. Il lui suffisait de passer par la forêt, d’enjamber un petit ruisseau, de marcher encore un peu, et elle se retrouvait en ville. Elle n’y allait pas souvent, elle n’aimait pas se mêler à la foule. Mais de temps en temps, elle se rendait chez le libraire. Au début, c’était parce qu’elle trouvait son fils – il travaillait avec lui – trouvait mignon, jusqu’à ce qu’elle apprenne qu’il avait déjà une petite amie. Etrangement, Houna l’avait trouvé beaucoup moins beau. Mais finalement, elle avait découvert un intérêt pour la littérature, pour les documentaires aussi.

« Bonjour, s’enjoua Houna en entrant dans la librairie.


***


Enzo, le fils du libraire, ne connaissait qu’une seule personne dont la voix était aussi expressive et joyeuse que celle ci lorsqu’elle rentrait dans la librairie. Pourtant, cette jeune fille semblait réservée, son visage n’avait rien de celui d’une fille heureuse. Il en était persuadé. Il ne connaissait rien d’elle. Il avait rarement eu l’occasion de lui parler, il avait même l’impression qu’elle le fuyait. Souvent il l’espionnait et quand elle partait il regardait les livres qu’elles avaient elle même regardés. Il avait ainsi appris qu’elle s’intéressait à la nature et au polar. Ces deux choses là n’avaient rien de liée, ce qui l’amusa. Il avait aussi remarqué qu’elle avait feuilleté des livres de médecines. Il se demandait alors si elle avait quelqu’un de malade dans sa famille. Peut être voulait-elle faire médecin après tout !
Enzo s’étonnait de voir la jeune fille à une heure pareil, mais il en fût ravi. Il l’observait, encore et encore. Elle feuilletait un livres sur les forêts, les fleurs. Puis elle a regardé un livre de géographie. Quelque fois, elle jetait un coup d’œil furtif vers Enzo, alors celui ci baissait la tête faisant ainsi semblant de s’intéresser à la liste des livres que son père lui avait demandé de commander. De nouveau, Il jeta un coup d’œil à sa cliente. Elle n’était plus là. Deçu, il porta enfin son attention sur la commande de livre.

« Excusez moi, l’interrompis Houna. Il n’y a pas de prix sur ce livre, combien coûte t-il ?
- euhhh…12€95, répondit le fils du libraire, légèrement troublé par la beauté de la jeune fille.
- Je vais le prendre, ainsi que celui çi.


Enzo s’empara des deux livres, et mémorisa les couvertures. Quelques secondes plus tard, sa cliente quittait la librairie. Il s’avança vers le rayon médecine, et s’empara du livre acheter par la jeune fille. Il le feuilleta rapidement.
Schizophrénie, voilà de quoi parlait le livre.
Enzo appris aussi que l’autre livre acheter par sa cliente relatait d’une légende sur les vampires.Il n'en tira aucune concluson excepté que sa curiosité était un bien vilain défault.


***


Dernière édition par Charlène* le Lun 4 Aoû - 14:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Lun 4 Aoû - 14:33

la suite
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Lun 4 Aoû - 20:23

suite stp
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Lun 4 Aoû - 21:47

suite suite
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Sam 16 Aoû - 22:29

J'essaierais de mettre la suite dés que j'aurais un peu de temps libre devant moi pour l'écrire ^^
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Sam 16 Aoû - 23:43

merci...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Dim 17 Aoû - 23:46

Ho mon kwapo je me souviens je l'avais déjà lu mais j'avais oublié de mettre un com!--"
j'adore, je veux donc une suite mon kwapo écrivain!=D bisous je t'aime fort!=)
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Lun 18 Aoû - 22:23

Lorsque Houna arriva dans sa maison, elle fut rassurer de savoir que sa mère dormait encore. Elle rejoignit la cuisine, déposa sur un plateau une poire et un yaourt et prépara un verre d’eau dans lequel elle y ajouta un comprimé.
Houna allait posé le verre sur le plateau lorsqu’elle entendit de nouveaux des voix résonner à l’intérieur de son crâne.
« ils ont tué ta famille, houna, ils les ont tué ! ils sont tous mort ! mort ! »
Surprise, Houna laissa le verre glisser entre ses mains. Celui çi se fracassa dans un bruit assourdissant contre le carrelage, laissant les bouts de verre s’éparpiller à travers la pièce.

- « laisse moi tranquille, cria Houna en se bouchant les oreilles, va t-en ! va t-en !poursuivit-elle sans savoir vraiment à qui elle s'adressait »

Sa respiration freinait , Houna se retenait de pleurer.
Que m’arrive t-il ? je ne suis pas folle, je ne suis pas folle !
Elle mit quelques minutes à reprendre ses esprits. Elle se dépêcha de re-préparer un comprimé à sa mère, puis elle monta les escalier deux à deux avec le plateau.
Elle frappa à deux reprise dans la chambre de sa mère, juste par politesse car elle savait que sa mère ne lui répondrait pas. Elle rentra dans la chambre, et envoya un sourire à sa mère.

« Bonjour maman, adressa Houa à sa mère.

Elle s’approcha du lit, déposa le plateau sur la table de chevet, et embrassa sa mère sur le front. Il était toujours aussi glacé, quelques fois Houna avait même l’impression d’embrasser un cadavre. La jeune fille s’empara de la main, et resta quelques minutes à la contempler. Malgrés son teint pale et ses quelques rides, madame Soréa exhibait une incroyable beauté. Ses cheveux, coupé et lavé soigneusement par Houna, était son atout principale. Mais ce que Houna préférait chez sa mère adoptives, c’était ses yeux. Vert. Un regard perçant, doux et rassurant. Houna souri. Madame Soréa devait vraiment avoir beaucoup de succès auprès des garçons avant de rencontrer Yann. La jeune fille lacha la main de sa mère. Elle allait repartir lorsqu’elle entendit une voix. Pas imaginaire cette fois ci. Non, cette voix bien plus douce que celle de ces rêves, elle ne l’avait pas entendu depuis des semaines, peut être même des mois.

« Houna ?
- Ma-maman ? Oui, je suis là. Qu’est ce qu’il y a, répondit Houna d’une voix tremblante.
- Approche ma fille. »


Sa voix était faible, mais perceptible. Houna s’assis de nouveau auprès de madame Soréa, et l’observa a travers un regard émotif.

« Comment tu vas, houna ?
- je…je vais bien. Merci, souffla Houna.
- Tu es sur ? Je t’entend pleurer la nuit. Tu as cassé quelques chose tout à l’heure ?
- Oh…ce n’est rien, des mauvais rêves. Le verre m’a échapper des mains, je suis désolé. J’en rachèterais un en ville, demain.
- Ne te déplace pas pour ça, ce n’est pas des verres qui manque dans cette maison.


Houna souri. Elle n’avait pas ressentis un tel bonheur depuis un moment. Entendre sa mère parler la rendait plus légère, plus forte.

« Houna, je me sens mieux en ce moment, vraiment, poursuivit madame soréa, je voudrais que tu t’intègres dans un lycée.
- Ce n’est pas la peine ! Monsieur woodstok m’instruit convenablement. J’apprend plein de chose grâce à lui, je crois qu’il sera mieux que n’importe quel autre professeur !
- Ma fille, tu ne pourras pas être auprès de moi éternellement. Je vais mourir un jour, tu le sais. Je veux, avant de mourir, savoir que tu es vraiment heureuse. Que tu ne manques de rien. Que tu auras trouvé un amie pour veiller sur toi lorsque je ne serais plus là. Que tu te trouve un petit copain qui te consolera lorsque tu poseras une fleur sur ma tombe. C’est important pour moi Houna. Je veux que tu sois heureuse. »


Houna restait sans voix, mais sa gorge lui faisait terriblement mal. La douleur que l’on a lorsque l’on essaie de contenir ses pleurs. A ce moment là, Houna vit son bonheur s’écrouler.
Pourquoi fallait-elle qu’elle lui lâche une bombe pareil ?
Houna s’empara fermement de la main de sa mère et posa sa tête contre sa poitrine.

« Je t’aime maman, je t’aime, chuchota t-elle.

Une larme coula le long de sa joue, s’écrasant sur la poitrine de madame Soréa. Elles restèrent ainsi une bonne dizaine de minutes, l’une contre l’autre.

- Allez, ce ne sont pas des adieux, je vais mieux. Sincèrement. Va roder auprès de ton futur lycée, je vais demander à Mr woodstok de s’occuper des papiers de scolarité, d’accord ?
- Hmmm…Je persistes à dire que je serais mieux si je continuais les cours à domicile ! rechigna Houna
- Tu n’as pas encore 18 ans, et tu es sous mon autorité : La semaine prochaine, tu iras au lycée comme tout les gens de ton age. Et quand tu rentrera je te dirais « ta journée c’est bien passé ? Tu as eu des notes ? » comme toute les mères ayant des enfants de ton age.



Houna ria de bon cœur. Bien sur, elle n’avait aucune envie d’aller au lycée. Mais voir sa mère parler avec autant d’entrain l’avait persuadé. Houna avait été vraiment étonné en entendant sa mère enchaîner autant de mots. Elle qui n’avait pas parler depuis des semaines. Peut être qu’elle avait raison. Qu’elle allait mieux, beaucoup mieux. Peut être même que, dans quelques jours, madame soréa sortira de son lit. Houna espérait que bientôt, sa mère lui préparerai de nouveau les crêpes caramel-beurre salé dont elle avait le secret. Les meilleurs crêpes bretonne, Houna en était sur. Rassuré, Houna quitta la chambre. Mais lorsqu’elle referma la porte, elle laissa les larmes couler sur son visage en se remémorant de certain propos.
Ma fille, tu ne pourras pas être auprès de moi éternellement. Je vais mourir un jour, tu le sais. Je veux, avant de mourir, savoir que tu es vraiment heureuse. Que tu ne manques de rien. Que tu auras trouvé un amie pour veiller sur toi lorsque je ne serais plus là. Que tu te trouve un petit copain qui te consolera lorsque tu poseras une fleur sur ma tombe. C’est important pour moi Houna. Je veux que tu sois heureuse.


***
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Lun 18 Aoû - 23:24

Oh c'est triste!!mais tellement beau,mon kwapo je veux une suite stp!!bisous je t'aime fort!!
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [mystère ?]Eternel cauchemar   Aujourd'hui à 6:54

Revenir en haut Aller en bas
 

[mystère ?]Eternel cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [FORUM ACTIF] Dj Mystère : Elektronik community
» un mystérieux mystère
» Mystère
» DU « CAUCHEMAR AMÉRICAIN» POUR LES NOIRS...
» Eternel Johnny pour la Voix du Nord
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit