Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [T] Smarties ou Nutella ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Mar 6 Jan - 23:54

mdr sa va partir en live total tout sa !!
suiiiite =D
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Mer 7 Jan - 9:33

haaaan
c'est dommage, c'était un bon petit couple avant...

la suite stp ma muuuu
gros, bisous

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Mer 7 Jan - 16:28

Chapitre 54


Je sais plus quand ni comment, mais je me suis retrouvée allongée sur mon lit, mon oreiller s'est vite retrouvé trempé de larmes.
Ma meilleure amie.
Avec lui.
Je les déteste.
Ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent, qu'ils aillent se faire foutre.

Je me lève et fourre toutes mes affaires dans ma valise.
Je vais pas rester ici une minute de plus.
Oh et puis je vois pas pourquoi je leur ferais le plaisir de partir !

Je recolle mes vêtements dans un tiroir et force pour pouvoir le fermer.
Je vais pas supporter, je pourrai même plus croiser leurs regards ...
Les imaginer tous les deux ...
La nausée monte plus vite que jamais.
Tawny, la seule qui sait vraiment ce que je ressens, comment elle a pu me faire ça ?
Tsss ...

Mes vêtements atterrissent de nouveau dans ma valise, puis j'entame le remplissage d'un autre sac.
Nan, je vais pas les laisser être heureux comme ça.
Hors de question.
Je jette tout dans un coin et retourne me vautrer sur mon lit.

Je vais pas m'amuser à faire ça toute la soirée.
Ma porte s'ouvre et se referme.
_ Barre-toi.
Aucune réaction, la personne qui est entrée n'a pas bougé d'un pouce.
Je reste la tête enfouie dans le coussin et sers les poings.
_ T'es sourd ? Fous-moi la paix, j'ai pas envie de parler.
Le lit s'affaisse à côté de moi.
Soit je parle pas la même langue, soit ce que je dis est incompréhensible tellement je chiale, soit celui qu'est à côté est borné comme pas deux.

_ Je crois que je suis amoureux de Tawny. Et c'est quand je m'en rends compte qu'elle me trompe. Ou plutôt, c'est quand elle me trompe que je m'en rends compte ... J'irais bien en parler avec Bill, mais il est bizarre en ce moment. Gustav passe son temps à fuir Guertha ou à se la taper. Quant à Georg, je me vois pas me pointer et lui dire : « Hum excuse moi, serait-il possible que tu me rendes ma copine ? Parce que je l'aime vois-tu, et l'idée que tu te la tapes dans ta douche dès que j'ai le dos tourné me plaît pas tant que ça. » Nan mais sérieux, j'ai personne à qui parler. Je me suis dit que tu pourrais me dire des trucs horribles sur elle, genre me dégoûter, qu'elle sorte de ma put*in de caboche ...

Je relève la tête et mon regard tombe sur un visage inconnu et familier.
Doux et torturé.
Tellement différent de celui que j'ai été habituée à voir collé à ma soi-disant meilleure amie.
Il regarde par la fenêtre, ses yeux sont vitreux, ça ne m'étonnerait pas de voir de minuscules gouttes salée s'en échapper.

Ma main saisit la sienne et je me rapproche de lui.
On est dans la même situation, au fond.
Il jette un coup d’œil au tas de vêtement empilé dans ma valise.
_ Tu pars ?
_ Je sais pas encore.

Son regard se fait pesant.
_ Tu vas pas me laisser tomber ? Je tiendrai pas tout seul.
Sa main passe le long de mon bras, et voilà que mes idées tourbillonnent sous ce simple contact.
Nan ...
J'ai assez de mal à tout gérer, j'ai pas besoin de ça par dessus le marché ...

_ Tom ...
_ Chut.

Il passe son doigt sur mes lèvres et commence à m'embrasser doucement.
Mes bras s'enroulent autour de son cou et nos bassins se font face.
Il parcourt mon dos de caresses, bien plus agréables que je ne l'aurais pensé.
L'odeur de sa peau me rappelle celle de son frère.
Mais tout le reste est différent.
Mon T-shirt trop large atterrit sur le sol et ses mains s'aventurent sur mes seins peu couverts.
Je ferme les paupières et me délecte de la chaleur de son corps contre le mien.
Et ce sont les yeux de Georg qui flottent dans ma tête, son sourire, ce sont ses mains à lui qui me caressent.

_ Et m*rd,e j'y arriverai pas !
À mon grand étonnement, ces mots ne sont pas sortis de ma bouche mais de celle de Tom.
_ Hum, moi non plus.
On se laisse tomber côte à côte, fixant le plafond, cherchant chacun un truc intelligent à dire.
_ On est ...
_ Ridicules.
_ Oui.
_ L'amour rend c*n, c'est bien connu.
_ Y a pas que nous qu'il rend c*n.

On échange un regard et on pouffe de rire.
Je saisis de nouveau sa main et on reste comme ça quelques minutes, un sourire débile sur les lèvres.
Savoir qu'on n'est pas seul à souffrir rassure.
Les sentiments humains sont plus que tordus.

_ Serena, je ...
Bill vient de faire irruption dans la pièce.
Son regard passe de moi en soutien-gorge à son frère torse nu, et enfin à nos doigts enlacés.
_ Oh je vois.
La porte claque et je sens ma main glisser de celle de Tom.
_ Aïe aïe aïe ...
Il se lève précipitamment et se dirige vers la porte.
_ Tom il va s'en remettre ... Panique pas.
_ Pff mais tu comprends pas? Il est raide dingue de toi ! T'es vraiment aveugle pour rien voir. Maintenant je pense que tu es parfaitement capable de savoir ce qu'il ressent en ce moment même, étant donné qu'on est trois à éprouver ce sentiment de malaise. Alors autant aller lui dire de suite qu'on n’a rien fait, ça limitera les dégâts.

Il baisse la poignée d'un geste brusque mais je le devance.
_ Laisse-moi aller le voir.
Il m'interroge du regard.
_ T'es sûre de savoir c'que tu fais ?
_ Nan. Qui est sûr de savoir ce qu'il fait ?

Il soupire et me laisse passer.

Je traverse le couloir comme une flèche, la peur me brûlant le ventre.
Et s’il faisait une c*nnerie ?
Nan, pense pas à ça ...
Je pourrais pas, c'est la personne encore vivante qu'a été la plus sympa avec moi.
J'ai besoin de lui, et je gâche tout en manquant de me taper son frère et en pensant à Georg.
Tiens, en parlant de lui, il est grand temps de mettre les point sur les « i ».
Les vrais points, cette fois.

Je pousse la porte de sa chambre qui s'éclate contre le mur.
Il se retourne et écarquille les yeux.
_ Tu t'es tapé ma meilleure amie ?
Il fronce les sourcils et me tourne le dos, pour continuer de faire son lit comme si mon irruption n'avait pas eu lieu.
_ Oui, et ?
Il m'énerve.
_ Et alors elle est avec Tom.
_ « Était » conviendrait mieux, je pense.

Il se retourne brièvement et j'aperçois un sourire en coin.
_ Tu sais pas quoi ? Dire que j'ai cru que tu m'aimais. J'ai été assez c*nne pour croire que t'étais trop timide, que tu savais pas comment t'y prendre. Et bien non, même pas. Comme je l'ai pensé dès le début, je n'ai jamais été et ne serais jamais rien d'autre qu'un simple coup d'un soir. Que tu n'as jamais eu d'ailleurs. Tu l'as dit toi-même que tu voulais juste me sauter. Bill avait raison, je peux pas compter sur toi.
Je me mords les lèvres le plus fort possible pour ne pas fondre en larmes.
Tous ces sentiments qui se bousculent et me torturent.
Allez, prends-moi dans tes bras, dis-moi que j'ai faux sur toute la ligne, dis-moi que tu m'aimes plus que tout, que Tawny c'est rien pour toi.
Dis-moi que tu ne me feras plus de mal, que tu prendras soin de moi, que tu m'empêcheras de faire des conneries, dis-moi que maintenant tu seras toujours là ...

Il reste là, les bras ballants, le regard dénué d'émotion.
J'ai l'impression de parler à un bloc de pierre.
Parions qu'il est en train d'se dire un truc du genre « Tiens, je mangerai bien un hot-dog moi ... »
Tsss ...
Je tourne les talons et me dirige vers la sortie.
_ Serena ... ?
Mon cœur bat la chamade.
Je me retourne face à lui et attends qu'il continue.
_ Méfie-toi de Bill ...
Merci du conseil, trouduc.
Je sors définitivement et ne prends même pas la peine de refermer la porte.

C'est quand je croise Tawny que de grosses perles dévalent mes joues blanches.
Son visage me transperce le cœur, mes larmes transpercent le sien.
_ Sery ...
Elle s'approche comme pour me prendre dans ses bras.
_ Me touche pas. Tu ... Je ... Bah, les mots viennent même pas. Retourne te faire culbuter et sors de ma vue, t'as fait assez de dégâts comme ça.
Je la contourne et accélère le pas.
Je ne me suis jamais sentie aussi mal.
L'envie de me foutre dans un coin et de m'y laisser crever me taraude, mais je dois d'abord m'assurer que Bill va bien.
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Mer 7 Jan - 16:37

Pauvre petit Billou
Les vacances qui devait etre genial sont une vrai horreur
allez suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Mer 7 Jan - 18:51

=S suiiiiiiiiiiite <3
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Mer 7 Jan - 20:19

haaaaan
tout le monde est triste maintenant
j'ai cru qu'elle allait finir avec tom...
ça ne m'aurait pas dérangée^^
la suite stp ma muuu
gros bisouuuus

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Ven 9 Jan - 23:56

Chapitre 55


Ils sont tous au courant. Faut dire qu’on n’a pas été très discrets non plus !
Et puis m*rde ! Pour une fois que je tombe sur quelqu’un qui ne me juge pas, qui n’attend pas de moi l’impossible, qui veut juste b*iser et parler sans se prendre la tête … Je vais pas laisser passer l’affaire, non ?

Ben, faut croire que si.
Ça a commencé avec Gus :
_ Tu veux aussi Guertha ?
Pour continuer avec Bill :
_ Tu bouffes à tous les râteliers, toi, hein ?!
Et se finir avec Tom :
_ Rends-la-moi !
Je pensais pas qu’il l’aimait tant que ça, Tomichou. Mais c’est pas à moi de choisir. Je l’aime bien. Elle aussi. Alors y a pas de mal à se faire du bien, non ?

Sauf que la demoiselle qui hante mes jours et mes nuits ne l’entend pas de cette oreille.
La porte de ma chambre s'éclate contre le mur. Je me retourne et écarquille les yeux.
_ Tu t'es tapé ma meilleure amie ?
Je continue de faire mon lit, comme si de rien n’était. Je sens bien que ça l’énerve. Mais d’un autre côté elle s’est bien tapé mon pote. L’est-il encore d’ailleurs ?
_ Oui, et ?
_ Et alors elle est avec Tom.
_ « Était » conviendrait mieux, je pense.

Elle monte sur ses grand chevaux et me sort une tirade digne d’un Cyrano ou d’un Hamlet :
_ Tu sais pas quoi ? Dire que j'ai cru que tu m'aimais. J'ai été assez conne pour croire que t'étais trop timide, que tu savais pas comment t'y prendre. Et bien non, même pas. Comme je l'ai pensé dès le début, je n'ai jamais été et ne serais jamais rien d'autre qu'un simple coup d'un soir. Que tu n'as jamais eu d'ailleurs. Tu l'as dit toi même que tu voulais juste me sauter. Bill avait raison, je peux pas compter sur toi.

J’encaisse. Encore. Et encore. Et encore.

Je dois lui dire quoi ?
« C’est bien, t’as raison ? »
« Tu croyais quoi : que j’étais le mec parfait ? »
« Pourquoi tu me parles de c*l alors qu’on n’a jamais rien fait ? »
« Et moi, je peux pas compter sur toi non plus ? »

Je dois lui faire quoi.
Lui coller une baffe monumentale pour me soulager de la torture qu’elle m’inflige tous les jours ?
La prendre dans mes bras juste pour lui prouver que je sais comment m’y prendre ?
Lui sauter dessus pour satisfaire ce désir qui me ronge ?
Alors je fais rien. Je la regarde partir. Et …
_ Serena ... ?
Elle se retourne.
_ Méfie-toi de Bill ...
J’ai l’impression qu’elle ne reviendra plus. Jamais.
Et m*rde !

Je me pose sur mon lit. Mais pourquoi j’ai accepté de venir ici ?
Parce que Tom me l’a demandé.
Parce qu’il devait croire que ça arrangerait les choses.
Parce que le destin est contre moi.
Parce que mon cœur saigne à chacun de ses gestes, de ses regards, de ses mots.

_ Georg ? Il faut qu’on parle.
Je sens que ça va être encore ma fête.
Ce ton dans sa voix. Cette hésitation pour venir vers moi. Le fait qu’elle s’assoit sur une chaise et pas à côté de moi. Ses regards fuyants qui ne se posent pas sur moi.
Je la regarde dans les yeux.
_ Je suis désolée … J’ai bien réfléchi … Même si entre nous deux, c’est bien. Même si on se comprend. Même si j’ai adoré ce que tu m’as fait … Je suis désolée de te dire ce qui va suivre mais c’est pas mon style de mentir. Je ne t’aime pas. T’es juste un ami. Et comme je ne suis pas comme certaine, je préfère te le dire en face et sans te raconter des cracks. J’aime Tom. Je me fous de ce que vous pensez mais il me manque. Déjà …
Pour la deuxième fois en moins de 10 minutes, je ne dis rien. De toute façon, tu veux que je réponde quoi à une telle chose ? Bah … rien !
Alors je la regarde elle aussi me quitter comme un vieux croûton.
Pourquoi la vie est aussi chienne avec ceux qui veulent la vivre ?

Je vais partir. Ça ira mieux. Et ça leur laissera tout le temps de faire leurs petites affaires entre eux.
Je commence à remplir mon sac. Encore.
_ Mais je veux pas partir, moi !
Et je déballe.
_ Ouais mais si je reste, elle va me faire mal.
Et je re-remplis mon sac.
_ Et si j’avais encore une chance ?
Et je re-déballe.
Fait ch*er ! Je sais plus quoi faire !

_ T’es content de toi, j’espère ?!
Encore ma porte qui claque.
C’est pourtant pas mon anniversaire aujourd’hui …
_ Tu l’as !
Qu’est-ce qu’il me bave, celui-là ?
_ Elle est toute à toi alors vas-y : profite !
Il titube à moitié pendant qu’il me parle.
_ Bill …
_ Allez, va ! Elle t’attend.

Il manque de s’étaler contre moi. Y a une drôle d’odeur qui flotte dans l’air.
_ Je …
_ Tu quoi ? T’es désolé ? Mon œil ! Tu pensais pas qu’elle t’aimait ! Mon c*l ! Tu voulais pas me blesser ? Arrête tes foutaises ! Alors vas-y vite avant qu’elle ne change ENCORE d’avis !

Et il se barre s’aidant de ses mains pour se guider avec les murs et va s’enfermer dans sa chambre.
Je vais vraiment me barrer si ça continue.

Là-bas.

Il n’y a que là que j’arriverai à réfléchir.
Enfin si on m’en donne le temps !
Je regarde dans le couloir avant de sortir de ma chambre : je veux parler à personne.
Sans faire de bruit, je descends les escaliers. Les deux T sont en train de se retrouver sur le canapé et j’espère qu’ils ne vont pas tarder à passer dans une chambre parce que sinon ça risque de devenir carrément porno ici !
Je traverse la cuisine et attrape au passage une bière dans le frigo.
Puis, je laisse mes pieds me conduire vers cet endroit.

Il n’y a personne. Tant mieux.
J’entrouvre une baie vitrée et m’assois sur le rebord, les pieds nus dans la neige. C’est froid mais ça me fait du bien.
Dans la neige, une bouteille de vodka quasiment vide gît. Cette odeur qui en sort … Bill … Il doit être dans un état. Je comprends mieux pourquoi il n’avait pas l’air « normal » quand il m’a parlé.

_ Je peux me joindre à toi ?
Mon sang se glace.
Depuis quand elle me parle, elle ?
_ Fais comme chez toi.
Elle ouvre la baie un peu plus et se pose pas trop près, mais pas trop loin non plus.
Et maintenant ? On fait quoi ?
On attrape la crève ensemble, histoire de partager enfin quelque chose sans se le piquer ?
On se tape sur la gu*ule pour enfin crever l’abcès et aller de l’avant ?
On s’avoue ce que l’on ressent pour arrêter de souffrir ?
J’attends.
Jusqu’à quand ?



FIN DE LA PARTIE 2


-------------------------------------------------------------------------

==> qui veut la 3 ??
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 0:10

Moi je veux la partie 3
Rhaa j'aime
Et Georg et Serena on la meme réaction
il veulent partie il veulent plus
Savent pas ce qu'ils veulent les cocos
Allez suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 1:19

moi j'la veut =P

suiiiiiiiite
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 15:18

haaaaan
je veux lire la partie 3.
stppppp
allez ma muuuu
gros bisous jtm fort

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 16:19

alors c'est parti !!

----------------------------------------------------------------------

PARTIE 3


Chapitre 56


Je pousse la baie vitrée et trouve Bill étalé dans la neige, une bouteille de vodka à la main, et une autre vide gisant quelques mètres plus loin.
Cinq minutes lui ont suffit pour se mettre dans un état pitoyable.
Tsss ...

Je l'attrape et passe son bras autour de mon épaule, avant de le tirer à l'intérieur.
Une fois étendu sur le sol chaud, je le secoue légèrement, pour voir s’il n’est pas mort, ce serait con : j'aurais plus personne avec qui b*iser.
Mais qu'est-ce que je raconte, je délire ?

Je lui colle une claque sur la joue, pas de réaction.
_ Hey tu joues à quoi là ? Tu fais la belle au bois dormant ?
Ses lèvres entrouvertes restent immobiles et la panique me fait tourner la tête.
Ça plus la forte odeur d'alcool.
_ Bill, réagis : tu m'fais peur là !
Ses paupières s'ouvrent doucement et un soupir de soulagement s'échappe de ma gorge.
_ Qu'est-c'que tu fous là ?
_ J'te sauve la vie, duc*n !
_ Pff … Barre-toi. J'ai pas besoin de toi.

Il se relève tant bien que mal et me pousse de son bras gauche.
Ou plutôt il essaye de me pousser avec son bras gauche, mais il se pousse lui même et retombe de l'autre côté.

_ Je t'ai déjà vu dans des postures délicates, mais je pense que là, tu bats tous les records
Il réussit enfin à tenir sur ses jambes frêles et me jette un regard meurtrier.
_ Fous-moi la paix, retourne voir mon frère. Ou alors vas essayer de te faire Georg, comme t'en meures d'envie depuis je sais pas combien de temps. Pense à te faire Gustav aussi, il paraît que c'est une bête au pieu. Perso, j'ai pas tenté. J'devrais peut-être me mettre aux mecs ? Les magazines seraient contents. Puis les antis aussi. Puis les fans, peut-être. Hein, t'en penses quoi ? C'est bon d'avoir une b ...
_ Bill !
_ Dans le c ...
_ Ta gu*ule t'es bourré !
_ Uul.


Je le dévisage. Il délire, et s’il part dans l'obscénité on est pas sortis. Et puis je rêve ou il a insinué que j'étais une traînée ? Il hausse les épaules et s'apprête à quitter la pièce en titubant.
_ C'est toi qui m'as dit qu'on disait la vérité quand on était saoul ?
_ Peut-être bien.
_ Alors dis moi, je suis quoi pour toi ?

Il me toise de la tête au pied, avec un regard méprisant. Son visage est déformé entre la colère et la lassitude.
_ Je dirais, une serpillière.
_ Conn*rd.

Il sourit et monte les escaliers tant bien que mal.
C'est bien ça.
Une vulgaire p*te.
C'est le seul mec de cette baraque avec qui j'ai couché, et il me traite de ...
Si je ne me retenais pa,s je lui ferais avaler sa jolie langue piercée.

Je respire profondément pour ne pas me remettre à chialer.
Y en a marre de ça.
J'ai l'impression d'être une gamine qui passe son temps à geindre.
Je me suis engu*ulée avec ma meilleure amie, celle qui compte plus que tout pour moi, et tout ça pour un mec.
Ça me ressemble pas.
Depuis qu'on a rencontré ces garçons, j'ai changé, c'est elle qui a raison.
Je comprends pas pourquoi, c'est Georg qui a tout bouleversé.

Mes yeux se perdent dans ce paysage qui m'est maintenant familier et je m'appuie contre le mur.
J'aimerais être un petit flocon, voler quelque temps et me poser.
Puis m'évaporer et voler de nouveau.
Ne rien demander de plus.
Seulement je suis clouée au sol, quelqu'un est parti avec mes ailes.

Des pas dans les escaliers me font sursauter.
Georg contourne la piscine pour aller ouvrir la baie vitrée et se coller les pieds dans la neige, une bière à la main.
Il n'a que vaguement parcouru la pièce du regard et ne m'a pas aperçue.
Il jette un coup d’œil sur la bouteille de Bill toujours dans la neige et grimace légèrement.

_ Je peux me joindre à toi ?
Il me regarde étonné, mais me répond quasiment immédiatement.
_ Fais comme chez toi.
J'ouvre un peu plus la baie et m'assois à côté de lui.
Jusque là, tout va bien.

Je pourrais lui arracher sa bouteille des mains, et lui faire l'amour, là, maintenant.
Mais, premièrement, le faire dans la neige c'était bien, mais une fois me suffit.
Deuxièmement, je risque de me prendre un énorme râteau.
Et troisièmement, avec lui c'est différent, et si ça doit arriver, ce sera ... différent.
Bon, avec toutes les conneries qui nous sont tombées dessus, je vois pas comment je peux rattraper le coup.
La fausse Serena lui aurait parlé de Tawny et lui en aurait mis plein la tête.
Mais j'ai plus envie de ça.

Je lui tends la main et il me regarde surpris.
_ Salut, moi c'est Serena.
« Cette fille est demeurée ! » : voilà ce qu'il doit se dire à cet instant précis.
Et pourtant il sourit et saisit ma main.
_ Moi, c'est Georg. Enchanté.
On reste comme ça à se regarder, le plus sérieusement du monde, comme si c'était notre première rencontre.
Dans un sens, c'est un peu le cas..
_ Tu fais quoi dans la vie Serena ?
Il joue le jeu ?
Il ne m'a jamais posé cette question.
On n'a pas vraiment pris le temps de s'intéresser l'un à l'autre.

Je lui dis que je fais ma fac de droit ainsi qu'une licence de langues, tout ça en Angleterre, mais qu'avec Tawny on fait souvent de longues pauses pour se détendre, comme maintenant.
On dévie et on parle longuement des profs à la con, des études trop longues pour s'en sortir, de la tune que certains amassent en ne faisant pas grand chose, des voyages à faire au moins une fois dans sa vie ...
Il me dit que Tom et Tawny se sont réconciliés, ce qui me fait sourire comme une conne.
Puis il me parle de sa vie dans le groupe, des tournées.
_ Nan mais le plus chiant ce sont tout de même les humeurs massacrantes de Bill. Les nuits blanches que Tom nous fait passer avec ses conquêtes sont rien à côté de ça. Y a bien qu'avec toi qu'il est tout le temps de bonne humeur.
Je grimace et attrape sa bouteille pour en boire une gorgée.
Me rappeler les paroles de Bill me fait plus mal que je ne le voudrais.

_ Laisse moi rire. Attends. Voilà ça vient. Ah ah.
Il m'interroge du regard et m'incite à continuer d'un signe de tête.
_ Si tu veux tout savoir, pas plus tard que tout à l'heure, j'ai eu le droit de savoir que j'étais ... Comment a-t-il dit déjà ? Ah oui. Une serpillière. Et je ne pense pas qu'il voulait que je le prenne comme femme de ménage.
Il hausse les sourcils et me regarde intensément.
_ Il a dit ça ?
_ Ouaip. Sympa le pote, hein ?

Il reprend la bouteille et soupire.
_ Il le pensait pas. Il tient beaucoup à toi. Seulement ...
_ Seulement quoi ?
_ Bah … Bill a du mal à exprimer ce qu'il ressent. Mais c'est certainement pas ce qu'il t'a dit tout à l'heure. J'en mettrai ma main à couper.

Je souris.
Quand il parle de lui, on dirait qu'il protège son petit frère.
C'est pourtant vraiment pas l'impression que j'ai depuis que je les connais.
Est-ce qu'un autre Georg ferait surface lui aussi ?

La tristesse qui m'envahissait il y a quelques heures s'est envolée, pour laisser place à ce bonheur simple qu'on éprouve en étant assise devant un panorama magnifique, à discuter avec un ami, une bière à la main.
Je crois même que c'est notre avant-dernière soirée ici, autant en profiter.

On reste encore comme ça longtemps, là, les pieds dans la neige, à se moquer gentiment des défauts – tout petits hein – de Bill, à imaginer Gustav trémousser son petit derrière devant la baie vitrée -- souvenir, souvenir --, à réfléchir à comment virer Guertha - le coup de pied au c*l reste la meilleure solution selon moi - , à chercher un système pour isoler la chambre des deux T -- c'est pas qu'on n'aime pas le porno mais sans les images c'est moins drôle -- , à rire sur la taille du nouveau président français et de sa nouvelle femme mannequin -- que Georg trouve très bien foutue, le truc c'est qu'il l'a juste confondue avec Angelina Jolie … -- , à se plaindre de bouffer trop de pizzas -- même si on dira jamais nan si on nous en propose une -- , à parler de la taille de mes cuisses -- attention, mes jambes sont parfaites ! -- , et ça a fini en bataille de neige, trempés jusqu'aux os, on a plongé dans la piscine pour se réchauffer.

Le jour descend lentement, et on entend la porte de l'étage s'ouvrir.
Georg tourne vivement la tête et je profite de cet instant de faiblesse pour lui sauter dessus et le couler.
_ Bingoooo !! Ça fait six à deux ! Pourtant t'as vu la taille de tes bras ? Que du gras !
Il ressort la tête de l'eau et on éclate de rire.
_ Hum hum ...
Je me retourne et mon regard tombe sur un Gustav pas très bien réveillé, debout en bas des marches, à quelques mètres de nous.
_ Je rêve ou je vois Serena et Georg batifoler dans la piscine là ?
Il se frotte les yeux et sourit jusqu'aux oreilles.

J'échange un regard avec Georg et lui fais un clin d’œil.
On sort chacun d'un côté et entoure Gus.
Son sourire s'efface et ses yeux s'écarquillent.
_ Non. N'y pensez même pas !
_ Penser à quoi ? Tu penses à quelque chose Georg ?
_ Moi ? Non pas du tout. A quoi pourrais-je penser à l'instant présent ?

Un petit signe de main et on se jette sur Gustav qui tente de déguerpir sur le sol glissant.
_ NAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!
_ Siiii !

PLOUF !
Et voilà notre batteur préféré qui patauge dans la flotte, tout habillé.

Une voix résonne depuis l'étage.
Je murmure:
_ Tom ...
Georg pose son doigt sur ses lèvres pour me faire signe de ne pas faire de bruit.
On se planque chacun d'un côté de l'escalier et on attend notre victime.
Gustav vient à côté de moi pour nous aider à foutre le futur récalcitrant à la flotte.
Je sens que tout le monde va y passer, sans exception !
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 16:29

ma muuuu
c'est génial
ils repartent du bon pieds tous les deux
j'adore
la suite stpppp
gros bisous jtm fort

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 16:46

suite jadore =)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 16:58

rhoo l'ambiance est mieux la
allez suiteeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 19:15

Chapitre 57


Je le crois pas : elle m’a fait le coup du « Salut, moi c'est Serena » et je suis tombé dedans.
Ça fait du bien de ne plus la voir comme une ennemie mais une amie, une vraie.
On s’est même fait une bataille de boules de neige et on était tellement gelés qu’on a fini dans la piscine tout habillés, à se couler l’un l’autre.
Je l’ai laissée gagner parce que je ne voulais pas briser ce qui se profilait de nouveau à l’horizon.
Il ne nous reste que 2 soirs ici et je ne veux plus rien gâcher.
Et à mon avis, elle non plus.

On est face à face, de chaque côté de la porte et on attend Tom qui descend.
Gus y est déjà passé. Et les autres ne devraient pas tarder. Je n’ai jamais passé de vacances au ski sans faire aussi peu de ski ! Éclatant !

Et là, je me noie encore. Elle me fixe avec ses grands yeux verts, plissés de rire à l’idée du pauvre Tom qui va finir à l’eau. Mais moi, ce n’est pas ce que je vois.
Mon cœur s’arrête de battre et tous ces moments que l’on a passé ensemble, bon ou mauvais, défilent devant mes yeux.
Ma tête ne réfléchit plus. Et les souvenirs m’envahissent. Souvenirs de moments. Souvenirs de mots. Souvenirs de regards. Souvenirs de contacts.

JE LA VEUX !
Avec moi.
Dans moi.
Sur moi.
Sous moi.
Près de moi.
Chez moi.
Partout.
Tout le temps.
À chaque instant.
À jamais …

SPLASH !
Tom vient de finir à l’eau et je n’ai rien fait, tellement j’étais absorbé dans mes pensées et dans cet amour qui m’inonde.
Parce que je ne peux pas l’appeler autrement.
_ Eh Georg, atterris ! Y a Guertha qui s’amène, on dirait. Et avec Tawny en prime. On va avoir besoin de tes muscles !
_ Put*in les mecs, vous faites ch*er ! Je ressemble à rien maintenant !
_ Tom : de toute façon, tu ressembles jamais à rien,
que lui balance Serena.
C’est vrai que tout mouillé, il est plus proche de la serpillière – faut que je cause à Bill, tiens ! – que du balai brosse.
Je vais faire un effort pour oublier un temps ses grands yeux verts et leur filer un coup de main, mais je garantis rien.

Avec plaisir, je balance Guertha, tandis que Serena se charge de Tawny, dans la piscine. Tawny le prend super bien parce qu’elle est contente de retrouver sa vraie Serena.
Quant à Guertha, elle ose dire à Gustav qu’il n’est vraiment qu’un gamin et qu’il ne la mérite pas. Du coup, elle remonte furibarde en hurlant des tas de gros mots en autrichien et je crois qu’elle va faire sa valise et retourner chez tonton Hermann !
Gustav me sert dans ses bras et me couvre de bisous :
_ Tu me sauves mon frère !
_ Ouais, ben arrête de m’embrasser ou on va se poser des questions !
_ Oups !


Il n’y en a qu’un qui manque pour s’éclater avec nous. Serena le sait, je le vois sur sa figure. Et elle sait que je pense la même chose.
Je crois que c’est à mon tour d’aller lui parler.
Je les laisse s’éclater dans la piscine.
_ Georg ?
Je me retourne. Elle est là dégoulinante d’eau mais tellement attirante à la fois. Qu’est-ce qui me retient de la prendre tout de suite dans mes bras et de lui faire visiter ma chambre ? Mais surtout ce que je ressens ?
_ Sois gentil avec lui, tu veux bien ?
Je souris. Mère Serena veillera toujours sur ses ouailles !
_ Promis.
Elle se rapproche, pose une main sur mon bras – ce qui m’électrocute littéralement – et dépose un léger baiser au coin de ma bouche. Puis elle se recule et me claque les fesses pour m’encourager.
Si seulement elle pouvait imaginer le moitié de ce que ce geste m’a inspiré …

Je ne passe même pas par ma chambre pour me changer ou m’essuyer.
Plus j’y pense et plus je me dis que Bill est vraiment trop sensible. Il faudrait lui trouver quelqu’un qui soit sur la même longueur d’onde pour qu’il puisse enfin être en paix avec son cœur.
Je frappe plus par politesse que par envie.
_ Foutez-moi la paix !
Ça commence bien …
_ Bill …
_ Ah non, pas toi, hein ? Tu vas pas t’y mettre aussi ?!
_ Je viens juste discuter.
_ Ouais, et ben moi j’veux pas ! Na !
_ Écoute : déjà tu arrêtes de parler comme un gamin. Ensuite, tu poses ton c*l sur ton lit et tu ouvres grandes tes oreilles. Et pour finir, même si tu veux pas m’entendre, tu m’entendras !

C’est pas souvent que je lui gu*ule dessus mais quand je le fais, il obéit fissa.
Alors il s’assoit et écoute. Tout jusqu’au dernier mot. Et avant de lui laisser le temps de répondre, je quitte sa chambre pour qu’il puisse réfléchir un peu.

Il est tard et on est tous regroupés devant des pizzas – pour pas changer !
Les deux amoureux roucoulent et ça fait chaud au cœur de les voir comme ça.
Gus n’arrête pas de nous raconter des anecdotes sur Guertha et ses TOCs.
Bill mange dans sa chambre : il veut réfléchir.
Et moi, je la dévore des yeux en me demandant comment lui dire ce que mon cœur me balance dans les tripes toutes les secondes !

_ Surprise !
_ Oh m*rde …

Une espèce de grand brun, habillé comme un notaire, les bras grands ouverts, la tignasse bouclée comme une fille avec un joli nœud rose fluo dedans, se plante au milieu du salon.
_ Contente, ma chérie ?
« Ma chérie ? » Il parle à qui, lui ?
Serena s’est brusquement levée du canapé et s’est réfugiée derrière.
_ Bonjour Ahren ! s’interpose Tawny. Tu fais quoi, là ?
_ ‘lut m*rdeuse. Pousse-toi que j’embrasse ma femme !

Et il la pousse du bras, et elle s’étale sur Tom qui pige pas grand chose comme nous tous, et il fonce sur Serena qui s’amuse (S’amuse-t-elle vraiment ?) à rester loin de lui en tournant autour des sièges.
Elle passe derrière moi, serre vite fait mon épaule avec sa main et me murmure :
_ Help …
Alors je me lève.
_ T’es qui, toi ?
_ Oh ! la belle brune,
qu’il me fait. Tu sais, les cheveux lissés c’est plus à la mode, coco !
Tom s’y met aussi en l’attrapant par sa veste de costume :
_ Déjà : un, tu parles correct ! Et de deux, tu poses tes fesses ici et, trois, tu réponds à la question du Môsieur !
Et il le plaque sur un pouf avec ses 2 mains.
Le brave petit commence à comprendre que quelque chose cloche et qu’il ferait bien de se calmer ou il risque de se retrouver à poil dans la neige, sans sa valise pour rentrer chez lui.
_ Demandez à Serena … Hein, chérie ?

Tous les regards se tournent vers elle. Je la sens mal à l’aise – qui ne le serait pas ?--, prête à s’enfoncer dans un trou sous terre.
_ C’est mon ex …
_ Twinte ! Je suis son mec.
_ Ahren … Arrête de dire …
_ Mais c’est vrai ! C’est moi qui ai pris soin d’elle quand l’autre s’est fait déglingué par une bagnole ! C’est moi qui l’ai recueilli chez moi parce qu’elle savait pas où crécher ! C’est moi qui lui ait tout payé : fringues, études, sorties …
_ Arrête … s’il te plaît …
_ D’ailleurs, je peux pas être ton ex puisque toutes tes affaires sont encore à la maison ! Et puis, c’est moi qui devrait être en colère parce que tu es partie sans rien me dire, chérie …
_ Ne m’appelle plus CHÉRIE !

J’hésite entre coller un pain dans la tronche de ce trouduc ou en coller un à Serena pour ne m’avoir rien dit. Mais comme on n’est pas ensemble …

Elle va exploser, on dirait. Elle se gratte les bras, serre et desserre ses mains frénétiquement, marche de gauche à droite.
_ Au fait, tiens, tu avais oublié ça à la maison.
Et il exhibe un sac plastique dans lequel tout le monde voit ce qui se trouve sans pouvoir se tromper.
_ J’espère que tu n’as pas été malade au moins ?
Et il lui jette le sac. Elle recule, un masque de terreur sur la figure quand tout son contenu s’étale sur le tapis : seringue, sachet, cuillère, élastique …
Ça veut dire quoi, ça ?
Mon regard passe de l’un à l’autre, sans comprendre mais tout en ayant une idée de ce que je viens d’apprendre.
Tawny se précipite vers Serena et la soutient dans ses bras parce qu’elle a failli s’effondrer par terre.
_ Dégage, Ahren ! Dégage ou je te bute !
Tom dévisage Tawny de surprise : elle peut être aussi vulgaire ?

Mais celui-ci ne semble pas décider à partir. Il a autre chose à dire, on dirait.
_ Alors …
Il nous regarde, Gustav, Tom et moi.
_ Lequel tu t’es tapé pour acheter ta dope ?
Je n’aime pas ça. Ni ce gars, ni ce qu’il insinue, ni les révélations qu’il vient de nous faire, ni les larmes de Serena qui inondent ses joues, ni le regard meurtrier de la douce Tawny, ni la colère sur la figure de Gustav et de Tom … Et encore moins, ce que mes poings ont envie de lui faire.
_ Tu devrais partir, mec. Merci de nous avoir amener son matos. Ça nous arrange bien.
Il me regarde étonné comme tous les autres. Il faut qu’on s’explique entre nous maintenant et lui, il n’a plus besoin d’être là.
_ Ah mais non ! Il faut que je la ramène à la maison pour prendre soin d’elle …
_ On le fera, t’inquiète pas !
_ Non, non, je vais m’en occuper …


Il m’énerve. Je crois que je vais craquer. Physiquement.
_ Écoute : tu te barres et puis c’est tout !
_ Et t’es qui toi pour me parler comme ça ?

Genre ce freluquet va me faire mal s’il m’en colle une ! Manquerait plus que ça.
Je vais pour l’attraper par une épaule et je prépare mon poing mais une main se pose sur mon épaule et une voix d’outre-tombe – non, je blague – se fait entendre :
_ Laisse Georg, ne te salis pas les mains : je vais me faire plaisir, frérot !
On s’adresse un sourire de connivence.
_ Ensemble, petit frère.
_ Ouais, grand frère.


Et voilà ce Ahren de mes deux qui vole presque à travers la pièce. On l’a pris chacun sous un bras et on l’a soulevé jusqu’à la porte et c’est avec plaisir qu’on le balance dans la neige, valise comprise grâce à Gustav.
On lui claque la porte au nez mais le Môsieur n’a apparemment pas tout compris.
Il sonne.
Je n’ai pas le temps de réagir. Bill fonce sur la porte, l’ouvre brusquement et colle un pain magistral sur la jolie figure du Môsieur.
Puis il attrape son portable et, tout en toisant l’idiot qui pisse le sang dans la neige, il appelle la police pour lui signaler qu’un individu louche et plein de sang tente de s’introduire dans le chalet.
Le Môsieur ne demande pas son reste et décampe, nous traitant de tous les noms.
Quant à nous, on est morts de rire : ça fait du bien de se retrouver.
_ T’as vraiment appelé les flics ?
_ Non, juste ton répondeur.
_ Bill … je vais me répéter mais … je m’excuse et merci.

Et nous voilà comme dans un roman à l’eau de rose, nous étreignant l’un l’autre, pleurant presque.
On se ressaisit et bras dessus bras dessous, on rentre ensemble dans le chalet.

Sauf que là, tout se gèle dans ma tête et dans mon cœur.
Finie la rigolade, j’ai des choses sérieuses à tirer au clair.
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 19:37

haaaan ma muuuu
cette suite est géniale
l'autre qui vient à la charge.
j'espère que ça va bien se passer les explications.

la suite stp ma chériiie
gros bisous jtm fort

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 19:46

=O alors la =O
suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Sam 10 Jan - 20:29

Grace a ce bouffon tout le monde et reunis
Allez Georg creuse dans la tete et le coeur de serena pour mettre les chose au clair
suiteeeeeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Dim 11 Jan - 0:31

Chapitre 58


On a finalement réussi à foutre tout le monde à la flotte.
Guertha a définitivement craqué, elle s'est barrée furibonde.
Pas sûre que tonton Hermann l'accueille à bras ouverts après le carnage qu'on a fait à sa ferme ...

Gustav se jette sur Georg et l'étreint jusqu'à l'étouffer.
Si j'avais su que ça lui ferait si plaisir de la voir partir, on se serait débrouillés pour la gerter avant - Guertha, gerter, le jeu de mots ! - on n'est pas des barbares quand même.

Tout le monde s'amuse, ça faisait longtemps que ça nous était pas arrivé.
Je déborderais presque de bonheur, m'être réconciliée avec Georg, pouvoir lui sourire ouvertement, pouvoir serrer ma meilleure amie si j'en ai envie, la voir auprès de celui qu'elle aime, voir Gustav libéré ...
Seulement quelque chose cloche, Bill n'est pas là pour combler le tout petit manque à mon euphorie.

Georg me regarde, il a bien vu que mon sourire s'était estompé, il pense la même chose que moi.
Il s'apprête à sortir mais je l'interpelle.
_ Georg ? Sois gentil avec lui, tu veux bien ?
Il sourit et me fait un signe de tête.
_ Promis.

J'ai l'impression que mon cœur bat à tout rompre.
J'aime le voir comme ça, heureux tout simplement.
Je m'approche de lui et dépose un baiser sur sa joue, un peu plus près de sa bouche que je ne l'aurais voulu, mais tant pis, avant de lui mettre une claque sur les fesses.
Je le regarde s'en aller mais quelqu'un m'attrape par la taille et me fous à la flotte.

_ AHHHHHHHHHH !!
Tom se tient les côtes tellement il rit.
Je vois Tawny s'approcher lentement derrière lui avant de le pousser.
Il fait un joli plat, et quand il refait surface, il a les mains plaquées sur le ventre et une grimace de douleur sur le visage.
Tawny est morte de rire mais parvient à articuler quelques mots.
_ Nan mais, on jette pas ma meilleure amie comme ça !
Elle me fait un clin d’œil avant de se mettre à courir après Gustav.

Tom se précipite sur moi mais je réussis à plonger sous l'eau avant qu'il ne m'attrape.
Je passe entre ses jambes [les perverses :arrêtez de sourire comme ça] et ressors de l'autre côté.
Il se retourne interloqué, et je profite de cet instant de surprise pour lui arracher son caleçon.
_ AHH MAIS T'ES FOLLE !! TU FAIS QUOI LÀ ???
Tawny est arrivée derrière et l'embrasse dans le cou avant d'éclater de rire.

Je brandis son caleçon d'un air victorieux et Gustav rit à se pisser dessus.
On sort de la piscine à la vitesse de l'éclair et Tom reste au milieu, cachant désespérément ses parties.
_ Vous allez pas me laisser là ?
_ Nan, on va attendre que tu sortes, Tomichou !

Tawny se tourne vers moi et me toise d'un regard accusateur.
_ Nan mais ça va oui ? Je vais t'apprendre à vouloir mater mon copain !
_ Hum, tu sais Tawny, quand tu étais occupée avec Georg ? Bah moi et Tom, on se sentait seuls ... Très seuls ...

Elle écarquille les yeux, et Tom fait pâle figure.
Il me croit pas assez conne pour foutre leur couple en l'air quand même ?
_ Et alors il a eu l'occasion de me dire que lui et son frère c'était exactement pareil, donc au fond, c'est un peu comme si j'avais déjà vu sa queue ...
Ils poussent un soupir de soulagement, et moi je me tape une barre de rire toute seule.
_ T'as vraiment cru que j'allais coucher avec ce croisement raté entre un Jamaïquain et un Amerloque ?
Ah, il rigole moins, le rasta.
_ Tu ferais mieux de t'arrêter là, Serena, si tu veux pas que je m'énerve ...
Il me regarde avec un grand sourire et un regard provocateur.
_ Bah vas-y viens, sors de la flotte, je t'attends.

Je lui rends son regard alors que Gustav et Tawny me tirent en dehors de la pièce.
_ Ah mais nan il allait sortir !!
_ Justement ma poule ! J'ai pas envie d'être choqué jusqu'à la fin de mes jours moi !

On éclate de rire et on s'installe dans le salon.

Gustav va se changer, moi et Tawny on reste en peignoir. Quant à Tom, lui, on a failli mourir de rire en le voyant traverser le salon enroulé dans le drap blanc d'un des fauteuils. On aurait dit une espèce de Dieu Grec version cure dent.

Georg revient, sans Bill, et mon cœur se sert.
Il ne vient pas me parler, mais il ne fait pas la gu*ule non plus, je suppose que ça c'est pas trop mal passé.
On discute, mais je reste absente.
Tout va bien, mais je sens qu'il va se passer une m*rde.
J'ai appris que j'avais pas le droit d'être heureuse, que rien ne serait jamais tout rose, et c'est le cas ce soir, c'est pas normal ...
Faut que j'arrête de dépositiver, franchement !

Georg me regarde intensément, je me sens rougir mais je fais comme si de rien n'était.
Lui, je vais finir par le violer s’il continue comme ça ...

_ Surprise !
_ Oh m*rde !

Qu'est ce qu'il branle ici ce conn*rd-là ??
Je savais, je savais que ça pouvait pas rouler !
_ Contente, ma chérie ?
Mes jambes viennent de m'emmener me planquer derrière le canapé sans me demander mon avis, comme si un miracle s'était produit et qu'il ne m'avait pas vue.
Mes pensées s'emmêlent et pendant deux secondes je perds le fil.
Quand je me ressaisis, je me rends compte qu'il s'approche de moi. Je tourne alors autour des canapés pour l'éviter.
Je demande discretos à Georg de m'aider et il se lève à son tour.
Ils s'engueulent à moitié, mais j'ai du mal à suivre, complètement sur le c*l de cette apparition.

_ ... Hein chérie ?
Tout le monde me dévisage sauf Tawny, ils ne comprennent pas.
_ C'est mon ex ...
_ Twinte ! Je suis son mec.
_ Ahren … Arrête de dire …
_ Mais c’est vrai ! C’est moi qui ai pris soin d’elle quand l’autre s’est fait déglingué par une bagnole ! C’est moi qui l’ai recueilli chez moi parce qu’elle savait pas où crécher ! C’est moi qui lui ait tout payé : fringues, études, sorties …
_ Arrête … S’il te plaît …
_ D’ailleurs, je peux pas être ton ex puisque toutes tes affaires sont encore à la maison ! Et puis, c’est moi qui devrait être en colère parce que tu es partie sans rien me dire, chérie …
_ Ne m’appelle plus CHÉRIE !


J'en peux plus, je sais plus où me mettre, je me sens super mal.
J'ai envie de le déglinguer, je pensais pas que je pourrais autant avoir envie de le frapper, ce fils de p*te.
De quel droit il se pointe ici, hein ?
Et là, c'est vraiment la honte qui remplace la colère, mon cœur semble s'arrêter de battre, ou peut-être qu'il bat tellement fort que je ne le sens plus.

Le petit sachet qu'il vient de jeter à mes pieds vient comme de m'exploser à la figure.
J'ai couru trop longtemps pour m'en éloigner, et lui il me balance ça comme ça ?
Je sens mes jambes se dérober sous moi, ma tête se fait lourde.
Tawny me rattrape de justesse et m'empêche de m'étaler de tout mon long.
Tout s'enchaîne, Tawny s'énerve, Bill débarque, lui et Georg le virent, et voilà ces yeux gris dans les miens.

Ils me regardent tous, attendant une quelconque explication à ce qu'il vient de se passer.
_ L'autre ... Il a osé l'appeler « l'autre » ...
_ Serena ...
_ Je vais me coucher.


Je devrais les remercier de m'avoir soutenue, de m'avoir épaulée face à lui, d'avoir pris ma défense, mais j'aime pas qu'on me voit chialer, alors je m'en vais.
Et je rêve, je rêve que je recommence, que je repars dans mon monde, enfermée à clé dans ma petite salle de bain, et les larmes dévalent mes joues, mais je continue encore, dans l'espoir d'y rester, comme à chaque fois, je veux pas que ça s'arrête, je veux que ça continue, toujours.
J'ouvre les yeux et regarde instinctivement mon bras, pour me persuader que j'ai pas recommencé.
Rien, aucune trace.

Je me redresse, et constate que je suis dans un lit, Bill dort sur une chaise à côté, un livre dans une main et son portable dans l'autre.
Un doux sourire éclaire son visage.
Je pose mes deux pieds sur le sol et passe ma main sur sa joue pour le réveiller.
_ Nan, laisse-le, il a pratiquement pas dormi de la nuit ... Tu t'es couchée dans sa chambre, et au lieu de dormir dans la tienne, il a préféré veiller sur toi.
Mon geste reste en suspends et mon regard se pose sur Georg, appuyé contre l'encadrement de la porte.
Un sourire triste se peint sur son visage, et moi je me sens ridicule.

Pourquoi j'ai été dans la chambre de Bill ? Je m'en rappelle même plus.
Georg me regarde intensément, je baisse les yeux et fixe mes orteils.
Qu'est-ce qu'il doit penser de moi maintenant ?
« Pauvre petite gamine, comment je pourrai aimer une fille comme ça ? »
« Dire que j'ai failli me taper une droguée ... »
« En fait, elle est ... faible. »

Je respire profondément et retiens un nouveau sanglot.
J'enfouis la tête dans mes mains alors qu'un bras entoure mes épaules.
_ Tu sais, j'avais ...
_ L'intention de nous en parler ? Bien sûr.

Un soupir s'échappe de ma bouche.
Non, j'allais pas en parler, ça c'est clair.
_ Et puis qu'est-c'que ça peut bien vous foutre ?
_ C'est pas la peine de m'agresser, on parle juste.
_ Ouais bah ça sert à rien d'en parler, c'est ...
_ Rien ? Tu trouves que c'est rien, toi ?
_ Oui.
_ Et pourquoi ?
_ Parce que le passé ne représente plus rien maintenant.


J'ai relevé la tête et mes yeux sont posés sur Bill.
Le passé ne représente plus rien ...
En étant tout à la fois.
_ Si c'est pas important, explique-moi pourquoi tu pleures presque.
_ Je pleure PRESQUE parce que ça m'a énervé que ce ...

Je me mords la lèvre pour empêcher un flot d'insultes de s'en échapper.
_ … Cet enc*lé de fils de p*te ait débarqué comme ça ?
Je souris et acquiesce.
Je n'aurais pas dit mieux.
_ En fait, je savais qu'il était c*n, mais je pensais pas ...
_ … Qu'il s'enfoncerait à ce point dans sa débilité.

J'opine du chef et le dévisage.
_ Et si tu pouvais ne serait-ce que trente secondes …
_ … Arrêter de finir tes phrases ? Oui, je pense que je peux y arriver.

Nos regards se croisent et on éclate de rire.
Sa main frôle la mienne, et je sens de petits papillons dans mon ventre.
À chaque fois c'est la même chose, dès qu'il est près de moi ...
Je me mords de nouveau la lèvre, mais pas pour retenir un flot de grossièretés cette fois.

Un petit sourire en coin m'informe qu'il n'est pas loin de ressentir la même chose.
Je fais jouer mes doigts sur son torse avant de faire glisser mes mains vers ses épaules.
Je les passe délicatement derrière sa nuque et le rapproche doucement de moi.
Plus que quelques millimètres ...

_ Ah Serena t'es debout ! Oh ...
Je repousse Georg brusquement et me tourne vers le brun qui vient de se réveiller en sursaut.
_ Désolée d'avoir tapé l'incruste dans ta chambre, je sais pas ...
_ Pas grave. J'ai rêvé d'une méga partouze, y avait même des gens que je connaissais pas ! C'était trop drôle.

On ouvre les yeux tellement grands que je savais pas que c'était humainement possible.
_ C'était ça, ce sourire ...
_ Han ? Probable. J'ai faim ! Vous me rejoignez en bas ?

On n'a pas le temps de répondre qu'il a déjà filé dans le couloir.
Bizarre ...
On me l'a changé dans la nuit, le Billou ?

Un raclement de gorge me fait comprendre qu'un certain jeune homme aimerait reprendre où on s'était arrêtés.
Il passe sa main autour de mes hanches et m'attire vers lui.
Je plaque mon doigt contre ses lèvres et le stoppe net.
_ Sexe sans amour, c'est pas du bon sexe.
Et voilà que je lui lance un merveilleux sourire avant de le laisser en plan.
À peine ai-je fait quelques pas dans le couloir que je l'entends qui me crie :
_ Toi faut plus que tu fréquentes Bill, il te pourrit la tête avec ses idées à la c*n !
Je pouffe de rire et secoue la tête.
Tu me les diras ces trois mots.
Sous la torture s'il le faut mais tu les diras ...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Dim 11 Jan - 2:31

suiiiiiiiiiiite =D
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Dim 11 Jan - 16:07

J'adore
Tu nous connais bien faites
Surtout avec cette phrase:Je passe entre ses jambes [les perverses :arrêtez de sourire comme ça]
T'ai trop forte toi XD
allez suiteeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Dim 11 Jan - 18:24

Nouvelle lectrice, j'ai tout rattrapée!! ouf, jai fini xDD

Elle est super ta fic', j'adoore, lire la fic d'une femme c'est différent, ...

allez suiiiiiiiiiiiiiiiitttttttttttttttttttttttttttttteeeeeeeeeeeee Wink

bisous
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Dim 11 Jan - 22:56

bienvenue momo !!
et merci pour les compliments : lis mes autres fics si tu veux !

------------------------------------------------------------------------

Chapitre 59


_ L'autre ... Il a osé l'appelé « l'autre » ...
_ Serena ...
_ Je vais me coucher.

Je ne la retiens pas. Elle vient de vivre des choses fortes et je ne me sens pas de lui prendre la tête maintenant. Et puis on vient tout juste de redevenir des amis alors je ne vais rien brusquer.
Je sais auprès de qui je peux avoir les réponses à mes questions. Sauf que c’est d’elle que je les veux.

Alors je les laisse harceler Tawny. Je prends un pack de bières et descend à la piscine. Je m’assois là où elle s’est assise peu de temps auparavant et laisse mon esprit vagabonder dans ses délires.
_ Georg ?
J’ai du mal à revenir sur Terre.
_ Ça va ?
J’acquiesce de la tête mais ne dis toujours rien. J’ai mal aux fesses à force d’être resté assis mais je ne veux pas bouger.
_ Tu … Euh …
_ Non. Je veux pas savoir. C’est à elle de le dire.
_ Georg, tu sais … Je crois qu’elle t’aime, même si elle se le cache. Mais ça lui fait peur … La dernière fois …
_ Écoute, Tawny. Je me doute bien que quelque chose s’est passé. Mais c’est pas à toi de me le dire. Et puis je peux attendre.
_ Ok. Georg ?
_ Hum …
_ Tu l’aimes ?

Je ne sais pas quoi lui répondre. Du fond de mes tripes, je l’ai dans la peau depuis le premier regard. Mais depuis tellement de choses se sont passées, se sont dites, que je ne sais plus quoi penser. Alors je préfère attendre que ce soit elle qui me fasse signe, parce que quand c’est moi, ça tourne toujours mal.
_ Je sais pas …
_ Bonne nuit, Georg. Te couche pas trop bourré quand même !

Toujours le mot pour rire, Tawny.

_ Nan, laisse-le, il a pratiquement pas dormi de la nuit ... Tu t'es couchée dans sa chambre, et au lieu de dormir dans la tienne, il a préféré veiller sur toi.
Elle me regarde étonnée. Je ne suis pas jaloux parce que je sais ce que ressent Bill pour elle et ce que je ressens pour Bill. Tout a été dit.
Et puis je ne vais pas lui dire que moi aussi j’ai dormi à même la moquette une bonne partie de la nuit pour veiller sur eux deux !
Comme si j’avais pu dormir …

Je me rapproche d’elle. Elle pleure et se reproche tellement de choses.
C’est pas possible de pleurer autant pour des c*nneries pareilles. Je m’en tape de son passé. Je m’en tape de cet enc*lé. Tout ce qui m’intéresse c’est elle et ce qu’elle va devenir.
Je la réconforte du mieux que je peux et ça a l’air de marcher puisqu’on manque de s’embrasser. Sauf que :
_ Ah Serena t'es debout ! Oh ...
Le Beau au Bois Dormant vient de tout foutre en l’air. Il n’en rate pas une celui-là !
Il s’éclipse, penaud, bredouillant de vagues excuses ou je ne sais pas quoi que je n’entends même pas.
Je reprends là où on était arrêté. Sauf que :
_ Sexe sans amour, c'est pas du bon sexe.
Et elle se barre de la chambre. Je pige plus. Je croyais qu’on se comprenait à nouveau ?
_ Toi faut plus que tu fréquentes Bill, il te pourrit la tête avec ses idées à la c*n !

Vexé, je décide de prendre une bonne douche pour remettre mes idées en place.
Je suis encore en serviette à choisir mes fringues que Bill débarque essoufflé comme un taureau dans ma chambre.
_ Georg ! Put*in, t’es pas encore habillé ?!
_ Bah … non !
_ Magne-toi !
_ Bah … non !
_ Mais grouille : mets n’importe quoi mais grouille : elle attend là !
_ Bah …
_ Arrête avec tes « bah » et fous tes fringues ! Vite-euh !

Rien que pour l’embêter, je prends le temps de choisir et même de changer de T-shirt 3 fois. Il enrage en faisant les 100 pas dans ma piaule et va même jusqu’à me faire des remarques sur ce que je mets. Je vais le bouffer !
Et puis c’est qui « elle » ?
_ Voilà ! Môsieur est content ?
Pas le temps de me répondre qu’il m’agrippe par le bras et me traîne jusqu’en bas des marches de la piscine. Il veut quoi ? Un bain de 10 heures ? En plus j’ai pas mangé, je crève la dalle moi !
_ À toi de jouer grand frère, qu’il me glisse à l’oreille.

Les lumières sont éteintes, les rideaux légèrement tirés, et une table trône au bord de l’eau. Dessus, des bougies allumées et sur une desserte tout ce qu’il faut pour manger un bon petit-déjeuner. Et pour peaufiner le tout, de la musique classique en fond sonore. On se croirait dans un resto 15 étoiles !
Elle est là et me regarde surprise. Ensemble on hausse les épaules. Encore un plan débile à la Bill !
Alors jouons le jeu et voyons où cela nous mènera.

Je lui tire sa chaise et lui fais signe de venir s’asseoir. Elle se glisse sur le siège que je repousse sous elle.
Puis je pose une serviette sur mon avant-bras :
_ Mademoiselle désire du thé, du café ou du chocolat chaud ? dis-je en lui montrant les trois pots sur la desserte.
Ses yeux brillent. On dirait une gamine devant son premier cadeau de Noël. Elle n’ouvre pas la bouche et me désigne du doigt le pot de chocolat.
Puis je rapproche la desserte et la laisse choisir ce qu’elle veut alors que je m’assois à mon tour.

On mange en silence.
_ Tu veux du jus d’orange ?
Elle me fait signe que oui.
_ Serena … Il faut que je te dise quelque chose. Parce que ça me tient à cœur. Et parce que je dois te le dire.
Elle arrête de croquer dans son pain au chocolat et ses yeux s’écarquillent.
Mes mains sont moites et mon cœur bat la chamade. C’est maintenant ou jamais. Je respire un grand coup et me plante dans ses grands yeux verts :
_ Je me fiche de ce que tu as fait. Je me fiche de ce que ce mec a dit. Je me fiche de ce que tu penses de moi ou ne penses pas.
Elle ferme les yeux et pose son pain sur la table. Ses mains se referment. Elle respire vite.
_ Tu dois juste savoir une chose : quoique tu ais fait, quoique tu fasses, je serai toujours là.
Elle rouvre ses puits de couleurs et je me noie. Je sais ce que je dois lui dire parce que j’y ai réfléchi sous la douche. Mais ne pas en faire trop.
_ Je ne sais pas pourquoi mais c’est comme ça. Et même si ce n’est pas toi qui demande mon aide, Tawny m’avertira et je serai quand même là.
Une larme dévale sa joue et je me retiens de l’essuyer. Reste soft, Georgy !
_ C’est tout.

Je ne sais pas ce qu’elle pense à ce moment-là. Mais, moi, je me sens soulagé. Je pense que le message est passé.
_ Georg … Il faut que je te parle aussi …
Aïe ! J’ai parlé trop vite, je crois. Qu’est-ce que je vais me prendre dans la tête, là ?
_ Ce que Ahren vous a montré a fait partie de ma vie. Mais plus maintenant …
Et elle me montre ses bras, blancs comme la neige. Il n’y a pas de traces. De toute façon, si elle continuait, je l’aurais aidée à s’en sortir.
_ Quant à « l’autre » …
_ Serena, ne te force pas. S’il te plaît.

Je lui pose ma main sur la sienne pour lui faire comprendre que je me fous de son passé et que seul l’avenir (le nôtre ?) m’intéresse. Mais elle continue :
_ Si. Tu as été franc avec moi. Alors c’est à mon tour.
Et elle me déballe tout. Et je reste comme un c*n. Et je me demande quoi faire.
La serrer dans mes bras ?
La frapper pour ce qu’elle m’a fait endurer ?
Partir et aller réfléchir ?
Je sais pas.
Je sais plus.

_ You ouh ! Y a quelqu’un ?
Tom. Genre il ne sait rien. Celui-là et ses gros sabots.
D’un autre côté, il tombe bien parce que je savais plus quoi lui dire. Ni quoi penser.
Faut que je prenne le relais après une histoire pareille ?
Est-ce que je me sens prêt ?
_ On va en ville, vous venez ?
Pourquoi pas ? Elle ne semble pas contre.
On passe par nos chambres pour s’habiller un peu plus chaud.

À peine sortis, Bill la prend sous le bras et Tawny fait de même avec moi.
Ils veulent tout savoir. Mais on ne leur dit rien. Ça les énerve. Alors ils nous lâchent et passent à autre chose.
On se retrouve dans une crêperie.
Elle va aux toilettes. Et je la suis.
Il me semble avoir déjà vécu cette situation. Se terminera-t-elle pareille ?
_ Serena …
Elle ne semble pas surprise de me voir derrière elle.
Je m’avance vers elle et ose.
Et je retrouve ce parfum de barba papa. Cette douceur. Cette chaleur.
Nos langues se mélangent. Nos mains se promènent.
Puis je me souviens.
_ Sexe sans amour, c'est pas du bon sexe.
Et je la laisse en plan. Satisfait de moi. C’est à elle maintenant de se prendre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Dim 11 Jan - 23:27

haaaaaaaa
ma muuuuu
c'est vraiment génial
j'aime tellement, encore stppp
gros bisous jtm fort

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Dim 11 Jan - 23:34

Retournement de situation
Que vas t'elle faire???
Suiteeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [T] Smarties ou Nutella ??   Aujourd'hui à 19:05

Revenir en haut Aller en bas
 

[T] Smarties ou Nutella ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» nutella
» recherche BD Astérix NUTELLA
» croque pomme-nutella ww
» Nutella
» Chabal Nutella
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: espace fan :: Fans fictions :: fans fictions terminées, abandonnées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit