Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [TS] Océano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: [TS] Océano   Mar 11 Nov - 5:44




Océano


La rencontre



Comme chaque année en décembre Tom et Bill profitent d’un repos bien mérité, dans un atoll perdu au milieu de l’océan, à l’abri de la folie médiatique qui les entoure habituellement.

Assis au bord de l’eau dans un coin suffisamment éloigné pour être tranquilles, les jumeaux devisent gaiement, profitant du soleil, du ciel bleu et du calme.

Tom se lève pour aller chercher des glaces, tandis que Bill demeure seul, perdu dans ses pensées, à chantonner machinalement.

Il sent soudain un léger effleurement sur son épaule, levant la tête, il reste abasourdi devant la vision qui s’offre à lui : une magnifique jeune femme, à la peau diaphane, vêtue d’une robe émeraude rebrodée de perles, décorées de parements dorés. L’eau ruisselle encore de ses longs cheveux d’or, sa robe mouillée souligne un corps parfait, les gouttelettes sur sa peau scintillent sous le soleil. Elle semble sortie d’un rêve ……..

La pression sur épaule de Bill se fait plus intense, tandis qu’il se sent inexplicablement rempli d’une sensation de bonheur incommensurable, comme si toute la peine accumulée au fil du temps s’était envolée. Plus cette joie l’envahit, plus il se rend compte que les yeux bleu-vert de l’inconnue se ternissent, des larmes silencieuses coulent le long de ses joues et c’est seulement au moment où elle rompt le contact, que ces larmes se tarissent d’elles-mêmes.

Sans un mot, elle l’observe : grand, mince, androgyne, des cheveux plutôt longs, noirs, des ongles manucurés chose plutôt étrange pour un homme, mais elle ne s’y attarde pas, finalement son regard se perd dans les prunelles noisettes de son vis-à-vis.

- Je m’appelle Bill !

Seul un sourire plus accentué lui répond.

- Tu me comprends ?

Elle acquiesce d’un signe de tête.

- Tu ne peux pas parler ?

Elle hoche la tête en guise d’assentiment.

- Comment tu t’appelles ?

Elle le regarde tristement incapable de le lui dire.

- Ecris ton nom dans le sable, suggère Bill en souriant.

Nouveau regard, teinté d’incompréhension.

- Tu ne sais pas écrire ?

Elle baisse la tête, un peu honteuse.

- Attends, j’ai une idée, je vais prononcer tous les sons de l’alphabet et quand je dirais le bon tu me feras signe, on va faire cela pour chaque son de ton nom, puisque tu ne dois pas connaître les lettres.

Une trentaine de minutes plus tard :

- Neelia ! Quel joli prénom !

Elle lui dédie son plus beau sourire, heureuse qu’il ait pris la peine de vouloir la comprendre et de communiquer avec elle.

Soudain Neelia, voyant une personne se diriger vers eux, se détourne, elle s’apprête à repartir dans l’océan, quand Bill lui saisit le bras :

- Attends ! Je te reverrai ? Je veux te revoir !

Elle lui désigne le soleil, abaisse sa main en direction du sol et la relève. Puis, elle pointe son doigt vers lui, puis vers elle et lève deux doigts.

- Demain ! Tu veux dire demain et juste nous deux ?

Elle acquiesce en souriant et marche vers l’océan, plonge sous l’eau pour ne plus réapparaître.

Tom rejoint Bill, deux glaces dégoulinantes à la main, le sourire aux lèvres, jouant négligemment avec son piercing au labret.

- Tu as été les chercher au Pôle Nord ?
- Heu ! Non quand même !
- Ça fait quand même long une heure pour ramener deux glaces à moitié fondues !
- Une heure, tu es sûr ?
- Certain!
- En fait, il y avait une fille……
- C’est bon, ne va pas plus loin, j’ai compris, rigole Bill.
- Je t’ai manqué, j’espère, répond Tom d’un ton taquin.
- Ah ! Mais alors pas du tout !

Bill, lui raconte son étrange rencontre avec Neelia.

- Elle est si belle que cela ?
- Encore plus que tout ce que tu pourrais imaginer !
- J’ai hâte de la voir !
- Je lui parlerai de toi dès que je la reverrai. Quand elle t’as vu approcher, elle est partie, elle doit être timide !

- Tu ne lui as pas demandé de rester ?
- Si, mais c’est pas facile de communiquer, elle ne parle pas !
- En même temps toi, tu parles pour deux, alors ça compense (rires)
- T’es pas drôle, là !
- Désolé, j’ai pas pu résister !
- Rentrons ! Il se fait tard et je veux être en forme pour demain…...


Le lendemain, Bill retourne au bord de l’océan, seul, comme convenu. Il observe les vagues s’attendant à la voir venir de loin à la nage ou en bateau. Comme la veille, elle émerge de l’eau, semblant arriver de nulle part.

Elle lui tend alors la main, dans une invitation à la rejoindre dans l’océan. Ce qu’il s’empresse de faire en souriant, le soleil tape fort et un bain est le bienvenu.

Neelia, lui mime de prendre sa respiration et de mettre la tête sous l’eau. Bill a horreur de se mouiller les cheveux et le lui faire comprendre en ronchonnant. La jeune femme, lui prend la main, lui dédie un de ses sourires irrésistibles et l’entraîne sous l’eau.

- Bonjour Bill, chantonne-telle dans une série de sons modulés semblables au langage des dauphins.

- Ah, glougloute Bill sous l’eau, tout en s’étranglant à moitié.

Revenu à la surface, il reprend son souffle, pas sûr d’avoir vraiment réalisé ce qui s’était passé.

- Tu peux parler sous l’eau ?

Elle hoche la tête en souriant.

- Seulement sous l’eau, c’est ça ?

Elle sourit de plus belle.

- C’est pas très normal, enfin c’est plutôt bizarre !
Neelia lui fait signe de mettre de nouveau sa tête sous l’eau.

- Je ne peux parler que dans mon élément !

Ils entament alors un va-et-vient, entre sous l’eau et l’air libre selon que Bill ou Neelia prennent la parole.

- Tu es quoi au juste, une sirène ?

- Les sirènes, ça n’existe pas !

- Tu es sûre !

- Certaine, je suis née dans cet océan, et si elles existaient je le saurais !

- Née dans cet océan, je ne comprends pas !

- Bill, je ne suis pas une humaine, je suis une sélénienne, une créature aquatique !

- Pourtant tu as l’air parfaitement humaine si on excepte ton drôle de langage !

Neelia se rapproche de l’androgyne, lève sa longue et fine main et en écarte les doigts laissant voir de fines peaux translucides entre chacun d’eux. Ses mains sont palmées, ainsi que ses pieds, mais il faut vraiment y prêter attention pour le remarquer. Elle écarte ensuite ses longs cheveux dorés de son cou. Bill peut alors voir de chaque côté, dans la peau, quatre fines stries qui palpitent : des branchies. Elle lui monte ensuite son dos et ses côtes où d’autres branchies se succèdent des deux côtés, ce qui lui permet de respirer sous l’eau.

- Je ne sais pas quoi dire !

- Alors ne dis rien !

Bill tend la main, quêtant une approbation que Neelia ne tarde guère à lui donner. Il passe doucement ses doigts légèrement tremblant sur la peau de la jeune femme, s’attardant sur les branchies, sentant comme un souffle, tandis qu’elle frissonne sous cette douce caresse.

- Veux-tu nager avec moi ?

- Pourquoi pas !

- Alors passe tes bras autour de moi et accroche-toi!

La jeune femme se propulse sous l’eau à une vitesse étonnante, l’entrainant loin au milieu de l’infini de l’océan. Toutes les dix minutes environ, elle se retourne et posant ses lèvres sur celle de Bill lui insuffle une bouffée d’oxygène. Etonnement l’eau assimilée par l’organisme de la jeune femme, se transforme en un air différent, plus riche, puisqu’il permet à un humain de tenir en apnée une dizaine de minutes. Bill ne comprend pas trop ni pourquoi cela est possible, ni même comment elle le sait, il se contente d’apprécier cet étrange voyage. Neelia, lui fait découvrir un nouvel univers, lui montre les fonds marins, elle parle aux poissons, aux tortues, toutes les créatures aquatiques semblent la comprendre et l’aimer.

La lune est haute dans le ciel étoilé, lorsqu’enfin ils rentrent au bercail. C’est un Tom inquiet et un peu furieux qui les accueille tous les deux. La sélénienne se dissimule derrière Bill en tremblant, hésitant entre se cacher ou fuir. Bill se retourne et la serre doucement dans ses bras, la ramenant face à son jumeau. Neelia et Tom s’observent longuement sans un mot. Les dreads de ce dernier intriguent la jeune femme, qui tend timidement la main pour s’en saisir. Elle en éprouve la texture, le poids, tandis que Tom a tout loisir de faire une fixation sur ses doigts palmés.

- Je rêve, ou elle n’est pas normale !

Elle laisse retomber sa main, jette un regard emprunt de tristesse aux deux frères et s’enfuit vers son monde d’eau.

- Non, mais quel con tu fais !

- Je, je…….

- Tu….. rien du tout !

- M’enfin!

- Tu étais obligé d’être aussi stupide !

- Je ne suis pas stupide !

- Ouais, ben tu l’as blessée avec ta remarque débile !

- C’est une….une….une créature bizarre, elle n’est pas normale !

- Ce n’est pas une créature, c’est une sélénienne !

- Une quoi ???

Environ une heure plus tard, Bill a tout expliqué à son jumeau, qui regrette un peu tardivement sa remarque….le mal est fait. Neelia est partie et ne reviendra peut-être jamais. Le cœur lourd, Bill suit son frère et quitte la plage …….


Dernière édition par Midian le Jeu 13 Nov - 6:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Mar 11 Nov - 23:24

mdr Tom "Je...je... / Tu rien du tout"

Magnifique ton OS ! Wink
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Mar 11 Nov - 23:42

C'est un three shot, il y a encore 2 parties Wink

Merci <3

Un petit challenge pour vous !!!!

Que pensez-vous qu'il se passera dans la partie 2 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Mer 12 Nov - 8:52

Je pense qu'il va la revoir, ou alors que cette fois c'est Tom qui va la voir !...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Mer 12 Nov - 9:08

Oui, il va la revoir Very Happy

Mais encore .......


Dernière édition par Midian le Mer 12 Nov - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Mer 12 Nov - 9:23

YES ! ^^"
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Jeu 13 Nov - 0:15

J'espère que cette suite est à la hauteur de vos espérances et différente de tout ce à quoi vous vous attendiez !!!

Je vous lance le même défi que précedemment : que va-t-il se passer dans la dernière partie ?


Vivre au loin



Aujourd’hui c’est leur dernier jour sur l’île, demain ils repartent pour l’Allemagne. Bill a très mal dormi, il a passé sa nuit à réfléchir, se tournant et se retournant sans vraiment trouver le sommeil. Au terme de ses cogitations nocturnes, une décision complètement folle s’est imposée à lui comme une évidence : que Neelia l’accompagne en Allemagne. Inexplicablement il se sent lié à cette étrange créature, cette jeune femme qui a su le subjuguer en deux rencontres. Il n’a plus envie de la quitter, même si elle est différente, qu’importe qu’elle ne soit pas humaine…..

A peine levé, c’est tout juste s’il avale quoi que ce soit tant il est pressé de se rendre sur la plage. Il a peur de l’avoir manquée, peur qu’elle ne vienne pas, peur qu’elle refuse de le suivre. Assis à même le sable, la tête enfouie dans ses mains, il contient à grand peine les larmes de tristesse qu’il sent prêtes à jaillir. Un inexplicable apaisement l’envahit, alors qu’une douce main se pose sur son épaule. Neelia lui sourit tristement tandis que son âme absorbe sa souffrance et sa peine. Il se saisit doucement de la main de la sélénienne et la pose sur son cœur en lui murmurant :

- Je t’en prie, viens avec moi, je pars demain, je ne supporterai pas de te quitter!

La jeune femme le regarde longuement, ses yeux bleu-vert scrutant ceux du jeune homme. Sans un geste, elle s’en retourne dans l’océan, laissant Bill dans l’expectative…..

Ce dernier s’interroge : a-t-il été trop brusque, lui a-t-il fait peur ? Mais, au fait peut-elle vivre loin de l’océan ? Il réalise soudain qu’il ne sait pas grand-chose d’elle : ce qu’elle mange, boit, où elle vit, son âge ? A-t-elle une famille, des amis, est-elle la seule de sa race ? Que de questions sans réponses…..

Le temps passe, le soleil est bas sur l’horizon, encore dix minutes et je rejoins Tom, pense Bill, la mort dans l’âme. Son cœur se serre à la pensée qu’elle ne reviendra pas et c’est au moment où tout semble perdu qu’il la voit émerger de l’eau. Il comprend en voyant la grande sacoche ouvragée accrochée sur son dos le pourquoi de sa longue absence : quand on voyage on prépare ses affaires. Plus que des mots, rien que de faire cette constatation le rend tellement heureux qu’il aurait pu en sauter de joie s’il n’avait eu peur du ridicule.

Il se lève et la serre dans ses bras, peu importe qu’elle soit mouillée, si peu humaine, tellement différente, il est heureux, elle va le suivre au bout du monde et c’est la seule chose qui lui importe en ce moment…..


Grâce au passeport gentiment, fourni par une amie de Tom, lui ressemblant vaguement et à la célébrité des deux garçons, Bill étant le chanteur du groupe Tokio Hotel et son jumeau le guitariste, Neelia franchit sans problème les différentes frontières.

Elle emménage dans l’appartement des jumeaux. Si avec Bill c’est l’entente parfaite, avec Tom les relations demeurent un peu tendues. Ce dernier a de la peine avec la jeune femme et plus particulièrement avec son don d’empathie. Il déteste qu’on lise en lui à livre ouvert et encore plus qu’on modifie ses sentiments. Quand il souffre, il préfère souffrir que voir Neelia transformer sa peine en bonheur avec son don particulier. L’ayant compris, elle respecte cet état de fait et passe son temps avec Bill, qui se fait un plaisir de lui faire découvrir le monde des humains. Shopping, télévision, Mac Do, tout est nouveau pour elle et pas forcément appréciable, surtout le Mac Do, mais trouver des algues à manger s’avère assez compliqué, finalement les fruits et légumes sont un bon compromis.

Un hurlement retentit, réveillant d’un coup le chanteur, qui manque de tomber du canapé, où il s’était assoupi devant la télé. Il se précipite en direction des cris et pénètre dans la salle de bain. Georg, son ami et bassiste de leur groupe de pop rock, blanc comme un linge, lui désigne la baignoire :

- Un ca…cadavre, là !!!!

Bill se penche, jette un œil et éclate de rire :

- C’est Neelia!

- Mais, elle est morte, elle est sous l’eau, elle ne bouge pas!

- C’est normal, elle a besoin de rester immergée au moins une heure par jour !

- Sans respirer !

- Elle respire !

- Sous l’eau, tu te fiches de moi !

- Je crois que l’on va avoir une longue conversation…….

- Je pense aussi!

- Appelle Gus, ça m’évitera de devoir tout réexpliquer !

Une quinzaine de minutes plus tard, Gustav, le quatrième et dernier membre du groupe, batteur de son état, débarque à l’appartement. Il rejoint ses amis au salon et s’avachit dans le canapé. Bill leur raconte alors la plus fantastique histoire qu’ils aient jamais entendue.

- C’est quand que tu nous montres la caméra cachée, dit Gustav en rigolant.

- Je te jure que tout est absolument vrai, rétorque Bill.

- Ben voyons ! Gus se marre et part vers la salle de bain.

- Hey ! Attends-nous, crient Bill et Georg en chœur.

- Je le savais, je le savais, vous vous foutez de moi, la baignoire est vide !

Le rire de Gus s’interrompt brusquement, ses prunelles s’écarquillent. Il est subjugué par quelque chose qui se trouve derrière le chanteur et le bassiste. Ces derniers se retournent. Neelia se tient dans l’encadrement de la porte souriante, vêtue d’une longue robe bleue océan, faisant ressortir la blancheur laiteuse de sa peau. Ses cheveux l’auréolent tel un long manteau d’or.

- Tu n’as pas menti, elle existe pour de vrai !

- Neelia ! Je te présente Gustav et Georg, je t’ai parlé d’eux !

La sélénienne tend timidement la main : Gustav la saisit et gratifie la jeune femme d’une vigoureuse poignée de main. Georg, lui plante deux bises sur les joues. Malgré son étonnement, elle reste égale à elle-même, souriante en toutes circonstances, si bien qu’il est très difficile de savoir ce qu’elle pense……


Chacun l’apprécie pour différentes raisons : Bill, parce qu’il l’aime tout simplement. Tom, car il n’a jamais vu son jumeau aussi heureux. Gustav pour son silence et Georg pour son étrange don d’empathie qui le fascine.


Bill propose que tous aillent à la piscine en début de soirée, afin de pouvoir parler avec Neelia, car mettre leurs cinq têtes sous l’eau dans la baignoire ne paraît pas des plus aisés de prime abord.
Arrivés à la piscine, tous se précipitent dans l’eau, sauf la jeune femme qui reste prudemment à bonne distance. Ils lui font signe de les rejoindre, mais elle s’assied à même le sol refusant de s’approcher de l’eau. Le chanteur comprenant qu’il y a un problème sort de la piscine et s’assied à ses côtés la frôlant involontairement. La sélénienne sursaute et s’écarte, refusant son contact. Devant le regard interrogateur de Bill, elle lui monte sa peau rougie aux endroits où il l’a touchée. Il voit dans ses pupilles dilatées, qu’elle souffre…. Elle lui montre l’eau, puis sa peau brûlée. Le noiraud finit par comprendre : le chlore. Ils se douchent tous longuement, afin d’éliminer toute trace de ce poison pour elle et se rendent dans des bains thermaux traités à l’oxygène actif, ce qui semble convenir parfaitement à la jeune femme.

Les garçons apprennent que le peuple des séléniens existe depuis bien plus longtemps que les humains, mais qu’ils ont choisi de vivre cachés, ce sont des pacifistes convaincus qui n’apprécient que modérément le goût pour la conquête de la race humaine. Neelia est née à Galen, une cité située au delà de l’atoll, où les jumeaux l’ont rencontrée. Elle est orpheline, mais a une grande sœur, Vivia. Son travail consiste à reborder de perles et d’or de riches étoffes, destinées à des robes d’apparat. Elle est capable de comprendre n’importe quelle langue, vu que ce n’est pas la langue qu’elle comprend, mais le concept des mots pensés par son interlocuteur, de même que tous comprendront son chant modulé qui évoque directement le concept des choses et l’envoie au cerveau. Elle est totalement incapable de lire ou d’écrire, vu que dans son monde, seul le langage chanté existe. Elle raisonne en concepts et non en mots.

Neelia apprend que les humains sont compliqués, souvent ils préfèrent souffrir que partager la souffrance, qu’ils n‘aiment pas ce qui est différent et qui sort du moule. Que pour de l’argent, certains seraient prêt à faire n’importe quoi, que les groupies sont une calamité sur terre, que la célébrité apporte bien des ennuis, comme se faire poursuivre partout par des paparazzis, des fans hystériques qui ne savent pas ce que veulent dire les mots « vie privée ». Il faut faire toujours mieux, donner toujours plus et cela jusqu’à l’épuisement parfois. Il faut se méfier de certaines filles, cacher sa relation avec Bill et surtout dissimuler sa véritable nature …..

Toutes ces révélations la laissent songeuse, elle, qui déteste le mensonge.

- Neelia, tu sais, tant que tu es avec nous tu es en sécurité !

- Même sans vous, je ne risque rien, fait cette dernière.

- Sans vouloir te contredire, tu ne fais peur à personne.

- Peut-être, mais j’ai un atout auquel personne ne résiste !

- Tu es vachement jolie, mais ça ne fait pas tout.

- Je ne parle de ça, mais de ma voix !

- Comment ça ta voix ? Tu charmes le gens comme une sirène, je le savais !

- Ah, non pas du tout ! Si je suis hors de l’eau selon la modulation du son émis, tout ce qui se trouvera en face de moi, va s’évanouir, s’endormir, devenir fou ou même mourir !

- Donc tu pourrais parler hors de l’eau ?

- Non, ce serait trop dangereux et de toute façon totalement incompréhensible à quiconque. Ma voix est faite uniquement pour se faire entendre sous l’eau, je ne suis pas censée vivre sur terre !

- Mais, c’est sans danger pour toi ?

- Tant que je passe au moins une heure par jour dans l’eau, je ne risque rien !

Plusieurs heures s’écoulent avant qu’ils ne rentent à l’appartement après avoir appris à mieux se connaître.

Le lendemain, le groupe a un passage radio et une prestation vocale à assurer. Ils proposent à Neelia de les accompagner tout en restant en coulisses. Après tout elle ne connaît pas leur musique. La jeune femme acquiesce bien vite, heureuse à cette perspective. Elle a ressenti en eux toute l’importance qu’à la musique et elle est impatiente de le constater par elle-même.

C’est une sélénienne, émue aux larmes, qui les prend chacun à leur tour dans les bras, les serrant contre un cœur encore sous le coup d’une émotion particulièrement intense. Point n’est besoin de mot en cet instant, les prunelles brillantes de la jeune femme expriment tant de bonheur que c’en est troublant.

- Et voila, une groupie de plus, soupire Tom, non sans un sourire en coin.

- Je suis heureux que cela t’ait autant plu, jubile le chanteur.

- Quel instrument tu préfères, interroge Georg.

La jeune femme pointe le doigt sur la gorge de Bill.

- Évidemment, venant que quelqu’un qu’un chante pour parler, il fallait s’y attendre, sort Tom.

- Tu es jaloux de ton frère, comme d’habitude, conclut Gus.

Le show terminé, ils sortent tous les cinq, suivis par deux gardes du corps, quand une vingtaine de filles surexcitées déboule comme des furies. Neelia ressent la peur des garçons, l’inquiétude des gardes, trop peu nombreux pour faire face. Elle se glisse devant le groupe, se retourne et leur montre par geste de se boucher les oreilles : elle module alors un son extrêmement dissonant, que les garçons perçoivent malgré leurs mains sur leurs oreilles et sous leurs yeux ébahis, toutes les filles tombent comme des mouches, les une après les autres. Les gardes du corps ne comprennent pas trop, mais sont bien trop contents de cette opportunité pour aller chercher plus loin, en quelques minutes, tous sont bien à l’abri dans le van.

- Effectivement, tu te défends fort bien toute seule, en tout cas merci, tu nous as sauvé la vie !

D’un sourire, elle leur laisse entendre que ce n’est rien et qu’elle l’a fait avec plaisir. Il faut dire qu’à force, ils finissent par arriver à interpréter les différentes expressions de la jeune femme de mieux en mieux …..


Les mois passent et tout est bien dans le meilleur des monde, jusqu’à un funeste après-midi de juin où Bill et Neelia, partis faire du shopping, sont agressés par une groupie jalouse, qui blesse méchamment la sélénienne en lui jetant une bouteille à la tête.

Cette dernière, se précipite dans les toilettes du magasin afin de panser la blessure et surtout de la dissimuler au plus vite. Comment expliquer, sans avoir l’air suspect, que du sang verdâtre coule de l’entaille. Pour avoir souvent regardé la télé, la jeune femme sait pertinemment qu’elle risquerait de finir disséquée dans un laboratoire de recherche et cette perspective l’effraye au plus haut point. Personne ne doit se douter qu’elle n’est pas humaine.

Rentré à l’appartement, Bill n’en mène pas large, tellement il s’en veut de lui avoir fait courir un tel danger. La jeune femme tente de l’apaiser, mais rien n’y fait, même son don d’empathie échoue, tant le chanteur est perturbé.

Il passe toute la nuit loin d’elle, elle l’entend discuter à mi-voix avec Tom, mais n’ose pas les déranger. Après tout qui mieux que son jumeau pourrait le réconforter ?

Le lendemain matin, l’androgyne la prend à part et lui enjoint de repartir pour son monde d’eau, il lui explique qu’il ne l’aime pas vraiment, que ce n’est pas possible, qu’ils sont trop différents et que cela ne pourra jamais vraiment coller entre eux. La jeune femme, choquée, ne comprend rien, ne veut pas comprendre. Pourquoi ce brusque changement ? Qu’a-t-elle fait ? Elle se sent à la fois victime et coupable, se met finalement à pleurer et tente d’entraîner Bill dans la salle de bain afin de lui parler une dernière fois. Il refuse, la repousse brutalement et part s’enfermer dans la chambre de son frère.

C’est finalement Georg qui l’accompagne à l’aéroport dans l’après-midi. Elle n’a pas revu Bill, n‘a pas pu lui dire une dernière fois combien elle l’aimait ! C’est le cœur brisé qu’elle repart. Georg la serre dans ses bras, lui murmure doucement un :

- Tout ira bien, je prendrai soin de lui !

Elle plonge son regard dans celui gris-vert du bassiste, laissant entrevoir, de la peine, de l’inquiétude, ainsi qu’autre chose qu’il ne sut interpréter.

- Je suis tellement désolé !

Elle se détourne, laissant les larmes librement couler le long de ses joues pâles, tandis qu’elle montre dans l’avion.

Six mois de bonheur et en quelques heures tout s’effondre ……..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Jeu 13 Nov - 9:19

Oh... Moi je dis que Bill va la revoir ! Smile Suite please !! ^^
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Jeu 13 Nov - 9:36

Logique, autrement il n'y aurait pas de suite Very Happy

Mais encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Jeu 13 Nov - 21:20

Euh.... Bah soit elle va trouver un moyen de devenir humaine soit il va découvrir qu'elle a un autre chéri "comme elle" ! ^^"
Je déborde d'imagination et je suis sûre d'être à côté de la plaque... lol
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 0:30

Total à côté....mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 8:50

lol Bon bah je ne sais pas alors... xD
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 9:10

La suite mélange fiction et réalité avec un clin d'oeil un peu spécial, que je pense certaines reconnaitront .... c'est triste et beau à la fois avec une conclusion que je pense assez inattendue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 9:19

Super ! Very Happy Mets donc ! ^^ Je lirai ce soir après les cours ! ^^ J'ai du temps et pas de devoirs on sera vendredi ! Razz
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 21:20

Les larmes de leurs âmes



De retour à l’appartement des jumeaux, le bassiste invective Bill sans lui laisser en placer une :

- Bravo, je te félicite ! Pour une fois que tu trouves une personne merveilleuse, à la sensibilité hors du commun, gentille, magnifiquement belle, tu l’arraches à son milieu, tu profites d’elle et pour finir tu la brises. Tu ne la méritais pas !

Le noiraud retient à grand peine ses larmes : la vérité, ça peut faire très mal, surtout jetée en pleine face par un ami. Incapable de prononcer un mot, il baisse à tête, fixe quelques instants le sol, réprime un tremblement et s’enfuit pour aller s’enfermer dans sa chambre.

Tom, inquiet par la tournure que prennent les événements, juge préférable de s’expliquer avec Georg et Gus, avant que ce ne soit la guerre entre eux et Bill : il a bien compris que l’un comme l’autre sont très fâchés par l’attitude du chanteur envers Neelia :

- Je dois vous expliquer!

- Il n’y a rien à expliquer. Ton frère est un con, fulmine Gus.

- Tu l’aurais vue à l’aéroport, j’ai cru qu’elle allait s’effondrer, elle n’était plus que l’ombre d’elle-même !

- Lui qui se plaignait de ne pas avoir de petite amie, si c’est pour les traiter de cette façon, autant qu’il reste seul. Plus égoïste, tu meures, dit le batteur.

- Il mérite de souffrir, autant qu’il l’a faite souffrir, renchérit Georg !

- Je n’aurais jamais cru ça de lui !

- Non, mais arrêtez tous les deux, laissez-moi vous expliquer : Il a fait cela pour son bien !

- Ouais, ben si c’est ça sa méthode pour faire du bien aux gens, il peut carrément m’oublier !

- Neelia a été attaquée par une groupie, Bill a eu très peur pour elle, il a été tellement choqué de la voir blessée, qu’il a pensé que ce serait mieux qu’elle reste à l’abri, donc loin de lui. On en a parlé toute la nuit, il savait que la seule façon d’être sûr qu’elle soit en sécurité, ce serait de la pousser à retourner chez elle et la chasser lui semblait plus radical que de tenter de la convaincre.

- Pour être radical ………

- Je pense quand même que c’est pas des méthodes, elle n’est pas stupide, elle aurait dû avoir le droit de choisir librement !

- Elle serait sûrement restée !

- Peut-être, mais cela aurait été son choix !

- Un choix dangereux.

- Seul l’avenir aurait pu nous le dire ……..

Un peu moins fâchés, mais pas encore réconciliés, Georg et Gus quittent l’appartement des jumeaux pour se rendre dans leur domicile respectif.

La semaine suivante débute une longue tournée de cinq mois aux quatre coins du monde, ils auront tout loisir de voir venir ……..


Neelia nage en direction de Galen, elle essaye de ne pas trop penser, mais elle ne peut s’empêcher de pleurer. La sélénienne se rend directement chez sa grande sœur et s’écroule littéralement dans ses bras, entre deux crises de larmes, elle lui narre ses mésaventures.

- Ma pauvre chérie, tu n’es ni la première, ni la dernière à t’être brûlée les ailes, tel un papillon, à cause de ces maudits humains!

- Je le pensais différent des autres !

- Ils semblent toujours différents et parfaits, surtout quand on est amoureuse, mais ce sont des humains, ils ne sont pas fait pour nous !

- Je croyais en lui !

- Toutes ont cru au « Grand amour ». Souviens-toi des récits des Anciens : à chaque fois que l’un des nôtres a succombé, cela a mal fini …..

- Ce ne sont que des légendes !

- Non ! Adelia, celle qui s’était jetée sur les rochers un soir de tempête après avoir été abandonnée, a bien existé, c’était notre arrière-arrière grand-mère. Liviane, qui sous l’emprise du chagrin a tué son aimé avant de se donner la mort, était bien réelle, elle aussi !

- Elles sont toutes mortes ?

- Non, mais presque ! Quand les nôtres perdent leur raison de vivre, leurs cœurs, leurs âmes finissent par s’éteindre … nos sentiments sont plus puissants, plus exacerbés que ceux des humains avec tout ce que cela peut entraîner.

- Vivia, j’ai besoin de toi !

- Je serai toujours là pour toi, petite sœur !

Neelia s’installe auprès de sa sœur et tente de vivre ou plutôt de survivre malgré son chagrin lancinant, malgré cette douleur qui l’étreint en permanence. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, souriant rarement et errant telle une « Dame blanche »

A Galen, tous la plaignent et respectent sa souffrance. Ils la soutiennent comme ils le peuvent, posant régulièrement leurs mains sur elle et absorbant un peu de sa peine, afin de reculer l’inéluctable. Un peuple uni, mais même si l’union fait la force, elle a ses limites…..


Le groupe est en pleine tournée, les concerts succèdent aux interviews, sans compter les séances de dédicaces. Personne n’a trop le temps de penser, mais Bill demeure triste, même s’il n’en laisse quasiment rien paraître.

Un soir, au sortir d’une interview interminable, le chanteur sent une main se poser sur son épaule il se retourne et se trouve face à ….une vampire, enfin une femme qui en a tout l’air, tant au niveau de sa peau, très pâle, que de ses dents enfin ses crocs, vêtue une longue robe noire en velours ornée de dentelles. Elle l’observe longuement semblant le transpercer de ses yeux d’émeraude.

- J’ai un message pour toi : « Suis ton cœur, écoute tes rêves, tu y trouveras toutes les réponses. Rien n’est définitivement perdu ».

Elle saisit sa main, ferme les yeux durant quelques minutes et lui dit encore en le relâchant:

- Les chemins de vos âmes sont emplis de larmes, mais elles finiront par se tarir, quand viendra la délivrance !

La femme partit ne laissant dans son sillage qu’un message, un parfum de mystère et le souvenir des reflets de feu de sa longue chevelure …….

- Les sirènes, les vampires, la prochaine fois ce sera une martienne, rigole Tom.

- Mais non, ce n’était pas vraiment un vampire, juste une personne différente !

- On attire vraiment des fans bizarres.

- Une fan, pas sûr, enfin pas seulement !

- Tu vas faire quoi ?

- Suivre mon cœur et écouter mes rêves !

- Là, frérot, je peine à suivre !

- Pas grave, je me comprends !

- Encore heureux !

Bill a compris le message : son cœur appartient à Neelia et ses rêves le conduisent inlassablement vers elle. Ses prochaines vacances sont toutes trouvées : il repart à l’atoll pour retrouver celle qui a ravi son cœur…..

Malheureusement pour l’androgyne, tout ne se passe comme dans ses rêves, loin s’en faut : pas l’ombre de Neelia.

Tous les jours, il se rend sur le lieu de leur première rencontre et reste à attendre jusqu’au bout de la nuit, mais la jeune femme ne daigne point se monter. A terme de ses deux semaines de congé, il rentre seul, le cœur meurtri en Allemagne.


Chaque année en décembre, le même schéma se reproduit inlassablement. Chaque fois il se dit que c’est la dernière fois, mais l’année suivante il ne peut s’empêcher de revenir et d’espérer ………


Neelia se concentre sur une délicate broderie, c’est un ouvrage très particulier pour elle : la robe de mariée de Vivia. Sa grande sœur l’a soutenue tout au long de ces dernières années, toujours prête pour éponger ses larmes, la prendre dans ses bras, lui apporter soutien et réconfort. La sélénienne est très heureuse que sa sœur ait trouvé le bonheur, elle a aussi envie d’y participer et ce travail sera son cadeau pour la mariée. Elle s’entend très bien avec son futur beau-frère qui est absolument charmant. Dylim apprécie aussi beaucoup Neelia et il est toujours le premier à se proposer pour lui rendre service. L’entraide fait partie des mœurs à Galen.

La jeune femme sent soudain un tiraillement le long de sa jupe : une petite main en agrippe le fin tissu de soie, tentant d’attirer son attention.

- Oui, ma chérie !

- Dis, je peux te poser une question ?

- Bien sûr, mon ange !

- Pourquoi tout le monde a les yeux bleu-vert, sauf moi !

La jeune femme se lève, abandonnant son ouvrage et s’accroupit plongeant ses yeux dans les prunelles chocolat de l’enfant :

- Tu as les yeux de ton père, ma chérie !

- Mon papa, il est où ?

- Dans le monde des humains !

- Est-ce qu’il m’aime ?

- Il t’aimerait sûrement, fait-elle en l’embrassant tendrement.

- Et toi, tu l’aimes ?

- De tout mon cœur, murmure-t-elle à travers ses larmes.

- Je veux le voir !

- Je……

- Je t’en supplie ……

- Es-tu bien sûre de le vouloir ?

- Oui, il est temps !

Comprenant que sa fille ne la laissera pas en paix tant qu’elle ne sera pas satisfaite, Neelia se dit qu’il serait peut-être temps. Elle sait qu’il se rend chaque année depuis six ans sur le lieu de leur rencontre, elle a compris qu’il regrette profondément. Souvent la jeune femme s’approche le plus près possible du rivage sans oser se montrer. Son amour pour lui est intact, mais la peur la retient et il y a sa fille. Avant, elle était trop jeune, maintenant elle a plus de six ans, ce qui équivaut chez les humains à douze ans, le mental des séléniens évoluant deux fois plus rapidement.


Dans deux jours, Bill rentrera en Allemagne, cette fois il a bien réfléchi, ce sera vraiment son dernier voyage, elle a dû l’oublier depuis le temps, refaire sa vie avec un des siens et c’est à un vain espoir qu’il s’accroche. Et pourtant cette femme lui avait prédit que les chemins de leurs âmes seraient remplis de larmes, mais qu’elles finiraient par se tarir, quand viendrait la délivrance. Elle n’avait pas été précise en termes de durée, mais tout de même, six ans, c’est bien long ……


Le chanteur n’en croit pas ses yeux, elle est là devant lui, rayonnante sous la pleine lune, elle tient par la main sa réplique en miniature : une magnifique fillette aux longs cheveux dorés, vêtue d’une robe verte. Son cœur, gonflé de joie manque de cesser de battre à cette vision, mais il se reprend bien vite et leur dédie son plus beau sourire.

Sa main caresse la joue veloutée de la sélénienne, autant pour s’assurer de sa réelle présence que pour renouer le contact. Il s’accroupit ensuite, se mettant à la hauteur de l’enfant, leurs yeux, si semblables, se fixent. Ce que les mots ne sauraient exprimer, leurs prunelles brillantes s’en chargent.

Tout en lisant dans son cœur et dans son âme, comme seuls ceux de son peuple savent le faire, la fillette noue ses bras autour de cou de Bill et lui murmure à l’oreille d’une voix flûtée :

- Tu sais, elle t’aime toujours autant !

C’est des étoiles plein les yeux qu’il se redresse, prenant sa fille dans ses bras et sa compagne par la taille pour retourner dans le monde des hommes.


FIN


Dernière édition par Midian le Sam 15 Nov - 3:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 21:46

C'est magnifique !!!! :'( Snif c'est tellement émouvant...
Merci, TS géniales !!!
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 21:53

Alors, tu t'y attendais à cette fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 21:55

PAS DU TOUT !! O_O J'ai relu deux fois quand elle lui dit qu'elle a les yeux de son père... xD J'ai cru que j'avais mal compris dis donc !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 22:52

Je suis contente d'avoir réussi à te surprendre autant !!!

Tu as compris qui est le vampire qui lui parle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Ven 14 Nov - 23:14

Ca non par contre... -.-" C'est la soeur ? Vivia non ?
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Sam 15 Nov - 0:25

Non, sa soeur est une sélénienne

Je te mets 2 photos du "vampire" en question

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Sam 15 Nov - 0:26

Je ne sais pas.... Dsl je ne connais pas.... C'est pas toi quand même ?
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Sam 15 Nov - 1:34

...mdr......... oui c'est moi !!!!

Je trouvais marrant de me mettre dans ma propre fic xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Sam 15 Nov - 12:42

En effet c'est marrant mais... ne le prend pas mal surtout - ça m'intrigue - mais....
Tu te déguises souvent comme ça...? Et les dents....ce sont des vraies.....? O_O
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Midian

Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Ta chanson coup de coeur : 1000 meere
Date d'inscription : 26/01/2008



MessageSujet: Re: [TS] Océano   Sam 15 Nov - 13:30

Je ne me déguise pas en fait, je suis moi ainsi et oui je suis toujours habillée genre: sortie du Bal des vampires

Oui ce sont des vraies, enfin elles sont plus longues et plus pointues que la normale grâce à mon dentiste, mais c'est définitif xD

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-hotel2.blog.jeuxvideo.com/




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TS] Océano   Aujourd'hui à 17:34

Revenir en haut Aller en bas
 

[TS] Océano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: espace fan :: Fans fictions :: One-Shots-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit