Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 1:25

Voici une nouvelle fiction, écrite par ma fille... j'espère qu'elle vous plaira...

Encore quelques mètres, cette fois j'y arriverai. Souffle, souffle Andréa. Je suis en tête, je peux gagner, et je réaliserai enfin mon rêve. Deux ans que j'attends ce moment et cette fois-ci mon cauchemar ne se réalisera pas... Pas encore.
...Non … je tombe...

Je me réveille encore en sursaut. C'est la quatrième fois cette semaine, et on n'est que Jeudi. Autant dire tous les jours.
De toute façon j'ai pas envie, pas envie de me lever, pas envie d'affronter le regard des gens; regards de pitié, de fausse compassion.
Ca fait six mois que ça s'est passé; je m'apprêtais à gagner le championnat Mondial d'athlétisme. Deux ans d'entraînement. De torture et de privation.
J'étais en tête de course, les autres coureurs étaient loin derrière moi satisfaction et j'étais prête à gagner la première place.
Pourtant, j'ai mal positionné mon pied gauche pour m'en servir d'appui. Plus tard, les médecins m'ont appris que je me suis, vulgairement, éclaté le genou.
Je suis tombée au sol de douleur. Les autres coureurs n'eurent pas le temps de réagir et me piétinèrent comme une vulgaire feuille. Mes cris de douleur se faisaient de plus en plus rauques à chaque passage d'une personne sur mes membres devenus fragiles.

Fin du Flash -back.


Le soleil caresse dangereusement mes joues, humidifiées par les larmes. Je ne les sent toujours pas ces satanées jambes. Je me redresse sur mon lit, et m'étire de tout mon long, en laissant s'échapper de ma petite bouche un couinement. Je balaye ma chambre du regard. Celui -ci se pose enfin sur mon moyen de locomotion; mon fauteuil. Je le ramène à moi et me case difficilement dessus, pour ensuite aérer la chambre. Une petite brise me fait frissonner tandis que le soleil me brûle la peau.

Moi : Bonjour tout le monde...

Je me dirige ensuite vers le salon, et allume la télé ; Garfield. C'est toujours mieux que Go Diego !

GRRRRRrrr

Moi : Oulah ! Je crois que j'ai faim.

Je vais donc dans la cuisine pour me préparer à bouffer. Il est 08H52. Il faut que je me dépêche, je dois finir la couverture d'un livre.
Je me cale devant la télé avec mon petit déjeuner. Délicieux
09H20.
Je me dirige vers la pièce qui me sert de bureau, pour finir de peindre la couverture de ce livre.

Flash -back

Je viens de sortir de l'hôpital, ça ne fait qu'une semaine. Lecteurs, ne faites pas semblant de ne pas savoir, dès le début vous saviez que je ne pourrai plus jamais courir. Et vous savez encore que je ne pourrai plus jamais atteindre le niveau atteint auparavant.
Maintenant je fais quoi ? Hein ?!

Le lendemain de mon accident, les journaux, la presse en général, n'a pas arrêté de parler de moi et de mon accident. Les rumeurs les plus folles coururent à mon sujet :
...la jeune prodige de l'athlétisme s'est éteinte durant son hospitalisation, après avoir subi un grave accident...
- … Andréa Strauss, d'après nos informations, s'est fait amputer des deux jambes...

Et bien d'autres choses encore plus horribles les unes que les autres.
Leur supposée pitié ne fit pas long feu, puisque le lendemain, ils parlaient de la nouvelle meilleure amie de Paris Hilton, en même temps, normal, je suis supposée être morte !

Mais leur pseudo -pitié ne m'aide pas, une athlète de haut niveau en fauteuil roulant. Il n'est pas question que je fasse les Jeux Paralympiques; revoir les autres courir avec leurs jambes au vent ne me ferait que plus de mal.

Un mois plus tard.
Ma mère venait régulièrement pour s'occuper de ma toilette. Je ne sortais plus de chez moi, je restais dans la pièce que ma mère avait aménagée et appelée « Pièce Détente ».
Je passais beaucoup de temps dans cette pièce pour chiffonner sur une feuille de papier , la haine, le regret, la jalousie et l'incompréhension que je refoulais. Mais ce qui était négatif et chiffonné sur ces feuilles, devint très vite positif à l'oeil. Par les moyens d'Internet, mes planches devinrent demandées et connues, et mon nom par la même occasion.

Fin du Flash -back -
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 2:03

waou ! J'aime !
elle écrit très bien ta fille !
c'est vraiment prenant =)
J'veux une suiteeeeeeeeeee :DD

Bisous I love you
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 11:24

oh c'est vraiment trés bien
je my croirais
vivement la suite
bizzzzzzzzzzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 12:14

Hi hi merci encore What a Face

------------------------------


Aujourd' hui j'aurai du mal à dire que j'ai fais de ma peinture mon gagne pain. Ce fut presque naturel, limite incompréhensible. Je vis maintenant confortablement, je peux même me permettre de refuser certaines propositions.
Quoi, lecteurs ? Vous me demandez si j'ai oublié l'athlétisme, ma passion ? Hum, question débile... pourtant je ne peux y répondre.

Le téléphone sonne, je laisse mes pinceaux.
Moi : Allo, oui, Andréa Strauss, j'écoute …
___ : Bonjour, Mademoiselle, ce serait pour vous faire une proposition de travail.
Moi : Oui, bien sûr, je vous écoute... Attendez, je prends un stylo!
___ : Alors comme je sais que vous faites à domicile, je voudrai que vous veniez en Allemagne, chez moi, le temps qu'il vous faudra pour peindre des portraits … Et puis comme votre nom est allemand, je me disais qu'il n'y aurait pas la barrière de la langue.
Moi : surprise. Ah … euh... ben...
___ : Ne vous inquiétez pas, si vous ne voulez pas je retire mon offre, c'est juste que votre talent est connu et reconnu au delà de certaines frontières.
Moi : flattée. Non, non, non. Votre offre m'intéresse, mais je me dis que voyager et peindre en étant payée, c'est, c'est... magnifique,simple et même honteux... J'accepte.
___ : apparemment surprise. Oh, merci. Je vous enverrai un mail pour les détails. Merci encore. Au revoir.
Moi : Au revoir...

Je raccroche. Ma bouche forme un grand O. Je regarde de gauche à droite, comme si j'attendais quelque chose. Une ambiance étrange se fait ressentir dans la pièce; mélange de doute, de peur de l'inconnu et d'envie d'exploser.
J'ouvre de suite mon ordinateur et vérifie ma boîte mail. Rien. Je crois que je suis restée plus de deux heures sur l'ordinateur à attendre le message, en essayant de pianoter sur le clavier.
Moi : Et si tout ça c'était bidon ? Et si en fait j'avais rêvé ! Et si …
___ : Et si tu allais manger, il est 12H30. Tu m'expliqueras tout ça autour de la table.
Moi : Ah ! Maman, t'es là ?!
Maman : Ouais, ouais je viens d'arriver. Allez viens, on va manger.
Elle s'approche de moi et attrape les poignées de mon fauteuil. Nous allons dans la cuisine.
Maman pousse mon fauteuil, jusqu'à ce que mon buste entre en contact avec le bord de la table. Elle fait ensuite le tour de la table rectangulaire et s'assoit en face de moi, un grand sourire carnassier visé aux lèvres.
Je la fixe pour qu'elle commence la discussion, pendant qu'elle me sert des pâtes.
Maman : Alors, tu comptes me dire pourquoi tu parlais toute seule et pourquoi tu avais l'air si angoissée ?
Un léger gloussement s'échappe de ma bouche remplie de pâtes.
Moi : reprenant un air sérieux. Hum. En fait, tout à l'heure, il y a quelqu'un qui m'a appelée pour une offre, et …
Maman : ...et c'est pour ça que tu flippes ?
Moi : ...ET laisse moi finir. Bon cette personne m'appelle, et m'offre un travail à durée indéterminée et en Allemagne.
Elle recrache tout sur la table. Appétissant
Maman : C'est hors de question, déjà, tu ne sais même pas où c'est en Allemagne, tu ne connais même pas la durée de l'offre, tu ne connais même pas le nom de l'employeur. Et puis où est-ce que tu vas vivre en attendant, hein ? Une handicapée dans une ville étrangère. Et puis je ne sais même pas si tu sais toujours parler allemand correctement !

Les larmes me montèrent rapidement aux yeux, je ne sais même pas si c'est à cause de ses propos violents à mon égard ou bien à cause de son regard faussement protecteur qu'elle posait sur moi.
Moi : Ecoute, si à un moment tu as cru que je te demandais ton avis tu te trompes. J'ai 19 ans, je gagne ma vie. Le reste ça me regarde. A aucun moment je ne t'ai demandé d'aide. Je suis handicapée, et alors ? Je ne peux plus courir ou bien même... marcher, et alors ? Je m'en fous Menteuse. Et tu sais quoi ? Je vais y aller.


-------------------
Suite ? Ou pas ? é_é
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 12:18

Rhaa nouvelle lectrice
J'adore la facon d'écrire de ta fille
Elle nous prend dingue
J'en veux encoreeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 12:35

Merci ! *clap clap clap* tongue

Suite.
-----------------

Je sors aussi vite que je le peux de cette pièce. Je ne veux pas la voir. Elle ne veut pas me comprendre. C'est pourtant simple, non ?
TULUTU, Vous avez 1 nouveau mail.
J'avale ma salive machinalement, en me dirigeant vers la Pièce Détente. J'y entre lentement comme si je craignais quelque chose.
Moi : Allez...
J'agrandis ma page et ouvre ma boîte mail. J'ouvre ensuite le message :

Objet : Proposition d'emploi
Le : 03/08/09
De : Mlle Keiler
Tout d'abord, merci à vous pour votre réponse positive. Je me ferai un grand plaisir de vous accueillir chez moi. Durant les quelques mois à venir, vous logerez en effet chez moi, dans les alentours de Berlin. Je suis plus qu' enchantée de vous accueillir, vous avez très bonne réputation dans le pays et même à l'étranger. Vous recevrez votre billet d'ici deux jours, et vous quitterez la France dans moins d'une semaine. Vous serez très bien rémunérée, vous devrez peindre divers portraits. Merci encore.
Cordialement, Mlle Keiler.

Mes yeux s'arrondissaient à la lecture de chacune des phrases.
Moi : BORDEL ! Dans une semaine à peine ! Faut que je prépare mes valises, yep, yep !

Ellipse de cinq jours -

Je déjeune, il est 05H28. J'ai reçu mes billets avant hier et depuis je suis super nerveuse. Je pars d'ici 30 minutes. Mes valises sont prêtes depuis un bon bout de temps. Ca fait aussi un bon bout de temps que ma mère n'est pas venue me voir, je crois qu'elle m'en veut, je crois. naïve
J'engloutis mes biscottes à une vitesse folle, et m'apprête à partir.
Moi : Bon. Les poissons sont nourris. Les valises, là. Mon passeport, mon billet, mes clefs... OK
Bon ben je crois que je peux y aller.

Je quitte mon appartement. La voisine me descend les valises, pendant que je prends l'ascenseur. Je suis en bas. Il fait encore nuit noire, quelques voitures passent; elles m'éblouissent avec leurs satanés phares. J'attends mon meilleur ami, Alexandre. Il me déposera à l'aéroport. Je regarde les papillons qui rôdent autour des lampadaires. Ils sont attirés par la lumière, pour eux, elle est si belle. Mais s'ils s'en approchent trop ils se brûleront les ailes. Mourir après avoir vu la chose ou la personne la plus belle à nos yeux. Ou bien vivre, mais dans l'ignorance de celle -ci... A nous de choisir.
Très vite d'autres phares de voitures m'éblouirent. Ceux d'Alexandre. Il se gare juste devant moi, et sort de sa voiture:

Alex : Ca va miss ? T'es prête ?
Moi : Bah, non j'ai pris ces valises juste pour faire tapisserie, je trouvais que ça allait bien avec mon teint, tu trouves pas toi ?
Alex : en jouant des sourcils. Ouais, vive l'humour matinal !
Moi : Ouais, ouais, excuse. Aide -moi !
Alex : soupire. Attends, je cale tes valises dans le coffre, et ensuite, je te fais monter.
Moi : C'est bon, je suis pas handi... c'est bon je peux monter dans la voiture seule.

Hum, situation plutôt comique, vous ne trouvez pas ? Des fois je devrais vraiment apprendre à la fermer un peu …
Je me sers de mes bras comme appui et me soulève (en quelque sorte). Je passe brutalement de mon fauteuil au siège passager. Aussitôt, Alexandre vient récupérer et plie mon fauteuil pour le ranger à l'arrière. Il ferme la porte brutalement et vient se poser sur le siège conducteur. Je sens qu'il est énervé. Il ne démarre pas , je tourne ma tête en essayant d'être discrète. C'est raté. Il me fixe avec ses grands yeux bleus. Il daigne enfin m'adresser la parole :
Alex : Fais attention à toi, ma puce... Tu vas me manquer.

Il s'approche ensuite de moi et me sert contre lui. Notre étreinte dura suffisamment longtemps pour que l'on se dise que je risquais de rater mon avion:
Alex : Bon allez, faut pas que je te mette en retard non plus !

Il démarra ; bruit sourd. On ne s'adressa ni un regard, ni une parole jusqu'à ce que nous arrivions à l'aéroport.
Alex : C'est bon, on est arrivé, tu peux descendre pendant que je sors tes valises.

Je m'exécutai rapidement, tandis qu'il s'affairait à sortir mes nombreuses valises du coffre.
On partit enregistrer les valises, après cela, il me laissa en me faisant promettre de l'appeler dès que possible. Pas de grands adieux, pas de chaudes larmes, ni de regrets, tout passait dans le regard; il dit et livre tellement.

-------------------------
Les 4 vont bientôt rentrer en action.....
Suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 12:40

J'ai hate j'ai hate j'ai hate XD
j'adore!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 13:01

Je vais poster d'ici 12H30 - 13h

Audrey.
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 14:35

j aime toujours autant
suite!!!
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 14:39

Merci beaucoup ! Je tape la suite maintenant ! é_é
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 14:51

[i]Elle n'est pas hyper longue, mais j'essayerai pour la suivante sunny
Audrey.
------------------

Pas de grands adieux, pas de chaudes larmes, ni de regrets, tout passait dans le regard; il dit et livre tellement.

Je pars ensuite par aller valider mon billet. On me fait alors passer dans une pièce, où tout les autres passagers du vol attendent. J'attends un peu, je regarde mon billet :

Passenger : STRAUSS / ANDREA
From : Lyon
To : Berlin (Sch'feld)
Flight : EZY4636 Date : 11 MAY Seq No. : 33
Boarding Group : B

Purée, Berlin. Ca fait longtemps que je n'ai pas entendu parlé de cette sacrée ville. Si je me rappelle bien, la dernière fois c'était il y a 15 ans. Mon père, d'origine allemande, vivait encore avec ma mère dans ce temps là. Mais d'après ce que j'ai entendu dire, mon père avait trompé ma mère durant un court séjour en Allemagne. Il était soit disant tombé éperdument fou amoureux de sa maîtresse, et il ne lui fallut pas plus de temps que cela pour décider de rester dans son pays d'origine avec sa «nouvelle » compagne. Depuis, ma mère, Marguerite, est en quelque sorte, en froid avec ce pays qu'est l'Allemagne. Serait -ce la cause de notre dispute d' il y a deux jours ? Je ne sais pas, et de toute façon c'est trop tard, je serai d'ici quelque temps dans l'avion.
Je suis tirée de mes rêveries par une voix féminine sortie du haut parleur :

___ : Boarding of the Group B for Berlin - Einschiffung der Gruppe B für Berlin – Embarquement du Groupe B pour Berlin.

Je secoue alors ma tête, comme si c'était vraiment nécessaire pour que je puisse me sortir de mes pensées.
Je fais ensuite la queue. C'est enfin à mon tour, l'hôtesse me conseille d'attendre sur le côté pour que certains de ses collègues m'aident à embarquer. L'affiche, et encore à cause de ce p*tain de fauteuil...
On vient enfin me délivrer de mon calvaire. Deux hommes m'emmènent vers un ascenseur. On monte tous les trois, l'un des hôtes, m'adresse la parole :
1er hôte : Vous allez bien Madame ? C'est votre premier voyage en avion, c'est ça ?
Moi : Mademoiselle. Non c'est juste que je n'aime pas tellement que l'on me remarque à cause de mon handicap, mais bon, ça devient une habitude...
1er hôte : Oh …

Les portes de l'ascenseur s'ouvrent, et laissent entrevoir un tuyau qui conduit à l'avion.
En fait, de plus près, c'est un escalator. On s'y positionne, et il nous conduit rapidement à l'intérieur de l'avion. Là -bas, les hôtes me placent avant de me souhaiter bon voyage.
Je regarde l'avion décoller, par le hublot. En même temps qu'est ce que je peux faire ? Bouffer ? Ca va pas ? Déjà que je ne peux plus faire de sport... je veux garder mon physique d'athlète. La seule chose qui me reste de l'ancienne Andréa Strauss.
Je regarde d'un oeil l'hôtesse qui nous fait son show; et ouais, han han je me la pète je joue avec le masque, han han, les sorties de secours sont là. Nan mais je vous jure ! Elles m'énervent toutes.
Je m'amuse à l'imiter dans mon coin, derrière le fauteuil du passager situé devant moi.
___ : des petits rires.

Je tourne la tête et aperçois une petite tête d'ange; de grands yeux bleus, une tête blonde rondouillarde. Un petit garçon, je ne lui donne pas plus de 5 ans. Il ouvre sa bouche pleine de dents manquantes, pour me parler.

___ : Tu me fais rire, Madame !
Moi : souriant. Mademoiselle, jeune homme, je ne suis pas encore mariée. En chuchotant : 'manquerait plus que ça !
Il rit à nouveau aux éclats.
___ : prenant un air dépité. C'est pas normal ça, vous avez des cheveux ondulés et marrons magnifiques et en plus ils sont super longs ! WAOUH, et vos yeux ils sont tous verts ! Si vous voulez moi je veux bien me marier avec vous si personne ne vous aime !
Moi : entre quelques éclats de rire. T'es précoce toi ! Mais je connais même pas ton petit nom !

Il me dit qu'il s'appelle Andrew, qu'il a en effet 5 ans, et qu'il rentre de vacances avec son père.
Je crois bien que l'on a passé tout le long du trajet à parler de nos vies respectives. Passionnant ce petit bout d'à peine 1m20. Il finit par partir, quand son père lui demanda de venir s'assoir pour l'atterrissage de l'avion. Tous les passagers reçurent l'ordre de boucler les ceintures. On atterrit 5 minutes plus tard, et une fois que tous les passagers furent en dehors de l'avion, des hôtesses vinrent m'aider à sortir.
Hôtesse : Vous auriez besoin d'aide avec vos valises ?
Moi : Non, non. Mais, serait -il possible de me les faire emmener jusqu'à mon domicile ?
Hôtesse : Pas de problème. Votre adresse ?

Je lui tend un papier, sur lequel j'avais inscrit mes coordonnées, ainsi que l'adresse du domicile. Il me remercia, et m'indiqua l'endroit où je pourrai prendre un taxi.
Moi : Merci. Euh, excusez moi, quelle heure est -il ?
Hôtesse : Hum, 15 heures passées.

J'acquiesce en signe de remerciement. Je vais pour chercher un taxi, et scrogneugneu je me rends rapidement compte qu'il n'y avait rien d'écrit en français.
Moi : (perdue) Comment je m'en sors, là ?

-----------------
Suite ?
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 18:32

Oh oui ! j'adore !! c'est vrai que ta fille écrit vraiment bien =)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 19:43

Qu'elle question bien sur que l'on veut une suiteeeee
Le petit bout trop mignon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 20:36

coucouuuuu
je suis une nouvealle lectrice
c'est fou ce que j'aime cette fic
suite stp chériiiiie

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 21:05

Merci beaucoup et bienvenue aux nouvelles lectrices !
Ps : j'ai piraté temporairement son compte Twisted Evil

---------------------------
J'acquiesce en signe de remerciement. Je vais pour chercher un taxi, et scrogneugneu je me rends rapidement compte qu'il n'y avait rien d'écrit en français :
Petite parenthèse, chers lecteurs, squatte direct la Fnac pour acheter Superdico – édition limitée. xD. Bref, fin de la parenthèse.
Moi : Il est où mon dico … je le sors de mon sac. Alors taxi, taxi. Ah en fait ça se dit aussi «taxi ». roulée

J'appelle donc mon fameux taxi, et lui indique l'adresse du domicile.
J'essaye tant bien que mal de discuter avec le taximen, grâce à qui chers lecteurs ? Oui, Superdico ! Ca va, vous suivez.
Mais je lui ai demandé, à un moment si la région était pas mal, mais il m'a répondu que l'hiver commençait tard à Berlin …
OK … Bref, après ces discussions plus qu'étranges, il me dépose enfin devant une grande maison, limite villa.
Moi : cherchant dans Superdico. Vous êtes bien sûr que c'est ici.

Pour toute réponse positive, il acquiesce.
Il sort mon fauteuil du coffre et le déplie pour que je puisse m'y caler.
J'arrive devant l'immense portail de la propriété. Je sonne. Une voix douce et féminine répond à mon appel :
___ : Oui ?
Moi : perdue. Euh... oui, c'est Andréa, Andréa Strauss.
___ : Ah, oui, entrez, entrez.

Le portail s'ouvre. Un majordome m'accueille. Il est tout vêtu de noir, et des cheveux couleur flamme, je ne lui donne pas plus de 35 ans.
Majordome : Bonjour Mademoiselle, enchanté. Je vous conduis à vos appartements.
Moi : Merci.

Il me conduit à l'intérieur de la maison, elle est juste immense. Magnifique, les plafonds sont supra -hauts, l'intérieur est design, moderne.
Moi : Hé beh, ils ont pas l'air si pauvres !

Le majordome ricane. Il me fait signe d'entrer dans l'ascenseur situé entre le salon et la cuisine.
Majordome : Je vous souhaite encore la bienvenue et je vous prie de bien vouloir m'appeler Friedrich.
Moi : souriant. D'accord Friedrich, et appelez moi Andréa.
Friedrich : Sans problème. Et je vais tout de suite appeler Madame.

Je me dirige vers l'ascenseur, et y entre. Les portes s'ouvrent et me laissent entrevoir un grand et long couloir. J'y roule avec mon petit fauteuil, et ma bouche grande ouverte, impressionnée. Je remarque, que sur une des portes, il y un écriteau sur lequel est inscrit mon nom. Je pousse doucement et prudemment la porte :
Moi : Waouh...

Une chambre immense se présente devant moi; un sol en parquet et un mur de couleur verdâtre. Les meubles sont en bois clair et quelques tableaux sont accrochés aux murs. Une ambiance zen et rassurante circule dans cette grande pièce. J'y entre avec la bouche et les yeux en forme de grands O. Je roule jusqu'à la fenêtre qui laisse voir une piscine située dans un très beau et grand jardin. Je pose mon sac sur mon lit deux places et feuillète mon Superdico.

TOC TOC TOC
Je me retourne brusquement et se présente devant moi, une jeune fille à peine plus âgée que moi. Elle a de longs cheveux blonds raides et de magnifiques yeux marron clair.
___ : Bonjour Mademoiselle Strauss, c'est moi Mademoiselle Keiler.

Je réagis.
Moi : Oh ! Enchantée, Mademoiselle. Merci encore pour tous !
Keiler : Je t'en prie. Je me permet de te tutoyer, fais en de même ! Je m'appelle Elle.
Moi : Ben, Elle, merci. Juste tu peux m'éclaircir sur toi et ce que tu veux que je fasse pour toi ?
Elle : Alors, pour commencer je vais bientôt avoir 19 ans. Je tourne des films elle se racle la gorge. Des films pour adultes. Mes yeux s'arrondissent à nouveau, une grosse envie de pouffer de rire. J'ai acheté cette maison l'année dernière. Et si je t'ai engagée, c'est pour que bien sûr tu peignes, que ce soit des tableaux divers ou des portraits. Voilà ! Elle finit sa phrase avec un grand sourire Colgate, ting.

Je souffle un grand coup et finis par lui rendre son sourire. Elle s'approche ensuite de moi, et prend un air soit-disant triste :
Elle : gênée. Je, je ne savais pas que tu, que tu étais …
Moi : agacée. Laisse tomber. J'essaye de changer de sujet. Sinon quand est -ce que je commence ?
Elle : essayant de reprendre ses esprits. Heum... Dès que possible, il faut d'abord que mon copain vienne, il arrive normalement ce soir. Et demain on commence un tableau de nous deux, ça te va ?
Moi : Je suis là pour ça !

Elle me dit de me mettre à l'aise,elle me donne quelques uns de ses vêtements en attendant que mes valises arrivent. Elle part ensuite en me disant qu'elle m'attend en bas avec des fournitures.
J'essaye de me changer. Je prend un de ses hauts bouts de tissus; un haut maxi décolleté et un short.
Moi : Bordel, c'est quoi ces vêtements ! Faut que je prenne une écharpe pour cacher un peu ce qui n'est pas assez couvert ! par 32 C°

Il est 16H22.
Je sors de la chambre, avec mon Superdico sur les cuisses. Je prends l'ascenseur, et je rejoins Elle au bord de la piscine; elle est en maillot.
Elle : Mes vêtements te vont super bien !
Moi : Oui, merci ! sourire hypocrite
Elle : Regarde, là. Je t'ai posé du matos pour ta peinture, tu peux le tester maintenant, si tu veux !

Friedrich installe le matériel devant moi, avant même que je n'aie eu le temps de dire «ouf ».
Moi : Merci Friedrich !
Pour toute réponse, il me sourit.
Elle : Même si t'es handicapée, tu peux aller dans l'eau ? Ca peut te paraître bizarre c'te question, mais voilà je suis pas handicapée donc, je ne sais pas moi ! Oh puis, si tu savais ce que je me suis fait dans c'te piscine … gloussement
Moi : cherchant dans Superdico. Ouais, c'est sûr. Pitié

Nan, mais elle se prend pour qui Miss Porno ! Elle ne me connait même pas et elle ose parler de mon... truc.
Elle : Bon, je plonge.
Moi : Ok !

Je commence à peindre le petit garçon de l'avion, Andrew. Je ferme les yeux pour revoir dans ma tête, sa petite bouille d'ange. Je dessine les contours de son visage rondouillard, ses cheveux dorés et ses yeux couleur océan. Facile de dessiner un ange. Je bute pourtant sur son sourire, c'est vrai en fait, je n'ai regardé que ses yeux, même quand il me parlait.
Moi : Merde...

Je me mordille la lèvre, avant de me dire qu'en fait tout passe par son joli regard bleu ciel enfantin. Je mets de la couleur à tout cela, avant de faire un fond turquoise.
Je souris à la vue du tableau de l'enfant ; je le finirai plus tard. Moyen pour oublier son visage le moins rapidement possible.
Friedrich : Euh, Mademoiselle Keiler, Monsieur est arrivé.


---------------
Mais qui est cette personne ? Suite ?
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 21:19

Alors 5 possibilités: 1. Gustav
2. Georg
3. Tom
4. Bill
5. Aucun d'eux xD
Autant dire que j'en ai aucune idée ^^
Vivement la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 21:32

Moi je dis c'est Tom
Une star du porno faut un mec bien porter sur sa non??
Donc Tom reste a voir je me trompe peut etre
suiteeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 21:34

Ouais, Tom était ma première idée... Mais bon, c'est une histoire, Gustav pourrait très bien le faire =P xD
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 28 Oct - 21:36

Moué beh Tom est toujours dans des histoire comme sa Razz
Mais bon on verra bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 29 Oct - 1:03

logiquement ca dosi etre tom
mais on va peut etre surprise!!
suite!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 29 Oct - 12:50

rooooh c'est suoer bien
j'aime trop
suite stppppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 29 Oct - 23:09

Dsl j'ai pas pu poster, problème d'ordi- Je tape la suite ... et bienvenue aux nouvelles lectrices !
PS : en même temps un Gustav pervers ça serai comique !
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 29 Oct - 23:15

Friedrich : Euh, Mademoiselle Keiler, Monsieur est arrivé.
Elle : Chouette, dîtes lui de me rejoindre.
Friedrich : Oui...

Elle : C'est mon copain.
Moi : Ah... (j'men fous !)

Quelques secondes plus tard, un jeune homme nous rejoint au bord de la piscine. Il se dirige vers Elle, et lui offre un baiser fougueux.
___ : Ca va Bébé ?
Elle : Ouais Tomichou tu m'as trop manqué !
___ : A ce point ! Faut qu'on rattrape le temps perdu alors !
Elle : gloussement

Ils se bécotent devant moi, tranquilles ! Et l'autre, il sort d'une caverne ou d'une grotte, ou quoi ? Il vient même pas me saluer ! Tous pareils ici.
Moi : Hum, hum...

Il se retourne.
___ : Ah, une de tes collègues ?
Moi : à voix basse. Ouais, ouais c'est ça !
Elle : Oh, non,non c'est juste Andréa Strauss, la peintre dont je t'avais parlé.

Juste ? Elle s'est prise pour qui elle ?
Le gars s'approche, le sourire aux lèvres. Il a les cheveux tout noirs, tressés. Il porte un long T -Shirt noir XXL, avec une chemise style bûcheron et un baggy foncé. Il approche de plus en plus, j'aperçois la couleur de ses yeux; marrons.
Il se met à ma hauteur pour me faire la bise.
___ : Enchanté, Tom Kaulitz.

Tom Kaulitz, Tom Kaulitz, c'est pas le chanteur ou le guitariste d'un groupe ce mec ?
Moi : Andréa, Andréa Strauss.
Tom : Bienvenue en Allemagne, j'espère que l'on va apprendre à se connaître plus profondément.

Il a un regard bizarre ce mec.
Moi : hésitante. Euh ouais.

Il s'éloigne un peu et commence à se déshabiller lentement, comme s'il voulait faire languir quelqu'un. Je le regarde. Il tourne un peu sa tête, et me regarde de son oeil gauche. Il sourit et ricane. Faut que je stoppe le délire là, il va croire qu'il est irrésistible et que je vais lui sauter dessus.
Moi : tirant sur mon écharpe. Purée faut que je boive.
Friedrich : Un problème Andréa ?
Moi : Non, j'ai un peu chaud, je vais aller boire …

Je traverse donc le jardin en respirant le plus fort possible. J'entre dans la maison et je me dirige dans la cuisine. Je me sers un verre d'eau que je pose sur la table.
Moi : Y a personne, je peux enlever cette foutue écharpe.

Je la pose sur la table avant de récupérer mon verre. Je le cale contre ma joue brûlante. Le contact chaud – froid me fait rapidement frissonner et me fait soupirer.

___ : A ce point là... rire.
Je me retourne et vois apparaître dans l'encadrement de la porte, Tom en boxer. Des gouttes perlaient encore sur son torse musclé et apparemment bronzé.
Moi : J'avais un peu chaud.
Tom : Un peu ? Tu transpirais et tu tournais de l'oeil, et …

Son regard se stoppe net, avant qu'il commence à sourire. Je suis son regard et je me rends compte qu'il regarde ma poitrine. Et nerveusement je réponds :

Moi : Je, Elle m'a prêté certains vêtements.
Tom : amusé. Nan, je sais, c'est pas ça que je regarde...
Moi : Bon, je vais mettre les choses au clair. Cherchant dans Superdico. Je suis d'un naturel gentil, c'est pour ça que je l'ai été avec toi tout à l'heure. Je suis ici pour travailler et ton trip de, Ouais Mr BG veut se taper la soit -disant pauvre handicapée, tu peux te le garder. Tout ça parce que ça y est il se prend pour une rock star. En chuchotant. Espèce de tape c*ui*le.

Il ne répond pas, il prend son verre d'eau fraîche, et s'approche, sans expression. Il me cale son verre gelé contre le cou, et boit d'une traite, sans pour autant baisser son regard intense.
Je gémis, avant de reprendre mes esprits et de lui rouler sur le pied droit.
Tom : en caressant son pied et en s'énervant. PUTA*N !
Moi : prenant un air faussement désolé. Bordel, t'as mal. Attends que je t'aide. Ah mais non je peux pas, je suis handicapée...

Je récupère mon verre au passage, avant de sortir de la cuisine; le laissant seul avec ses vieux démons. Jouissif
Je vais dans le salon, j'allume l'énorme télé. Elle ne tarde pas à me rejoindre, elle me prévient. Ce soir, comme tous les soirs je pense, c'est fiesta. L'autre Mr Nouilles cramées dans la touffe invite des potes.
Moi : sourire hypocrite. Ok pas de problème. Et ils viennent quand, parce qu'il est déjà plus de 17H...
Elle : Hein, t'as dis quoi ? air débile

Superdico à la rescousse des gens qui ne savent pas s'exprimer ! Déprimant
Moi : Quand – eux – venir – maison- parce que – maintenant – tard... Je finis ma phrase plus que claire avec un grand sourire.

Elle n'a pas le temps de répondre, qu'une voix masculine se fait entendre derrière nous.
Tom : C'est bien tu t'améliores, c'est déjà ça ! Il ricane. Et au fait, ils arrivent d'ici 30min. Et puis de toute façon la nuit ne tombe pas tôt ces temps -ci...

------------
Ps : Dsl, elle est pas géniale ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 30 Oct - 13:41

rooooh
commen tj'aime trop
le tomi il fait moins le malin là^^
j'aime énormément, et si elle est géniale
alors suite stpppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 30 Oct - 14:45

Merki Nyly* - je poste !
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Aujourd'hui à 13:09

Revenir en haut Aller en bas
 

[En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DANS L'OMBRE DE JOHNNY
» "Dans L'Ombre De Johnny", Alan Coriolan
» Je marche seul
» André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813)
» La Fnac rend hommage à Elvis Presley
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit