Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 0:55

J'ai mis vingt piges mais j'y suis arrivé...

---------------------------------


J'avance mon visage d'un centimètre, presque à contre coeur, mais quelque chose m'attire, presque comme un besoin vital. C'est bon, je me l'avoue, Tom Kaulitz, j'ai envie de toi, de tes lèvres qui jouent avec mes nerfs...
Il avance son visage, à nouveau, et nos lèvres se «retrouvent » un en baiser timide, au début. Notre baiser timide accompagne mon visage, pour l'amener à s'élever. Tom demande l'accès de sa langue. Je lui réponds en entrouvrant délicatement mes lèvres. Nos langues s'emmêlent et s'entremêlent, font des tours et encore, mais nous prenons notre temps.
Je sens que le jeune homme n'en a pas assez, il approfondit le baiser, à un tel point, que ça fait reculer ma tête en même temps que mon fauteuil.
Il s'en rend compte, et cherche à me ramener à lui en passant sa main gauche dans ma nuque. Ma tête suit la sienne. Je sens sa respiration sur ma peau au début. Je finis par sentir quelque chose de mouillé. Je me barque un peu, comme intriguée.
Tom s'en aperçoit, et a l'air de s'énerver. Sa main gauche qui se situait dans mon cou, descend le long de mon bras droit. Sa main s'arrête avant l'avant bras et me sert d'un coup. Je gémis au début, il s'en aperçoit aussi, alors sa main se resserre encore plus sur mon bras. Cette fois -ci, j'ai mal, j'essaye de séparer nos lèvres, mais Tom ne veut pas, ses lèvres sont comme inséparables. Sa main gauche se resserre toujours plus.
Moi : Tom, s'il te plaît... Tom...

Rien n'y fait, son baiser se fait de plus en plus passionnel. J'ai toujours cette impression de chose mouillée sur ma joue. Cette fois, je la sens avec de moins en moins d'espace.
J'essaye de le repousser avec mes mains posées sur son torse mais en vain.

Quand enfin il ose séparer nos lèvres, il se recule enfin, la tête baissée et reniflant.
Ma respiration se fait haletante, je le regarde, les sourcils froncés et la main posée sur la poitrine. Je le vois, lui, le visage parallèle au sol, les paumes et les cinq doigts de ses mains étalés par terre. Des tâches apparaissent sur la moquette du hall.
A la vue de celles -ci, ma curiosité redouble; ma bouche s'entrouvre, je me penche en sa direction.
Il sanglote. Il renifle. Il sanglote si fort, que ces tresses sombres tombent le long de son cou. Il renifle si fort, que de gros soupirs ou souffles y succèdent.

Je tends la main en sa direction :
Moi : Tom...

Il m'entend, et relève la tête. Comme par peur, je retire ma main aussitôt que je vois son visage.
Le pourtour et le blanc de ses yeux sont rouges, ses beaux yeux chocolat ont perdu de leur éclat et de leur espièglerie. Toutes ses tresses finissent par tomber sur les côtés. Il me regarde comme si c'était la dernière fois.
Tom : Andréa, pardonne moi …
Andréa : Pourquoi t'es comme ça ? Tu me fais peur...

Son visage se décompose, il se redresse et se plante devant moi. Il se ressaisit; l'expression de son visage change. Il se place en face du mur, pose ses mains sur le mur. Un petit sourire m'échappe, je le reconnais comme ça, le Tom sûr de lui et à l'air c*n.
Tom : (toujours dans la même position) Andréa, comme t'es conne (rires nerveux) je vais t'expliquer. (il prend une grande inspiration) Andréa, je... je ressens, enfin, non, je... je sais plus...

Il s'arrête et se retourne, se mettant face à moi. Je crains ce qu'il va me dire. Parle, vite...
Tom s'approche de moi, toujours en fixant le mur.
Tom : Andréa, je ressens des choses pour toi...

Il me regarde alors, lâchant le mur des yeux.
Tom : Oh, réponds, merde... Tu veux que j'te fasse un dessin ? P*tain, tu me plais, tu comprends ?
Réponds purée...

Il me regarde toujours, les yeux dans les yeux. Moi, la bouche entrouverte, là devant lui. On se regarde pendant quelques secondes, avant que je ne décide de réagir.

Je pose les mains sur les roues du fauteuil, et fais demi tour, sans mot dire. Je me dirige vers la sortie, le plus rapidement possible, tellement vite, que mes mains commencent à me brûler au contact des roues. J'entends Tom me suivre.
Tom : Andréa ? P*tain, réponds, tu vas où ?
Moi : (essayant de rejoindre la sortie) Tom, dégage, appelle Elle... elle doit s'inquiéter.

Je ne l'entends plus me suivre.
Moi : (chuchotant) S'il te plaît Tom, tu me fais assez de mal...

Je rejoins la sortie, et jette un regard derrière moi avant de sortir. Il est là, le téléphone à la main, appelant quelqu'un.

----------------------------------------------------------
Suite ? x)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 1:22

ah nan
Pourquoi elle le repousse comme sa
Il se devoile et elle le rejete limite
Veut une autre suiteeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 18:13

à mon avis c'est qu'elle est pas sure d'elle

j'aime trop ma chériiie
je veux la suite stppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 19:46

Merci ^^

---------------------------------------------------

Moi : (chuchotant) S'il te plaît Tom, tu me fais assez de mal...

Je rejoins la sortie, et jette un regard derrière moi avant de sortir. Il est là, le téléphone à la main, appelant quelqu'un.


La nuit est déjà tombée, je le vois déjà, même en étant à l'intérieur. Je rejoins rapidement la sortie, je n'ai pas envie de rester ici. Les rues sont noires, éclairées par la seule lumière procurée par les lampadaires. Des voitures de grandes marques défilent devant moi, normal, je suis devant un grand hôtel ! A chaque venue de voiture, des cris perçants se font entendre. Des filles et des jeunes hommes sont attroupés devant l'entrée principale de l'hôtel. Dès que les propriétaires des voitures en sortent, les jeunes personnes poussent un soupir de groupe. Je les regarde, amusée, au bout de cinq voitures, je décide de partir, la nuit est déjà bien présente.
Je m'apprête à partir, jusqu'à ce qu'une autre voiture fasse son entrée.
Moi : (à moi -même) Allez, une dernière pour la route !

Une silhouette rondouillarde, qui ne m'est pas inconnue sort du van couleur noir corbeau.
Le bonhomme, une casquette visée sur la tête et une paire de lunettes posées sur le nez agite la foule. Cette fois -ci pas de soupir, ni de fausse joie, plutôt des cris:
La foule : GUSTAV !
Moi : (étonnée) Gustav ?

Je le regarde avec plus d'attention; c'est bien lui. Je décide de l'appeler.
Moi : (agitant mon bras droit dans tout les sens) Gustav ! Youh Ouh !

Ma voix l'interpelle, apparemment, puisqu'il daigne tourner sa tête en ma direction. Il sourit au début, puis finit par me faire les gros yeux, puis avec son menton, me fait signe de dégager.
Moi : Gustav...

Cette fois -ci, il ne se retourne pas.
Je le prends assez mal, et décide de partir, on règlera ça plus tard....
J'appelle un taxi, qui vient très rapidement. Je lui indique mon adresse, il m'aide à entrer dans la voiture, et démarre.
Je somnole dans la voiture, j'ai envie de dormir, vivement que l'on arrive.
Taximen : Madame, terminus.

Le son de sa voix rauque résonne dans ma tête, ce qui me réveille. Je reprends mes esprits, le paye, et le remercie après qu'il m'ait aidé à sortir de son taxi. La voiture démarre, je la regarde partir et ose enfin sonner à cet immense portail, toujours aussi impressionnant.
1 seconde, 2 secondes, 3 secondes, 4 secondes, et le portail s'ouvre sur Friedrich, le sourire vissé aux lèvres.
Friedrich : Alors, Andréa, bonne journée ?
Moi : Si on veut...
Friedrich : Bon, c'est pas tout, mais demain c'est ma journée de congé, je m'apprêtais à partir, Elle me l'a donnée ce matin.
Moi : Ah oui.... Elle...
Friedrich : (enthousiaste) J'en profiterai pour aller voir mon chéri Russell, il m'a manqué celui -là.

Je lui souris enfin.
Moi : Oh, dans ce cas, bonne nuit de noces ! (rires)

Il me sourit à son tour, avant de m'enlacer dans ses bras. Il sort, et je referme le portail derrière lui. Je me dirige vers l'intérieur de la villa et m'apprête à rejoindre l'ascenseur, quand une voix féminine cherche à attirer mon attention. Lecteurs, je sais que vous savez qui c'est, hélas, moi aussi.
Je tourne la tête lentement en direction de mon interlocutrice, Elle.
Elle, le téléphone à la main, toujours aussi peu habillée, s'approche de moi tout sourire.
Elle : Alors Andréa, ca va ?

Elle parle deux secondes à la personne qui l'a appelée.
Elle : Attends mon chou, Andréa vient d'arriver.
(s'adressant à nouveau à moi) Alors, elle s'est bien passée la journée avec eux ? En tout cas t'as l'air en PLEEEEIIINE forme.
Moi : Ca se voit à ce point !
Elle : Bon, on discutera plus tard, Tom m'a appelée et depuis tout à l'heure, on n'arrête pas de parler, ch'ais pas s'qui lui prend !

Mon visage se crispe, je me dépêche de rejoindre l'ascenseur. J'y entre laissant Elle seule avec son téléphone. Je pose mon index brutalement sur le bouton qui sert à bloquer l'ascenseur, j'y reste enfermée.
Enfin seule, depuis ce matin c'est le seul moment où je me sens coupée du monde. Mon téléphone ne marche pas, pas de réseau, et personne ne peut venir, je suis bloquée.
Je penche légèrement la tête en arrière, et pousse un long soupir. Je ferme un peu les yeux, sa tête, je la vois, encore, comme dans le taxi. Je rouvre les yeux, je n'ai pas envie, je n'ai pas le droit après la c*nnerie que j'ai faite. Mais quand j'ouvre les yeux, une envie pressante me prend de les ouvrir pour le revoir à nouveau. Pu*ain.
Une, deux, puis trois larmes qui viennent couler sur mes joues rosies par la chaleur. Leurs petites copines vinrent leur tenir compagnie. Puis elles se transformèrent vite en sanglots. Incontrôlable. J'étais incontrôlable. J'avais cette sensation d'oppression, que les quatre murs de ce fichu ascenseur se refermaient sur moi. C'était l'ascenseur ou bien tout simplement moi. Moi et mon petit coeur qui nous faisions du mal. J'en sais rien, mais ce que je savais, c'est qu'il me manquait de l'air. Entre mes sanglots trop forts, qui m'empêchaient de respirer, et l'ascenseur enfermé, j'avais le choix. Je m'asphyxiais, je pressai donc le bouton qui débloqua alors l'ascenseur. Les portes s'ouvrirent alors sur le couloir, je rejoins la chambre. J'ouvre la porte, et la première chose que je vois, c'est mon lit. Je me précipite vers lui, je jette mon sac dessus et me dépêche de quitter mon fauteuil pour rejoindre mon sac.
Mes sanglots redoublent, j'arrache mes vêtements avec une telle rage que j'arrive même à les déchirer. Je me griffe, ça me fait mal, mais je continue. J'enlève le bas. Ca y est, je suis en sous vêtements, mais je n'en ai pas fini pour autant. J'enlève mon soutien -gorge comme s'il m'empêchait de respirer, j'ôte ma culotte comme si elle me brûlait la peau, je suis nue. Je me mets dans la position du foetus, les jambes pliées contre la poitrine, et la tête rentrée. Je pleure, ou plutôt, je continue de pleurer. Ces fines gouttes tombent sur ma poitrine brûlante à cause des griffures, ce qui me fait frissonner. J'essaye de m'endormir, laissez moi seule chers lecteurs, je vous expliquerai tout demain...

------------------------------------------------------
Suite ?
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 19:48

Dites moi quand vous voulez une autre suite Smile [/i]
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 19:53

Je veux savoir je veux savoir
Je suis une lectrice trés curieuse et terminer comme sa c'est pas possible
Suiteeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 20:11

J'avoue que c'est pas possible ^^ Va falloir que je poste, donc je poste !
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 20:15

rhoo c'est gentil XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 20:19

J'essaye de m'endormir, laissez moi seule chers lecteurs, je vous expliquerai tout demain...


Lendemain matin – 10 heures;

Les rayons de soleil tapent à nouveau sur ma peau. Je suis restée toute la nuit dans cette position, de toute façon je n'ai pas réussi à dormir. J'entendais Elle rire avec quelqu'un, mais je n'ai entendu personne rentrer, elle riait forcément avec quelqu'un au téléphone.
Je vous entends venir, lecteurs : «Arrête de te plaindre, si t'es dans un état pareil, c'est de ta faute » ou bien encore «T'aimes Tom, mais t'as pas de c*uilles par assumer et maintenant tu t'apitoies sur ton sort ». Le pire, c'est que vous auriez raison de dire tout ça, mais j'aimerais bien vous y voir.


Au cours de la journée, je n'ai pas bougé. Je ne suis même pas partie pour travailler, et je n'ai prévenu personne. D'ailleurs, Gustav s'est inquiété, et m'a appelé des centaines de fois. Je lui ai répondu au bout de la 11è fois.
Moi : Allô ?
Gustav : (apparemment soulagé) Andréa ? Ca va ? Pourquoi t'es pas venue ?
Moi : BONJOUR ! (rires) Panique pas, je vais bien, j'ai juste attrapé une petite grippe passagère, t'inquiètes pas, je serai là demain...
Gustav : Tant mieux alors, mais la prochaine fois, préviens, je m'apprêtais à débouler chez Elle. Et tout le monde est à cran, David est débordé, il dit que ça nous fait perdre du temps. Georg dit n'importe quoi, soit disant que tu le fuis, et Bill est redevenu normal tout à coup.

Un air déçu s'affiche sur mon visage, comme si je m'attendais à quelque chose.
Moi : (craintive) Et, et.... et Tom...
Gustav : Tom ? En fait c'est le seul qui est fidèle à lui même, à part que là, il s'est enfermé dans la pièce d'enregistrement. Mais j'entends sa guitare, donc pas de soucis.

Un léger sourire m'échappe.
Moi : Gustav ?
Gustav : Oui ?
Moi : Merci...
Gustav : (rire bref) De rien, ma puce... Je t'appelle comme ça maintenant !
Moi : D'accord, et ben moi je t'appelle (réfléchissant) … Nounours ?
Gustav : Hein ? Pourquoi ?
Moi : Nan, nan, oublie, et si je t'appelais tout simplement, Gus' …
Gustav : Ca me va, alors, à demain ma puce...
Moi : Oui, à demain, Gus' …

Nous raccrochons.
Les éclats de rire remplacent les larmes, je ne sais pas si c'est juste une façade, mais il faut que ça sorte. Il me fait rire ce petit bout d'homme, je dis ça, mais il à trois ans de plus que moi –' . Je dois faire tâche, à rire nue, toute seule dans mon lit !
Mais lecteurs, vous avez vu, il m'a parlé de Tom, et il va bien. Une vague d'émotions ou un spasme m'a envahie à ce moment là. Indescriptible. Bizarrement, je n'ai plus «peur » de penser ou de voir sa tête de c*n, ça me fait du bien, même. J'ai hâte de le voir. J'essaye de penser le moins possible à Elle, j'ai l'impression de passer pour une sa*ope. J'aime pas ce rôle, d'ailleurs, je ne devrais même pas avoir cette impression, puisque c'est Tom qui a …. «commencé », si je puis dire.
Et puis, je n'ai pas à avoir honte... enfin, je ne sais pas, Elle a l'air gentille, mais l'autre jour, quand elle a dit que Tom avait boosté sa carrière... je ne sais plus...
Et quand j'y pense, je suis prête à me lancer dans un truc, alors, que je ne sais même pas ce que Tom ressent pour Elle, et qu'est -ce qu'il ressent pour moi ? Hein ? D'après les magazines, Tom est un beau parleur, dragueur, sûr de lui...

Je laisse tomber ma tête entre mes deux mains, j'en peux plus.
Soudain, mon téléphone sonne :
Je le prends, c'est Tom. Etrangement, je m'empare d'une peur panique, je balance le portable à l'extrémité du lit. Mes mains se font tremblantes, les sanglots remontent...
Je n'ai pas envie que ça recommence. Quand le téléphone s'arrête enfin de sonner, je le saisis comme s'il était la prunelle de mes yeux.
Un nouveau message. Je colle le portable à mon oreille, avant d'écouter son message vocal.
Je suis saisie d'un haut le coeur, sa voix semble fragile, il semble fragile. Ses mots sont doux, mais ils paraissent durs à mon oreille.
«Hum, Andréa, je sais que t'es là, j'espère que tu vas bien. Enfin, Gustav m'a dit que t'allais bien, que t'avais chopé une grippe. (long silence, puis il reprend) Andréa, je sais que c'est pas ça. J'ai déduit d'après les réponses de Gustav que t'avais demandé de mes nouvelles. Faut que j'te vois, même si t'en as pas envie, je sais que c'est égoïste, mais viens.
A plus... »

Je souris, je sais qu'il n'y a pas de quoi sourire, ou même rire, mais il me permet de ne pas perdre la face.
Au fond, je m'en veux de ne pas aller là -bas, courir, pour lui donner ce qu'il veut. Ce serait plus correct de dire ce que nous voulons tous les deux...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Suite ?
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 20:20

Mais de rien Lili x)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 20:23

Rhaaa cette suite est trop mimi
Tom l'aime vraiment alors?
Il s'inquiéte pour elle donc je pense que oui
Elle attend quoi pour s'habiller et y aller??
Suite dés que tu peux......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 20:40

Ok je la tape ! J'espère pouvoir la poster assez rapidement
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 20:49

T'inquiéte ta le temps quand meme XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 21:58

C'est bon, fini
Suite dans moins de cinq minutes ! x)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 22:12

ok!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 22:13

Je souris, je sais qu'il n'y a pas de quoi sourire, ou même rire, mais il me permet de ne pas perdre la face.
Au fond, je m'en veux de ne pas aller là -bas, courir, pour lui donner ce qu'il veut. Ce serait plus correct de dire ce que nous voulons tous les deux...


Je passai tout l'après -midi à peindre Gustav, sa bonne tête me plaît. C'est un gars adorable, celui en qui j'ai le plus confiance dans le groupe.
Moi : Je l'emporterai demain... Faut que j'aille me coucher...

Je m'exécutai. Et essayai de m'endormir.
Si je fais le point sur cette journée, je n'ai fait que pleurer, parler à Gustav, écouter en boucle le message de Tom, dessiner Gustav, penser à Tom, me traiter de sa*ope vis à vis d'Elle...
Je pourrais dire que ma vie ne fait que tourner autour des membres de Tokio Hotel et leur entourage. Ca craint, d'autant plus, qu'il y a même pas deux semaines, je ne savais même pas qui ils étaient.
Bon sur ce, bonne nuit chers lecteurs...


Le lendemain matin.

Je me réveille sur le son «Get Busy » de Sean Paul.
Il est 08h50. J'essaye d'attraper mon fauteuil, je le rapproche du bord du lit et enroule le drap autour de ma taille. Je cale mon derrière sur le fauteuil, prendd ma trousse de maquillage et rejoins la salle de bain.
J'ouvre les robinets de la douche et pendant ce temps, je détache le noeud de drap que j'avais fait autour de ma poitrine. Je descends de ma chaise fétiche, et rampe jusqu'à la cabine.
L'eau est bonne, pourtant, je ferme le robinet d'eau chaude, laissant l'eau froide seule couler sur ma peau. Je sens l'eau me glacer la peau ainsi que le sang.
Je vais en avoir besoin aujourd'hui.
Le gel douche à la noix de coco, puis l'eau froide à nouveau sur la peau, et je sors de la cabine, attrapant la serviette que j'avais soigneusement disposé auparavant. Je me sèche rapidement, et enfile une chemise bûcheron et un slim jeans. J'ouvre la porte de la salle de bain, pour laisser sortir la buée et je me poste devant la glace. Je me brosse les dents, saisis ma trousse à maquillage; fond de teint, blush, eye liner et mascara, avant de sortir enfin de la pièce.
___ : Bonjour !

Je me retourne et aperçois Friedrich prenant mon linge sale.
Moi : Arrête, je t'ai déjà dit que tu n'avais pas à faire ça !
Friedrich : Faut bien que je m'occupe ! Et tu ne me demandes pas comment s'est passée ma merveilleuse journée d'hier ?
Moi : Mais bien sûr. Oh bonjour Friedrich, mais qu'est -ce que tu fais là ? Et comment s'est passée ta journée ?
Friedrich : C'est demandé si gentiment... Alors, j'ai retrouvé Russell sur Alexander Platz, on a mangé vite fait, puis il m'a emmené chez ses parents. Ils sont très gentils d'ailleurs... Après, nous sommes allés en boîte, et vers 1h00 du matin, on est rentrés et … (il hausse ses sourcils au moins 5 fois)

Je grossis les yeux, et lui répond :
Moi : Ouais, ouais, j'ai compris la suite !
Friedrich : (rires) Et toi ?
Moi : Hum moi, rien de spécial, je me suis amusée...
Friedrich : T'as fait quoi ?
Moi : Je t'expliquerai plus tard, il va falloir que j'y aille...

Il me regarde m'agiter dans tout les sens, rassemblant mes affaires dans mon sac. Je prends ma brosse, la passe un peu dans mes cheveux, histoire de ne pas avoir une toile d'araignée sur la tête. J'attrape mon sac, le place sur mes genoux, et part, laissant Friedrich seul dans la chambre.
Je prends l'ascenseur, et arrive en bas.
___ : Salut Andréa, tu vas où ?

Je ne réponds pas, je sais parfaitement qui c'est. Je continue sans me retourner jusqu'au portail, l'ouvre, puis le referme derrière moi.
Je saisis mon sac et en sors mon portable je compose le numéro de ALLOTAXI, et demande un taxi.

Mon taxi arrive quelques minutes plus tard, ça va je n'ai pas trop attendu et de toute façon, il fait beau.
Je regarde l'heure sur mon portable, il est plus de 09H30, je sors de mon sac un chausson aux pommes, que je prends le temps de déguster MIAM.

Quand on arrive enfin devant l'hôtel, le taximen sort et déplie mon fauteuil et me laisse m'y installer, je le remercie et le paye.
J'avance devant l'entrée principale, et je remarque, qu'il y a toujours ces attroupements, sauf que cette fois ils sont au moins cinq fois plus.
J'ose enfin m'avancer devant eux et leur demande :
Moi : Excusez moi, vous attendez qui ?
___ : Hum, les TH, pourquoi ?
Moi : C'est un artiste TH ?
___ : (rires) Nan, c'est les Tokio Hotel...
Moi : (éclats de rire) Ah... merci

Nan, à ce point ? Alex avait raison, ils sont vraiment connus, faut que je sorte un peu...

J'entre dans le hall, et me dirige vers la salle d'enregistrement, personne. Je passe ensuite dans le loft juste à côté. Toujours personne.
Moi : Y a quelqu'un ?

Personne ne répond, je m'approche du canapé, et vois Gustav roupiller profondément. Je dépose mon sac sur la table, et décide de lui préparer un café. Je me dirige donc vers la petite cuisine, et entends un bruit de chasse d'eau. Je n'y prête pas plus attention que ça. En attendant que l'eau boue, je décide d'attendre dans le petit salon.

Une porte s'ouvre, la porte des toilettes plus précisément. Je m'arrête de respirer, et je crois bien que lui aussi.
Il referme la porte derrière lui, je n'ose pas bouger. Il s'avance de deux pas, mais pas plus.
Tom se tient, devant moi, torse nu et pour seuls vêtements ses pantoufles et son boxer qui le moule à merveille. Et quelques unes de ses tresses noires tombant sur son beau torse mat.
Tom : Andréa...

Faut que je trouve quelque chose, faut que je trouve quelque chose.
Moi : C'est ta tenue préférée ou quoi ?

Et voilà comment sortir une c*nnerie dans un moment pareil, il fallait bien que je trouve quelque chose sinon on allait continuer à se regarder dans le blanc des yeux.
Il rit doucement. Son rire a le don de me rassurer, et met une bonne atmosphère.
Pourtant, il reprend vite un air sérieux.
Tom : Arrête, va droit au but.

Ses dernières paroles me blessent un peu, mais après ce que je lui ai fait je n'ai pas à me plaindre.
Moi : Hum... Elle...
Tom : (commençant à s'énerver) Quoi Elle ?
Moi : Casse avec elle...
Tom : (criant) T'es conne ou quoi ? Tu veux pas de moi, mais tu veux que je sois seul, c'est ça !
Moi : Mais, nan, je veux dire que...
Tom : (me coupant) ...que quoi ? HEIN ! C'est que tu vaux pas le coup.



PDV de Tom -

P*tain Tom, ferme là, tu dis n'importe quoi, laisse la parler.

A cet instant, je n'ai qu'une envie, c'est de lui sauter dessus pour l'embrasser. Je ne contrôle pas ce que je dis, la colère le fait pour moi. Je lui fais mal, ça se voit.
Elle m'a manqué tout ce temps, je ne peux plus me passer de sa voix légèrement cassée, de sa peau qui sent la noix de coco, de ses yeux verts qui me font penser à des yeux de chat. Je n'arrive plus à me passer de ses lèvres gourmandes, de son corps qui a l'air si bien taillé.
Je suis capable de le reconnaître, Andréa Strauss, j'ai envie de toi depuis le début, je suis dépendant.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Suite demain ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 22:27

Rhaa c'est beau ce qu'il dit d'elle
L'ai amoureux c'est mimi
allez il a plus cas casser avec Elle et Andréa a plus qu'a s'ouvrir a lui
j'ai hate d'étre a demain
Kissouille mzelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 12 Nov - 22:31

Merci dès que j'rentre demain j'la tape
Mouack ^^
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 13 Nov - 0:40

j'ai rattraper tout mon retard
et j'aime toujours autant
c'es trop mimi

suite miss
bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 13 Nov - 14:07

roooh tout plein de suites
elles étaient superes ma chériiie
encore stppppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 13 Nov - 20:19

Merci ^^ Je viens de rentrer donc je poste !
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 13 Nov - 20:32

Je suis capable de le reconnaître, Andréa Strauss, j'ai envie de toi depuis le début, je suis dépendant.

Andréa continue de me regarder les yeux presque mouillés, alors que moi je sors des paroles dont je ne comprends pas le sens.


Fin PDV de Tom -


PDV d'Andréa -




Il parle, encore et encore, ses paroles sont plus que blessantes. Il me regarde en parlant, ce qui me déstabilise, d'autant plus qu'il me hurle dessus. Son regard prête attention à ne jamais croiser le mien. Je le laisse parler, on pourrait dire que je bois ses paroles, je n'ai qu'à me dire qu'au moins il me parle. C'est déjà ça. Mais ne serait -ce pas mieux qu'il se taise si ce n'est que pour dire des paroles qui font fuir les regards...
Mais ses dernières paroles me feront plus que mal :

Le brun s'approche pas à pas, cette fois -ci son regard planté dans le mien.
Tom : … et tu crois vraiment que je vais me satisfaire d'une meuf en fauteuil, moi !


Fin PDV d'Andréa -



PDV de Tom -





Je raconte conner*e sur conne*ie sous l'effet de la colère, pourtant elle continue de me regarder. Je la décris, et décris chacun de ses membres avec envie, je fais tout de même attention à ne pas croiser son regard, je n'ai pas envie de voir sa réaction dans ses yeux après chacune de mes paroles :
Moi : … et tu crois vraiment que je me satisfaire d'une meuf en fauteuil, moi !

Je m'arrête net. Je stoppe ma respiration, et garde la bouche ouverte. Mes yeux sont écarquillés, ils cherchent leur seul point de repère, ses yeux.

Le visage de ma belle est marqué des mêmes traits que les miens; le regret, l'incompréhension, l'envie de pardon, et l'envie tout court. Ses yeux sont débordants de tristesse, son regard se fait fuyant. Elle mordille ensuite ses lèvres, elle est gênée pourtant ne cherche pas à fuir.
Andréa sourit.


Fin PDV de Tom -


PDV d'Andréa -




Je souris, et ris doucement;
Moi : T'es con...

Il ne répond pas, il est comme figé à cause de ma réaction.
Tom : Andréa... Je suis, j' suis...
Moi : (des sanglots dans la voix et brandissant mon index) Nan, j'ten supplie Tom, arrête de t'excuser ça ne mène à rien …

Il se rapproche, voyant qu'une larme coule sur ma joue gauche, je l'essuie d'un revers de main.
Moi : Si tu veux, on peut faire un marché, on a qu'a dire que ce que tu viens de dire est égal à ce que je t'ai fait l'autre jour (rires nerveux).

Il n'a pas l'air de comprendre, je crois que ce qu'il ne comprend pas, c'est mon humour plutôt mal placé.


Fin PDV d'Andréa -


PDV de Tom -



Comment peut -elle rire dans un moment pareil ?
Ses larmes ne cessent de couler, une par une. Je la regarde pleurer comme un co*, planté là, en boxer...
Je m'avance, dans l'espoir qu'elle me laisse la serrer dans mes bras. Mais plus je m'avance, plus ses pleurs redoublent.
Andréa : S'il te plaît Tom, ne t'en veux pas, à vrai dire, j'm'en fous !
Moi : Ta gu*ule et laisse moi faire.

Je m'approche d'elle, et avec mon index, enlève une fine larme qui résiste. Je cale mes deux mains sur ses joues, et rejoins ensuite sa nuque. Je passe mes mains de guitariste dans ses cheveux, et lui laisse un baiser papillon sur la peau; sur sa joue.
Elle sourit.

Je place ensuite mes bras sous son corps léger; le bras droit sous ses jambes, et son bras gauche derrière son dos. Elle se laisse porter, elle dépend de moi. Je me dirige vers la salle d'enregistrement, ouvre la porte, et la dépose délicatement sur le long canapé. Andréa s'étale de tout son long dessus et s'étire un peu.
Elle ne me quitte pas des yeux.

Son regarde de chat m'attire, je me penche au dessus d'elle, plaçant mes mains de chaque côté de sa tête. A ma grande surprise, elle enroule ses bras autour de mon cou, ce qui accompagne mon visage jusqu'au sien. Ses lèvres gourmandes viennent goûter les miennes. Ma belle demande le passage de sa langue, ce qui titille mes lèvres. Je les entrouvre, et commence alors une série de baisers langoureux et goûteux.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Suite ? x)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 13 Nov - 20:49

rhoo c'est mignon
Ils s'aiment
Suiteeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 13 Nov - 22:53

rooooh ma chériiie
c'est trop beau
c'est le jeu du chat et la souris tous les deux

mais j'aime trop comme ils sont
suite stp ma chériiie

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Sam 14 Nov - 14:24

Ma belle demande le passage de sa langue, ce qui titille mes lèvres. Je les entrouvre, et commence alors une série de baisers langoureux et goûteux.

Le goût de son gloss joue avec mes papilles. Elle essaye d'approfondir notre baiser en passant ses mains qui étaient encore dans mon cou, jusqu'à ma nuque, puis elle remonte encore et encore. Elle donne un petit coup, ce qui l'approfondit enfin. Elle détache ses lèvres de quelques millimètres.
Andréa : (en chuchotant) … Tom, j'en ai envie...

Un petit sourire m'échappe, je m'approche de son oreille et lui chuchote à mon tour :
Moi : Moi aussi...

Je descends alors ma bouche près de son oreille, et m'arrête dans son cou. Je la couvre de baisers chauds, ce qui la fait se cambrer.


Fin PDV de Tom -



PDV d'Andréa -



Spoiler:
 


------------------------------------------------------------------------------------------------
Suite ? x)
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 

[En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DANS L'OMBRE DE JOHNNY
» "Dans L'Ombre De Johnny", Alan Coriolan
» Je marche seul
» André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813)
» La Fnac rend hommage à Elvis Presley
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit