Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 27 Déc - 2:29

pardon du double post (ne faites pas comme moi)

mais ça fait un moment qu'on a pas eu de suites!!!
je la veux moi!!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 9 Mai - 12:56

Désolée d'avoir mis si longtemps à suiter, j'espère que vous apprécierez. Bsx ^^
-------------

Tobi : Tom ? Qu'est -ce qu'il y a ? Ca fait super longtemps que t'es parti !
Moi : (m'enervant) VIENS !

Il ne chercha pas à discuter plus longtemps, je raccrochai donc.
Je balançai mon portable au sol, il se péta en deux. Ma tête me faisait de plus en plus mal. Mes entailles voulaient me faire remarquer qu'elles étaient bien présentes. La douleur, le stress et tout ce ramassis de me*de, m'épuisa. Je laissai alors mon corps fragile, entrer en contact avec le sol, froid et dur. De la fatigue plein les yeux, je pleurai plus qu'un bébé, petit sanglot par petit sanglot. Ceux -ci ne se firent pas prier pour devenir de gros et grands pleurs...
Non, lecteurs, je ne suis pas triste ou quelque chose dans le genre. Je dirais plutôt que c'est de la fatigue...
Entre la préparation et la sortie future de l'album, de la pression que nous mettent, inconsciemment ou pas, les managers.
Une lumière blanche et éblouissante, voire aveuglante, me sort de ma rêverie. Tobi.
Il sort du van, et s'abaisse à mon niveau. Je décolle ma joue gauche du sol dur et caillouté. Je me relève à l'aide de mes paumes posées au sol. Je finis ensuite debout face à Tobi et surtout essaye de fuir son regard. D'un revers de manche, j'efface toute trace de faiblesse; mes larmes. Je monte dans le van sous le regard du VSD. Celui -ci monte alors à son tour et commence à faire chauffer le moteur.
Je regarde par la vitre pour oublier le silence. Je ne m'en étais pas rendu compte, mais la nuit était déjà tombée. Les lumières s'allument et colorent la ville. Une ville s'agite.
Tobi : Tom, ça va ?
Moi : Oui, ne t'inquiète pas (rires).

Mon interlocuteur soupire longuement avant de reprendre.
Tobi : Bill, Georg et Gustav se sont vraiment inquiétés... et Andréa aussi, enfin surtout Andréa...

Je ne lui réponds pas.
Tobi : Hum, Tom, tu devrais... je dois t'emmener à l'hôpital. Je sais très bien que ça les inquiétera de t'y savoir, mais ils seront encore plus inquiets s'il te savent en mauvais état et ce sans soins, tu ne crois pas ?
Moi : Ta gueule Tobi ! J't'ai rien demandé, je ne suis pas un gosse, je sais ce que je fais. Donc la seule chose que tu as à faire c'est de me traîner jusqu'à l'hôtel, c'est tout ! Pas difficile, non ?!

Lui non plus ne répond pas. Et de toute façon, il n'y avait rien à répondre. Qu'est -ce qu'il aurait pu répondre, franchement ?
On roule donc tous les deux, et ce sous le peu de soleil qu'il reste au ciel assombrit.
Je regarde les feux quand le van est à l'arrêt. Celui -ci passe au vert et notre van ne démarre pourtant pas. Je tourne la tête et remarque que Tobi est en train de téléphoner. Je fais mine de racler ma gorge et ce bruyamment. Ceci amène à une réaction de la part du VSD ; il tourne la tête me regarde, le téléphone vissé à l'oreille, et regarde en ma direction, le feu. Celui -ci passe d'ailleurs au orange, Tobi démarre en trombe.
Une dizaine de minutes plus tard, nous arrivons devant l'entrée principale de l'hôtel.
Après avoir reconnu le van, des trentaines de personnes commencent à se briser la voix et ce pour attirer mon attention. En vain, moi, la seule chose que j'arrive à apercevoir, c'est une foule qui se bouscule toujours un peu plus.

Je laisse la porte du van coulisser lentement avec la main droite, mon autre main me servant à maintenir ma blessure qui se fait de plus en plus sentir. Je pose un pied au sol, les fans hurlent d'envie. Mon second pied vient entrer en contact avec le sol. Je commence à marcher et ce sans daigner les regarder. La foule n'émet plus aucun bruit, elle doit sans doute me regarder stupéfaite, mon visage se baisse pour enfin admirer le sol. En même temps, faut-il que je rappelle que la moitié de mon visage est en sang, que je ne tiens même plus debout et que mes vêtements sont devenus de simples bouts de tissu qui ne me servent plus qu'à masquer le peu de fierté qu'il me reste. Donc, à quoi devais -je m'attendre ? Hum, à vrai dire, je m'attendais à ce genre de réaction, mais je ne savais pas qu'elle me ferait autant de mal.
Et par bête, simple et pure curiosité, je relève lentement la tête pour apercevoir un quelconque visage humain – marre de voir tous ces pu*ains de démons ? -, et comme on dit, la curiosité est un vilain défaut. Le seul visage que j'eus la force de regarder les traits et tout le reste, était bordé de chaudes larmes, les mains de sa propriétaire masquaient sa bouche. Après cette vision d'horreur, mon visage s'empressait de regarder – à nouveau – ce qu'il avait vu jusqu'à présent : le gris -noir du sol.

--------
Suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 9 Mai - 20:46

Bien sure qu'on veut encore des suite
elle m'avait manquer cette fic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 10 Mai - 20:11

Suite pour Lili Very Happy

--------------------------------------

Après cette vision d'horreur, mon visage s'empressait de regarder – à nouveau – ce qu'il avait vu jusqu'à présent : le gris -noir du sol. Mes pas accélérèrent tandis que mon visage s'enfonçait de plus en plus dans mon cou. Des petits cris de stupéfaction parviennent jusqu'à mes oreilles.
Je m'empresse d'entrer dans ce fichu hôtel, toujours la tête baissée. A mon entrée, le personnel me salue, je n'y prête pas plus d'attention et entre dans l'ascenseur. Etage n° 4. Les portes s'entrouvrent, je me dirige en direction de ma chambre. La porte n'est pas ouverte et je n'ai pas ma carte sur moi. J'interpelle une des femmes de ménage qui s'empresse de m'ouvrir la porte. Je la remercie brièvement avant de la laisser partir. J'entre dans ma chambre en trombe, et m'effondre ensuite au pied du lit. Je décolle avec prudence, ma main de mon front. Je la laisse tomber, elle atterrit sur la moquette beige de ma chambre et ce en y déposant quelques grosses gouttes couleur sang.



Fin PDV de Tom -


PDV d'Andréa


Le fait d'attendre me stresse de plus en plus, qu'a t – il bien pu lui dire ? L'a-t-elle mal pris ? Pff, question idiote !
Je ne suis pas la seule, Bill commence à tourner comme un lion en cage. Il faut dire que cela fait bien cinq heures que Tom est parti.

Gustav (se levant) : J'vais voir le staff, s'ils ont des nouvelles...

Je l'observe se lever, il le remarque et me lance un léger sourire.
J'en présume qu'il ne veut m'en vouloir. Tellement gentil. Il est tellement gentil.

Mes yeux l'accompagnent jusqu'à ce qu'il ne soit plus dans la pièce. Je suis maintenant seule avec Georg et Bill. Bill ne cesse, d'ailleurs, de hurler qu'il se sent mal :
Bill (tournant en rond) : Put*in, je suis sûr qu'il a un problème, je le sais, je le sens...

Georg, lui, roupille sur la canapé, sa tête dans ses deux mains.
Il me stresse, le voir aussi calme, m'énerve, m'exaspère, j'ai envie de tout casser, des idées noires squattent mon esprit. Je deviens parano.
Moi (me chuchotant à moi même) : ...et s'il avait choisi Elle, et s'il s'était dégonflé, et si Elle l'avait menacé, je ne sais pas... AH !

Ma tête tombe comme un poids dans mes mains, mon visage se crispe, ma mâchoire se ressert.
Bill s'énerve :
Bill : Mais tu vas arrêter de penser qu'à toi, ou quoi, hein ?! Et si, et si … S'il veut plus de toi, on s'en fout !

Georg est tiré de son sommeil, il lève la tête en direction de la source du bruit, Bill. Bill, lui, s'avance à moi, son index tendu, un visage et un regard haineux, et me sort :
Bill : Et puis, s'il te jette, franchement ça ne sera pas une grosse perte, je suis sûr que t'es qu'un coup.

---------------------------
Alors ? Ze suite ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 10 Mai - 20:24

l'ai mechant Bill
Allez j'en veux encore te plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mar 11 Mai - 21:02

Bon, suite pour Lili alors Very Happy

----------------------------------

Georg est tiré de son sommeil, il lève la tête en direction de la source du bruit, Bill. Bill, lui, s'avance à moi, son index tendu, un visage et un regard haineux, et me sort :
Bill : Et puis, s'il te jette, franchement ça ne sera pas une grosse perte, je suis sûr que t'es qu'un coup.
Georg (se levant) : Oh, Bill, arrête ! Tu ne sais même plus ce que tu dis !
Bill : Mais c'est ça, t'as qu'à dire que je suis fou aussi ! Je sais très bien ce que je dis, c'est qu'une putain et une profiteuse, c'te fille.
Moi (hurlant et pleurant à chaudes larmes) : La ferme, t'es qu'un sale con ! Je t'ai rien demandé et j'ai capté : tu ne m'aimes pas, et moi je ne te portes pas dans mon coeur, donc la ferme, petit enc*lé...

Ses dernières paroles mon arraché la bouche – des mots enflammés – et la gorge – j'ai trop crié – je ne pense pas qu'ils m'aient tant aidée ou même soulagée parce que mes larmes continuent de couler.

Bill s'apprête à en remettre une couche, quand la porte s'ouvre brusquement, Gustav.
Gustav (essoufflé) : Je suis... allé... voir … le (il reprend son souffle)... staff, et Tobi est récemment parti à la rencontre de Tom, il l'avait appelé.

Bill se calme et s'assoit.
Bill : Mais pourquoi il ne m'a pas appelé ? Y a forcément un truc, il a dû lui arriver quelque chose, je ressent un truc bizarre.
Georg : Arrête Bill, Gustav n'a rien dit de spécial, alors arrête de faire ton parano !

Je les regarde débattre, puis tourne la tête vers Gustav qui s'approche. Je lui esquisse un léger sourire.
Gustav : J'aime te voir sourire ma puce, mais je préfère quand c'est sincère, tu sais... Qu'est -ce qu'il y a ?
Moi (hésitante) : Bah, je me demandais pourquoi aurait-il appelé Tobi s'il ne s'était rien passé. S'il y avait eu un problème avec Elle et qu'il voulait appeler quelqu'un il aurait appelé Georg, tu vois ce que je veux dire ?

Il ne me répond pas , Bill le fait pour lui :
Bill : Andréa a raison, si ça se trouve il a eu un problème avec sa voiture et donc il aurait appelé Tobi pour le dépanner.

Après avoir prononcé ces mots, il se prête à nouveau au jeu du lion, il tourne en cage.
Georg, lui se cale de nouveau sur le canapé, la tête bordée par ses mains. Gustav reste à mes côtés. Personne ne cherche à parler, et tant mieux, que pourrait-on se dire ? Franchement. De toute façon ça ne ferait que augmenter la tension, qui est déjà bien palpable.
Nous restons comme cela une bonne demi-heure, chacun à notre tour nous avons passé des coups de fil. Bill et moi avons appelé Tom une bonne centaine de fois, mais rien, il ne répondait pas. Georg et Gustav ont, eux appelé toutes les cliniques et les urgences de Berlin.
Bill angoissait à vue d'oeil, sa peau déjà bien pâle était carrément devenue blanche. Je pense qu'il n'avait plus la force de tourner, car il s'était recroquevillé sur lui -même dans un des angles de la pièce. Je m'avance vers lui, histoire de le consoler un peu, quand Tobi ouvre la porte lentement. A peine la porte pleinement ouverte, que Bill bondit sur Tobi, faisant reculer mon fauteuil loin de lui.

Bill attrapa la veste de service de Tobi, l'implorant presque.
Tobi : Arrête Bill. Il faut que j'appelle David au plus vite, parce que dès demain nous aurons des soucis avec la presse.

Bill se stoppe net.
Bill : Pourquoi ? Que s'est -il passé ? Parle, s'il te plaît...

--------------------

J'espère que cette fic plaît au moins...
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Jeu 13 Mai - 16:10

Bill attrapa la veste de service de Tobi, l'implorant presque.
Tobi : Arrête Bill. Il faut que j'appelle David au plus vite, parce que dès demain nous aurons des soucis avec la presse.

Bill se stoppe net.
Bill : Pourquoi ? Que s'est -il passé ? Parle, s'il te plaît...

Le regard de Bill se faisant de plus en plus implorant, Tobi commença donc à parler :
Tobi (calmement) : Bon, on a dû vous le dire, Tom m'a appelé... il a eu un accident....
Bill l'interrompt tout en s'agitant.

Bill : M*rde, je l'savais. Il est où ? A l'hôpital ? Lequel, quelle chambre ?
Tobi : Non, il a refusé d'y aller et...
Bill (le coupant) : Et toi tu l'as écouté, depuis quand on écoute ce que dit Tom, il a rien dans la tête. Dis moi où il est, je l'enmène à l'hôpital.
Tobi : Bill ça ne sert à rien, tu ne réussiras pas à le faire sortir, s'il n'a pas voulu ce n'est pas pour rien je pense, alors essaye de comprendre tu es quand même son jumeau...

Bill à l'air de chercher à se calmer, il se pose comme une masse sur le canapé, abaissant la cou et dirigeant sa tête vers le sol. Il soupire, encore et encore. Quand il ne soupire pas, il se répète « … c'est mon jumeau, je le connais, il n'agirait pas comme cela pour rien, c'est mon jumeau, je le connais... ». Il a l'air perdu.

Moi ? Comment je réagis ? Je ne pleure pas, ou un truc dans le genre. Je reste là à examiner le désespoir de Bill et la tentative de consolation de Georg.
Gustav me regarde, je le sais, je le sens. Son regard me gène, mais j'aime me sentir gênée quand ça vient de lui ; mes sentiments et mes émotions s'emmêlent et se démêlent, s'embrouillent et se brouillent. Je me sens comme une adolescente. Rien que pour ça j'ose tourner ma tête, mais cette fois -ci son regard n'est pas le même. Il s'inquiète lui aussi pour Tom. Je ne pleurais pas, mais cette fois je pleure à gros sanglots. Je m'inquiète à mon tour. Mes pleurs sont bruyants et semblent vite gêner :
Bill (en pleurs) : Mais la ferme, faites la sortir, tous ça c'est à cause d'elle, s'il n'avait pas pris sa voiture, il n'aurait rien eu !

Georg tente de le calmer tout en lui caressant le dos.
En même temps, je le comprends, rien de tout cela ne serait arrivé si je n'avait pas fait ma sal*pe et mon égoïste en lui demandant de voir Elle.

Voyant Bill s'énerver de plus en plus, Gustav saisit les poignées de mon fauteuil, tandis que Tobi ouvre la porte du studio pour me céder le passage.
Une fois sortie de la pièce, l'ambiance s'est apaisée, je tente de récupérer le peu de souffle que mes sanglots m'ont arraché. Je regarde Tobi, les yeux encore humides. Il comprend vite, je n'ai eu besoin de lui parler.
Tobi (en s'asseyant) : Il m'a appelé, il m'avait demandé de le récupérer vers la Potsdamer Platz, donc je lui ai dit que l'on s'inquiétait et là il à pété un plomb pour que je vienne le chercher...
Moi : … et... qu'est -ce qu'il a ?
Tobi : et donc j'aperçois sa voiture, sa portière était défoncée, le pare brise, brisé. Les journalistes rodaient comme des vautours autour de lui, il était en boule, à plat, au sol.

Silence -

Tobi : Je gare le van près de lui, je l'aide à se lever et là j'ai vu qu'il pleurait...

Mes yeux humides deviennent bordés de larmes, l'imaginer ainsi me fait mal.
Tobi : Il monte et je lui propose d'aller à l'hôpital, mais rien.
Mais le pire c'est qu'il a tenu à entrer dans l'hôtel, le visage tuméfié et en sang.
Gustav : Mince.

Sans crier gare j'avance vers la sortie de l'hôtel, j'en sors, suivie de Gustav qui tente de me rattraper.
Gustav : Hey, tu vas où ?
Moi (continuant mon chemin) : Lui acheter le nécessaire dans une pharmacie.
Gustav : Tu ne sais même pas correctement parler allemand, et tu ne connais aucune pharmacie...
Moi : Je me débrouillerais !

Je le laisse pendant que je continue ma route.
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 14 Mai - 21:48

Tom Tom Tomù sacré caractére dis donc
Désolé du retard que j'ai pris
Bien sure qu'elle plait toujours ta fic et j'en redemandeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Sam 15 Mai - 15:28

Merci ^^

----------------------------------------------

Je le laisse pendant que je continue ma route.
La pharmacie ne fut pas difficile à trouver, il y en avait une juste au coin de la rue. Et comme je ne sais pas comment on dit Pharmacie en allemand, j'ai pu la repérer par la croix verte !
Moi (fière) : Trop forte, héhé.

J'achète des bandages, des cotons, de l'alcool, bref toute la mallette de secouriste, ainsi que des béquilles.
Je sors de la pharmacie, l'attirail disposé sur mes jambes. Il fait déjà nuit noire, il n'y a plus grand monde devant l'hôtel. Elles ont du être horrifiées...
J'entre donc dans l'hôtel tout en saluant le portier. Gustav et Tobi ne sont plus dans le hall, remarque, ils ont du aller se coucher vu l'heure qu'il est.
Je traverse le hall vide jusqu'à atteindre l'ascenseur, Etage n°4.
Les portes s'ouvrent, je me dirige vers la chambre de Tom.


Fin PDV d'Andréa -


PDV de Tom -


Je décolle légèrement mon dos du sommier.
Moi (soupirant) : ...han...

Ce p*tain de dos, comme tout le reste de mon corps à présent, me fait souffrir.
Quand je décide, enfin, d'entrouvrir les yeux, aucune forme ne m'est perceptible, seulement des ombres. Je me frotte doucement les yeux à l'aide de mes paumes ensanglantées, de toute façon mon visage est déjà couvert de sang, alors ça ne changera pas grand chose...
Je replie délicatement mes jambes abîmées contre mon torse humidifié. Ma tête se faisant de plus en plus lourde, je la cale, mon corps formant une boule.

J'entends la porte s'ouvrir, elle grince quelque peu.
A pas de talons, elle se rapproche de moi, j'enfonce ma tête plus qu'elle ne l'était déjà.

Je l'ai reconnue, je la connais si bien – malheureusement ou pas – je connais son parfum, toujours le même. Son bras me tire jusqu'à elle, elle me parle, me parle, tout cela pour me dire « Qu'est -ce que tu fous blindé de sang ? ». Avec sa force de jeune femme, elle réussit à m'installer sur le lit de la chambre, sans forcément porter attention à mes blessures et à mon sang qui ne veut s'arrêter de couler. Une pression se fait ensuite sentir sur le rebord du lit, son corps. Le cliquetis de son briquet parvient à mes oreilles, une odeur de cigarette me monte vite aux narines.

J'essaye de garder ma fierté d'homme, je m'assieds péniblement, sans forcément lui montrer la douleur que me procure cet effort. C'est vrai, quand j'y repense, jamais elle ne m'a vu en position de faiblesse, et ce n'est pas aujourd'hui que cela va commencer.
Après avoir fini sa clope, elle se lève pour la balancer par la fenêtre. Avec un déhanché prononcé et des idées ancrées dans la tête, elle s'approche de moi. Mes lèvres ne m'appartiennent plus, elle les possède. Son baiser ne me fait pas du bien, son goût de clope me dégoute. Ses mains se glissent à l'arrière de ma nuque puis de ma tête, je me crispe de douleur, j'ai mal, mon sang ne cesse de se balader sur mon visage, elle s'en fout. Et puis me*de, j'ai ma fierté...


Fin PDV de Tom -


PDV d'Andréa -



En m'approchant de sa chambre, quelques bruits parviennent jusqu'à mes oreilles, je m'inquiète, que se passe t -il ?
Je m'apprête à frapper à sa porte, mais celle -ci n'est pas fermée. Je perçois quelques souffles, comment va t-il ?
Moi (inquiète) : Tom... Tom s'il te plaît, je sais que tu ne voulais voir personne mais je...

-----------------------------------------
Alors suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 16 Mai - 22:13

Elle vas reagir comment en voyant Elle????
Suiteee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 18:01

oooooh
elle va etre déçue de voir l'autre
suite stp miss
ta fic m'a manqué

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 21:47

Merci Embarassed
C'est vraiment gentil.
----------------------------------------------------

En m'approchant de sa chambre, quelques bruits parviennent jusqu'à mes oreilles, je m'inquiète, que se passe t -il ?
Je m'apprête à frapper à sa porte, mais celle -ci n'est pas fermée. Je perçois quelques souffles, comment va t-il ?
Moi (inquiète) : Tom... Tom s'il te plaît, je sais que tu ne voulais voir personne mais je...

Les mots ne sortent plus.
Mes yeux cherchent à fuir son regard, son regard à lui. Son visage me fait peur, son visage d'ange, bordé de sang, et , et … Elle. Cette scène me... en fait je ne sais pas ce qu'elle me fait exactement.

Je cherche à reprendre mes esprits, mais n'y parviens pas. Je veux sortir d'ici, je ne veux pas lui faire le plaisir de craquer devant lui.
Moi (désolée) : Euh... pardonnez -moi... je, je j'étais venue pour... mais en fait c'est Bill qui.... Tiens... enfin tenez...

Je pose les bandages et tout l'attirail qui lui était destiné sur une commode disposée à ma droite. Je m'empresse ensuite de quitter la pièce ou plutôt, de quitter cette pièce dans laquelle il est.

Je suis à présent dos à sa porte, mes yeux commencent à me piquer, des larmes commencent à apparaître aux rebords de mes deux yeux. J'étouffe je n'arrive plus à respirer. Je ne dirai pas que je suis triste, mais plutôt déçue, enfin je crois. J'aurai aimé qu'il... qu'il m'aime, j'aurai aimé me sentir désirée par lui, j'aurais aimé tout simplement être avec lui. Ces pensées noires m'embrouillent l'esprit, mes sanglots redoublent, je cherche à les étouffer, mais n'y parviens pas plus que cela. J'ai mal. Un bruit me fait sursauter quelque peu, l'ascenseur. D'un revers de mains, j'efface toute marque de tristesse ou de déception de mon visage. Je ne veux pas pleurer devant lui, Bill.
Il me regarde d'un air surpris, il remarque vite mes joues rouges puis la porte de la chambre de Tom, il cherche à faire un lien. Je baisse la tête je ne lui permet pas de m'observer, je n'ai pas envie qu'il se foute encore de moi.
Bill (angoissé) : Qu'est – ce qu'il y a ? Comment il va ?

Je ne réponds pas, je ne cherche même pas à relever le visage. Il reste là, planté devant moi durant quelques secondes. Voyant que je ne cherchais pas à lui répondre, il s'avance à pas de loup vers la porte. Bill pousse la porte d'un seul trait, puis reste scotché dans l'encadrement.
Bill (s'avançant quelque peu) : Tom, ton visage, viens de suite je te conduis à l'hôpital de suite.

Aucune réponse.
Bill : Tom, t'es inconscient ou quoi ? Tu veux crever ? Et cette p*te fout quoi ici ? Hein... il faut que je t'aide à répondre peut -être ? Et pourquoi l'autre chiale à côté ?

J'entends un bruit, puis :
Tom (sans émotion dans sa voix) : Bill, arrête, sors, maintenant. Et arrête de parler d'elle comme ça ! J't'ai dis de dégager, donc dégage...

Sa voix et ses paroles me glacent le sang. J'ai envie de pleurer, mais je me retiens, voyant Bill sortir de la chambre, sans mot dire. Ma tête est toujours baissée, Bill passe à côté de moi, mon fauteuil roule. Que fait – il ?

--------------------------------------
Suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 22:08

ah nan ta pas le droit de t'arreter comme sa j'en veux encore moi te plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 22:08

roooooh
il va l'emmener ou???
suite stpppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 22:23

Sa voix et ses paroles me glacent le sang. J'ai envie de pleurer, mais je me retiens, voyant Bill sortir de la chambre, sans mot dire. Ma tête est toujours baissée, Bill passe à côté de moi, mon fauteuil roule. Que fait – il ?
Moi : Qu'est -ce que tu fais ? Tu veux me foutre dehors ? Laisse, te fatigue pas, je peux m'en charger...
Bill : (calmement) : Chut ! J'ai envie de parler et je pense que tu en as besoin toi aussi...

La sérénité de sa voix m'étonne, mais il doit avoir une idée derrière la tête. Il pousse toujours mon fauteuil, je ne sais où.
Moi : Toi, ne me prends pas pour une conne, si t'as besoin de parler va consulter un psy, moi j'me casse.

Le fauteuil se stoppe, Bill reste derrière moi.
Bill : Tu m'fais bien rire ! J'te signale que tu n'as aucun endroit où dormir, je me doute que tu veuilles retourner à la villa, n'est -ce pas ?

Je me tais, il patiente quelques secondes, pensant peut -être que je lui répondrai.
Bill : Maintenant que tu t'es fait une raison, tu la fermes et tu te laisses faire...

Il me pousse, puis s'arrête devant une porte, il passe devant moi, farfouille dans sa poche et en sort un badge. Il ouvre la porte et entre.
Bill : Voilà, tu dormiras ici ce soir, c'est ma chambre.

Je suis perplexe, mais dans l'état où je suis, rien ne peut m'arriver de pire, vous ne pensez pas ?


Fin PDV d'Andréa -



PDV de Tom -



J'en ai marre, mon coeur et ma tête me jouent des tours.
Andréa, je l'entends; ses pleurs, ses sanglots, tout cela me stresse, j'en peux plus. Si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais été la consoler, mais je ne veux pas revoir son visage. Le visage, son expression m'ont tétanisé, elle semblait apeurée, gênée, désolée, bref, fragilisée. Pourtant, même avec tout cela, je n'ai pas bougé.
Elle est toujours sur moi, cherchant à m'embrasser de nouveau, j'essaye d'oublier, je ne veux me confronter à la réalité. Ces baisers sales tentent de me faire oublier le bruit des sanglots d'Andréa.

La porte s'ouvre violemment pour me laisser entrevoir Bill dans l'encadrement. Elle se retire. Bill me crie, que dis -je, me hurle dessus, en me répétant que je joue au con. Il a raison, il agit de la même façon que j'aurais fait s'il était à ma place. Mais là ça ne marche pas, je ne me sens plus.
Bill parle, il insulte Elle, je ne cherche pas à intervenir, puis :
Bill :... et pourquoi l'autre chiale à côté ?

Je m'énerve, je ne veux pas qu'il parle d'Andréa comme ça, pire, je ne veux pas qu'il m'en parle tout court. J'aurais beaucoup trop envie de la rejoindre et de goûter à ses lèvres, à son corps. J'en ai trop envie, mais il y a Elle.
Je gueule sur Bill pour qu'il se casse, il ne m'a jamais vu comme ça. Je me lève avec difficulté du lit, me mettant face à lui. Il semble impressionné par mes blessures physiques.

Moi (sans laisser paraître aucune émotion) : Bill, arrête, sors, maintenant. Et arrête de parler d'elle comme ça ! J't'ai dis de dégager, donc dégage...

Il reste stoïque, je ne veux pas qu'il parle d'Andréa en mal, mais je n'ai pas précisé le nom, donc ils ont du croire que je parlais d'Elle, tant mieux c'est ce que je voulais...

Bill referme la porte derrière lui, j'ai des remords. Je me tourne alors, me mettant face à Elle, toujours sur mon lit...

--------------------------------------------
Suite Question
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 22:26

oui allez encore!!
J'aime te lire et je veux une suite
Pourquoi il largue pas Elle alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 22:27

faut qu'il la vire!!!
suite stp miss
j'aime trooooop

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 23:15

Dernière suite mais je posterai dès demain Very Happy

-------------------------------------------------------------

Il reste stoïque, je ne veux pas qu'il parle d'Andréa en mal, mais je n'ai pas précisé le nom, donc ils ont du croire que je parlais d'Elle, tant mieux c'est ce que je voulais...

Bill referme la porte derrière lui, j'ai des remords. Je me tourne alors, me mettant face à Elle, toujours sur mon lit.
Moi : Pourquoi t'es venue ?
Elle : Bah en fait, j'ai des amis paparazzi qui m'ont prévenu qu'il t'était arrivé un truc. Tu sais que c'est Eloïse qui t'as pris en photo quand t'étais dans ta voiture. D'ailleurs, elle voulait que je te remercie au passage, parce qu'elle va s'faire un max de blé avec ces photos !

Elle est toute contente, je commence à avoir des vertiges, je positionne ma main gauche pour me retenir à l'aide du mur.
Elle (réjouie) : Alors Tomichou, t'es content ? Y'aura plein de publications, mais je suis quand même triste pour toi, ça doit faire mal parce que c'est super moche à voir !

Je ferme les yeux, toujours appuyé au mur, les vertiges sont de plus en plus intenses et difficiles à supporter.
Moi : Si tu m'aimes, pourquoi tu m'aimes ?

Elle glousse légèrement, elle doit trouver ma question débile.
Elle s'approche de moi, collant sa poitrine contre mon torse.
Elle : Mais bien sûr, c'est quoi c'te question (rires) et je t'aime parce que tu es toi, Tom Kaulitz, guitariste des Tokio Hotel, et même super grand guitariste réputé. Et puis t'es sexy à damner (rires) !

Etrangement, sa réponse ne me surprend pas. Je ne réponds pas pour l'instant.
J'ai mal, la douleur est de plus en plus vive. Je me décompose, je sais bien que ce n'est pas ma belle, mais son parfum qui ne m'est pas inconnu me rassure. Pourtant Elle me dégoûte. Je sépare nos deux corps en me dégageant, elle n'a pas l'air de comprendre.
Elle : Quoi encore ?

Je souffle.
Moi : C'est fini. J'en peux plus, j'ai compris que ce n'était qu'un jeu nous deux, rien de plus qu'un jeu de sexe.

Elle se recule et me dévisage.
Elle : P*tain, ton coup à la tête t'a vraiment assommé, là !

J'ouvre les yeux pour la fixer.
Moi : Tu comprends pas ? C'est pourtant clair, je veux plus de toi. Nous deux ça ne mène à rien, j'ai besoin que l'on m'aime et...
Elle (en pleurs) : Mais Tom, je t'aime moi...
Moi : Tu m'prends pour un c*n ? T'aimes mon fric, mon c*l et ma notoriété.
Elle (sanglotant) : Mais non, je t'aime vraiment, t'es un gars génial et tout le monde te connaît en plus.
Moi : Elle, ne te fous pas de moi. Pour moi, au départ, nous deux, c'était pour m'amuser un peu, et je me suis prêté au jeu et voilà où on se trouve maintenant... Tu comprends ? C'était un jeu, mais maintenant je ressens ce besoin et cette envie d'être désiré et aimé.
Elle : Ouais, par ta groupie ?

Je fronce les sourcils.
Moi : Tu parles de qui là ?
Elle : Fais pas l'innocent, j't'ai cerné dès le départ, mais je me suis dit « Pas grave, on peut partager » et puis Tom moi aussi je suis allée voir ailleurs plein de fois, même encore maintenant, donc y a pas de...
Moi (hurlant) : DEGAGE ! SORS D'ICI J'AI PAS ENVIE D'ETRE VIOLENT AVEC TOI... SORS !

Elle me regarde un instant puis quitte la chambre en pleurs.
Je m'effondre, je laisse mon corps, devenu un fardeau, tomber à terre.
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 23:40

rhoo il la enfin quittée
elle est belle suite
Allez faut qu'il vas voir andréa maintenant
Vivement demain
Bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 17 Mai - 23:56

Oui Bsx et bonne nuit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mar 18 Mai - 22:31

la suite stpppppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 19 Mai - 20:36

Moi (hurlant) : DEGAGE ! SORS D'ICI J'AI PAS ENVIE D'ETRE VIOLENT AVEC TOI... SORS !

Elle me regarde un instant puis quitte la chambre en pleurs.
Je m'effondre, je laisse mon corps, devenu un fardeau, tomber à terre. Je rampe jusqu'à la commode, et récupère le nécessaire déposé par Andréa. Un léger sourire se dessine sur mon visage, mais disparaît rapidement, masqué par la douleur. Je sens le rouleau de bandes pour voir si elle y a malencontreusement déposé son odeur. Rien. C'est vrai, elle n'aime pas le parfum et n'en porte pas.
J'imbibe les cotons d'alcool puis les tapote, non sans douleur, sur mes blessures. Je me soigne ainsi une bonne heure. Je retire mes vêtements qui commencent à sentir. Je parcours la chambre pour rejoindre la salle de bain, nu comme un ver. Je laisse couler l'eau dans la baignoire, tandis que je contemple mon visage tuméfié à travers le miroir, je me fais peur. La fatigue, l'épuisement et la tristesse se lisent facilement sur mon visage. Le haut de ma tête est légèrement ouvert, des égratignures dues au verre se sont formées sur mon visage. Pour ce qui est de mon corps, il est couvert d'hématomes et de balafres.
J'arrête l'eau et m'engouffre dans cette eau glacée. Je pousse un léger soupir de bien être. Mon corps est à présent glacé, je ne le sens plus, cela me soulage d'un poids. Ma tête se laisse basculer en arrière, mes yeux se plissent. J'aimerais ne plus me sentir du tout...


Fin PDV de Tom -



PDV d'Andréa -



J'entre dans sa chambre tout de même un peu perplexe. Je dépose mes béquilles sur le côté.
Bill s'affaire sur la terrasse et dispose quelques chaises. Il finit et me regarde :
Bill : Ben alors, t'attends quoi pour venir ?
Moi : Pourquoi tu veux aller sur la terrasse en pleine nuit ?
Bill : Parce que je veux parler à quelqu'un, n'importe qui, et j'veux fumer ma cigarette... Alors viens !

Je traverse sa chambre, Bill m'aide à passer sur la terrasse, il part pour ensuite rapporter un cendrier.
Il saisit son paquet de cigarettes, en sort une et l'allume. Il s'approche du balcon et s'appuie sur la rambarde.
Il me parle sans chercher à croiser mon regard :
Bill : Alors, qu'est -ce qui te met dans cet état ? Hein !
Moi (abaissant la tête) : Bill, tu es très intelligent, tu le sais même mieux que moi...
Bill : C'est bien ça, alors, c'est encore Tom ! Je te le dis franchement, ça ne sert à rien de pleurer dans ton coin. Pourquoi tu n'as rien dit, pourquoi t'es tu écrasée ?
Moi (levant la tête) : Dis -moi à quoi ça servirait, hein. Il a fait son choix, il veut rester avec Elle, ben qu'il reste avec elle ! Je ne vais pas me débattre pour un mec qui n'en vaut pas la peine !

-----------------------------------
Cette fic tourne un peu, je suis désolée mais j'éspère que ça vous plaît toujours.
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 19 Mai - 20:48

bien sure que sa plais toujours
enfin a moi c'est sur
Faut qu'elle vas le voir pour parler la
Suiteee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 19 Mai - 21:17

Merci de me lire Very Happy

---------------------------------

Moi (levant la tête) : Dis -moi à quoi ça servirait, hein. Il a fait son choix, il veut rester avec Elle, ben qu'il reste avec elle ! Je ne vais pas me débattre pour un mec qui n'en vaut pas la peine !

N'importe quoi ! Je dis que des conn*ries.
Bill (en riant) : Qu'est -ce que tu peux être conne quand tu veux toi ! Il a même cherché à te défendre quand je lui ai parlé de toi... Tom n'était pas dans son état normal et ça je le sais. Je ne le reconnais plus...

Il avait l'air si attristé quand il avait prononcé ces derniers mots.
Bill écrase sa cigarette dans le cendrier et s'approche de moi.
Bill : Viens, c'est bon on peut continuer à l'intérieur.

Il m'aide à rentrer puis je le suis vers le canapé. Il s'assoit tandis que je me débrouille pour faire de même.
Moi (hésitante) : Je ne connais pas bien Tom, mais je vois moi aussi qu'il a changé quelque peu.
Bill : Il a beaucoup changé, mais je sais à quoi c'est dû...
Moi : C'est normal, tu es son frère jumeau, vous n'avez pas forcément besoin du langage, je me trompe ?
Bill : Non. Mais comme tu as dit, je sais ce qui le tracasse, c'est toi.

Je fronce les sourcils, il veut encore me faire des reproches, j'étais sûre que c'était un coup fourré.
Bill : Mon jumeau a des sentiments envers toi, et comme c'est la première fois, il n'arrive pas à les gérer...
Moi : Arrête de dire n'importe quoi, c'est que du cinéma, parce qu'en fin de compte il est encore avec Elle.

Il étouffe un rire léger.
Bill : Oui, mais plus pour longtemps, celle -là, elle va vite fait passer à la trappe !

Un petit rire m'échappe, je crois que c'est la première fois que je suis à l'aise avec Bill, ça me gène un peu d'ailleurs.
Moi : Pourquoi tu es et pourquoi tu étais comme ça, avec moi ?

Il tourne la tête en direction du mur et se redresse sur le canapé.
Bill : Pour moi, au début, tu n'étais qu'une petite profiteuse, qui se disait « Chouette, je vais coucher avec Tom Kaulitz, le guitariste des Tokio Hotel ! ». Donc tu vois le genre ! Je pensais que tu étais encore une de ces filles à la Elle. Tu sais, au début, quand Tom a commencé à fréquenter Elle, je me suis dit qu'il voulait s'éclater et non pas se fixer, tu vois ?
Moi (intéressée) : Oui, continue...

Il m'adresse un sourire puis continue :
Bill : Au fur et à mesure du temps, j'ai commencé à remarquer qu'Elle abusait un peu avec Tom et profitait de lui, mais bon, avec le sexe, il lui obéissait au doigt et à l'oeil, et pour lui, c'était ça une relation. C'était. Mais maintenant il prend conscience de quelque chose...

Il tourne la tête en ma direction.
Bill : En te voyant agir ce soir, j'ai compris que tu n'attendais pas quelque chose en sortant avec Tom, je pense que tu es sincère et j'espère ne pas me tromper. Mais pour Tom, je le sais, je le sens, je le ressens, il éprouve des sentiments pour toi, c'est certain. Après, tout ce que je t'ai dit, je ne le regrette pas, parce que je cherchais à protéger mon frère. Mais maintenant que je sais que tu es sincère et que mon frère sera bien avec toi, je ne te chercherai plus de problèmes...
Moi (étonnée) : Je t'avoue que ta sincérité me fait plaisir, je ne mets pas en doute votre lien, mais Tom ne m'aime pas, ce ne sont que de vulgaires petites émotions d'adolescent. Il ne m'aime pas et tu as pu en juger par toi même tout à l'heure.

--------------------------------------------
Suite dès demain !
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 19 Mai - 21:26

elle est etue quand meme
Vivement demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   

Revenir en haut Aller en bas
 

[En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DANS L'OMBRE DE JOHNNY
» "Dans L'Ombre De Johnny", Alan Coriolan
» Je marche seul
» André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813)
» La Fnac rend hommage à Elvis Presley
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit