Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Ven 6 Nov - 23:51

Fin du Flash -back.

Plein de souvenirs remontent.
Moi : Ah ! Nostalgie...

Je me remets vite, et vais dans la salle de bain, me maquiller ; fond de teint, eye -liner, mascara, et blush.
Maintenant, les cheveux. Ce matin, je suis allée piquer discrètement, ou pas, le fer à boucler d'Elle.
Je saisis la preuve de mon délit, et commence à me boucler quelques mèches de cheveux.
Je passe ma main dans mes cheveux pour leur donner un peu de volume.
Moi : C'est bon.

Je quitte alors la salle de bain, et commence à ranger mon book et mes fournitures dans mon sac à main.

Tulutut tulutut...

Mon téléphone sonne. Je le prends et décroche :
___ : Bonjour, Mademoiselle Strauss, c'est Monsieur Deluxe.
Moi : Oui, bonjour Monsieur.
Mr Deluxe : C'est pour vous dire que je vous attendrai dans le hall de l'hôtel...
Moi : D'accord, j'arrive.
Mr Deluxe : Très bien, à tout de suite.

Il raccroche. Je mets mon portable dans mon sac. Et sors de la chambre. Je rejoins l'ascenseur et arrive dans le salon.
Moi : Bon, Friedrich, j'y vais, il est arrivé ?
Friedrich : Oui, oui. Depuis plus d'un quart d'heure...

Les derniers mots de Friedrich, me font me dépêcher. Je roule jusqu'au portail. Avant de l'ouvrir, je jette un dernier coup d'oeil à ma montre. Il est bientôt 9H30. J'ouvre donc le portail, et aperçois le taxi garé devant la maison. J'y entre, et le chauffeur plie et range mon fauteuil. La voiture démarre. Pendant le trajet, je repense à la semaine passée.

Toute cette semaine, je l'ai passée dans ma chambre à feuilleter les magazines achetés. J'ai appris que Georg est le rigolo de la bande, même si ses blagues valent deux sous. Il a récemment révélé à la presse qu'il avait une copine. Bill, lui est le mec qui gonfle comme s'il prenait de la cortisone. Il a un égo surdimensionné, et se prend pour une bombe sexuelle. Gustav est le retiré et le courageux de la bande. Il est très simple, selon les dits des magazines. Et enfin Tom, bizarrement, ce que j'ai lu de lui dans les magazines ne m'a pas tellement étonnée, cela m'a plutôt fait rire. Tom, le mec qui se prend lui aussi pour une bombe sexuelle, et qui forn*quait avec tout le monde avant de rencontrer Elle. Bref, cette semaine, je me suis très bien occupée. Et dès que je trouvais un truc, je m'empressais d'appeler Alexandre, qui, au bout de sept ou huit appels, à dû éteindre son portable.
Je continue de rêvasser, jusqu'à ce que l'on m'en sorte:
Le chauffeur : Euh, 'mamselle, vous êtes arrivée.
Moi : Ah, merci...

Je lui paye la course, il sort et déplie mon fauteuil. Je passe de la banquette à mon siège favori. La voiture démarre. Je cherche l'entrée de l'hôtel, du regard. C'est bon.
L'extérieur de l'hôtel est magnifique. J'y entre, comme pressée de découvrir l'intérieur. Et je ne suis pas déçue.
Moi : (scrutant le hall) Ouaah !

Tout est luxe, raffinement et richesse. Le hall est immense, dans les coins, des canapés en cuir, et modernes, sont disposés. Des vingtaines d'employés s'agitent dans tous les sens. Tout paraît irréel. Je décide de me caler dans un coin, pour attendre Mr Deluxe.
Au bout d'une dizaine de minutes, une silhouette à l'allure masculine se poste devant moi.
___ : Bonjour, Mademoiselle Strauss ? Monsieur Deluxe.

Je daigne lever la tête, en souriant. Mais aussitôt mon sourire s'efface.

-------------------------------
Alors, Suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Sam 7 Nov - 1:29

rhaaa nan t'ai méchante de couper comme sa
je suis curieuse moi je voulais savoir qui s'était
allez suite te plait XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Sam 7 Nov - 1:48

Ahah, je sais j' suis méchante *mode sadique*

Bon, faut pas que j'abuse trop du mode sadique, il commence à déteindre...
JE POSTE xD

-----------------------------------

Au bout d'une dizaine de minutes, une silhouette à l'allure masculine se poste devant moi.
___ : Bonjour, Mademoiselle Strauss ? Monsieur Deluxe.

Je daigne lever la tête, en souriant. Mais aussitôt mon sourire s'efface.
___ : Salut toi !
Moi : Qu'est -ce que tu fais là Tom ? C'est toi Mr Deluxe ?
Tom : Ouais, quand j'y repense, c'est trop débile...
Moi : Ca va ? Tu t'es bien amusé ? Tu m'as fait perdre mon temps...

Je m'apprête à partir :
___ : Andréa ! Merci encore d'être venue...
Moi : Pardon ?

L'homme qui ne m'est pas inconnu s'approche:
___ : C'est David, David Jost. Merci encore d'avoir accepté notre offre.

Bon, j'avoue, je ne comprends pas tout là, et je pense que cela se lit sur mon visage; Tom pouffe de rire en me regardant.
David : Tom ne t'a pas expliqué quand je lui ai demandé de t'appeler pour t'engager ?

Je lance un regard noir à Tom, et le repose sur David, un grand sourire vissé à la bouche :
Moi : Bien sûr que si. Quand commence -t -on ?

David a l'air ravi par ma réponse. Il m'entraîne alors dans une partie indépendante de l'hôtel, Tom à nos trousses.
On arrive assez rapidement dans un studio. Derrière, une vitre, je vois Bill derrière un micro. Il s'arrête lorsqu'il nous voit arriver.
Bill : Ah, elle est enfin là ! Je vais appeler Gustav et Georg, ils sont partis dans la pièce à côté.
David : Non, laisse, on va tous y aller.

David nous indique le chemin avec sa main droite. Bill passe devant, moi derrière, Tom juste après et enfin David.
Le jeune chanteur pousse la porte de ses grandes mains raffinées, et nous laisse entrevoir Gustav et Georg, buvant des Red Bull.
David nous demande de tous s'assoir sur le seul grand canapé. Ce qu'ils font, vu que moi, je ne peux pas.
Gustav me regarde du coin de l'oeil, je le sens. Dès que je tourne la tête pour le regarder, la sienne vire aussitôt. Il continue, je tourne la tête rapidement, et réussis à le regarder droit dans les yeux, ce qui me met finalement assez mal à l'aise. Il me sourit, et j'en fais de même. Il décide alors de se lever, et s'approche de moi. Il arrive vers moi, et se courbe pour me tendre sa joue, je lui fais la bise.
Gustav : (en souriant) On aurait mieux fait de commencer comme ça !
Moi : Ouais, ça aurait été plus simple. (rires).

Les autres garçons nous regardent, tandis que David n'est toujours pas revenu.
Georg et Tom : Ah, oui désolés on a oublié...

Georg se positionne devant moi et s'abaisse un peu pour m'embrasser, Tom arrive, tout sourire. Il pose sa main sur mon bras et se baisse lentement. Quand il arrive enfin vers ma joue, c'est pour m'embrasser aussi lentement que quand il s'est baissé.
Georg explose de rire :
Tom : (se relevant) Va te fai*e …

Les rires de Georg redoublent, après avoir entendu la phrase de Tom.
Quand il se calment enfin, Georg, Gustav et Tom, fixent Bill.
Bill : (sirotant son Red Bull) Quoi ?!
Tom : Je ne crois pas que l'on t'ait mal élevé...

Bill comprend vite, sûrement parce que c'était son jumeau qui lui parlait.
Il souffle bruyamment, vous savez lecteurs, pas les souffles qui sont là pour être camouflés ceux qui sont là pour montrer que la personne se fait vulgairement ch*er.
Le jeune homme s'approche de moi, il se courbe à peine et me tend sa joue. Je suis obligée de prendre appui sur mes accoudoirs, pour m'élever un peu. Il me fait la bise en deux secondes et part aussitôt sans même un regard bref.
Moi : Salut...
Bill : Mouais.

Je suis hyper gênée, et je pense que cela se voit. Je préfère baisser la tête et regarder mes cuisses.
Je crois que je n'ai pas levé la tête jusqu'à ce que David arrive.
David : Bon, les enfants, j'ai le matériel.

David s'installe sur une chaise en face de nous.
David : Bon, Andréa, je t'explique. Alors au mois d'octobre, ils sortent un nouvel album intitulé «Humanoid». Et on a déjà fait un shooting, cette semaine. Et j'aimerais bien que tu peignes ces photos.

Il me les tend. Et je le feuillète.
Moi : Et tu voudrais que je les passe de photographies à peintures, c'est ça ?
David : Exactement...
Mais pour la pochette de l'album, il faudra d'abord que tu écoutes les morceaux de l'album pour bien comprendre le thème de l'album.
Moi : Pas de problème, mais Mr Delu..., enfin je veux dire ...Tom... m'a dit qu'il faudrait que je les peigne.
David : Oui, pour les T -shirts. Je trouvais que c'était original des T -Shirts en peinture !
Moi : Bon, quand dois -je commencer ?
David : Pour l'instant, on va manger...
Moi : Non, c'est bon, je vais rester ici pour commencer à travailler.

Je prend les photos, les pose sur une petite table située en face du canapé.
Moi : Bon appétit.

Ils me remercient et sortent de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 8 Nov - 18:32

Je prend les photos, les pose sur une petite table située en face du canapé.
Moi : Bon appétit.

Ils me remercient et sortent de la pièce. ------------------------------
Je me mets comme je peux sur le canapé. La table et les photos en face. Je sors mes fournitures, prends une photo de Georg seul.
Une feuille de papier, mon fidèle fusain, la photographie, et c'est bon.
Je griffonne sur ma feuille de papier, c'est simple avec un modèle.
N'empêche qu'il a de très beaux traits; fins et élégants.
Je m'attaque ensuite au reste du corps, autre que le visage, déjà fini.

Moi : C'est bon...
Comme à mon habitude, j'éloigne le tableau pour voir son ensemble. Il me plaît, je décide donc de commencer à le colorer.
Je pose mon fusain sur un coin de la table. Je sors de mon sac, une bouteille d'eau, un petit récipient, dans lequel je verse le contenu de la bouteille sortie. Je sors aussi mes tubes de peinture. Je vais le faire à la peinture à l'huile, ça sera mieux pour ce tableau. Un chiffon, des pinceaux et je commence.

Je débute par des fonds noirs. J'en remplis donc la feuille, en faisant attention à ne pas toucher la représentation sur papier du bassiste.
Je continue, jusqu'à ce que la porte s'ouvre :
___ : C'est moi...

Je lève la tête, et regarde en direction de la porte.
Moi : Qu'est -ce que tu me veux ?
___ : Je t'ai apporté à bouffer.

Je le regarde bizarrement, j'ai peur de n'avoir mal compris sa phrase.
Mais restons tout de même polis :
Moi : Ben, merci Tom, c'est gentil de ta part.
Tom : T'inquiètes, c'est rien, je suis allé voir le chef de l'hôtel et il m'a donné ça.

Il me tend, une boîte contenant sûrement des nouilles chinoises. Le truc c'est qu'il y a exactement les mêmes en France, et on les achète à Carrefour !
Mais bon je ne vais rien lui dire, son attention est plus que gentille.
Tom : Tiens, je t'ai acheté un magazine.

J'éclate de rire. Il se prend pour ma mère ou quoi ?
Moi : (entre quelques rires) Ben merci.

J'attrape le magazine qu'il me tend, regarde la couverture, et le dépose sur la table. Tom, quant à lui, s'assoit en face de moi, sur la chaise de David.
Je pose mes crayons, et autres affaires de peintures, et commence à ouvrir l'emballage des nouilles chaudes.
Tom me regarde manger.
Tom : Bon appétit, bouffonne !

Je lui lance un regard, mais n'y prête pas trop attention, préférant manger mes nouilles.
Tom se courbe et me pique mon plat. Il en mange un peu.
Moi : Si t'en voulais, t'avais qu'à t'en prendre. Rends les moi …

J'essaye de le rattraper en tendant les deux bras. Le truc, c'est que moi je ne peux bouger du canapé, il en joue.
Tom : Ouais, tiens. C'est pas bien d'embêter les handicapés.

Je récupère mon carton, et mange.
Moi : C'était vraiment pas drôle.
Tom : ...ouais...

Je pense que ça nous a mis tout les deux bien mal à l'aise, parce que l'on ne s'est plus adressé la parole après ça. Tom prit alors le magazine, et le feuilleta:
Tom : Ah, on parle de moi, qu'est -ce qu'ils ont encore bien pu inventer, ces c*ns ?
Moi : Si tu savais combien de magazines parlent de vous...

Il ne prête pas trop attention à ce que je dis, et arrive aux pages parlant de lui.
Il rigole dans son coin, jusqu'à :
Tom : T'as un copain ?
Moi : Pourquoi ça t'intéresse ?
Tom : Lis -ça.

Il me tend le magazine.
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 8 Nov - 19:00

A tout rattrappez
Deus suite d'affillé sa fais du bien XD
Bon beh j'en veux encore moi
Tom il sait pas ce qu'il veut ce con
suiteeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 8 Nov - 19:36

Petite suite ...

--------------------------

Il me tend le magazine.
«Tom Kaulitz, le séduisant guitariste du groupe Tokio Hotel, s'est trouvé une nouvelle copine. Cette fille, Andréa S. est une peintre reconnue dans le monde entier. C'est toutefois compréhensible, que le jeune Tom ait décidé de changer d'air, et de s'éloigner un peu d'Elle Brüne, l'actrice de films X. C'est comme passer d'un torchon à une serviette. Mais il semblerait, que la jeune peintre ait tout compris et ait décidé de se trouver un autre Roméo, comme on le voit sur cette photo. Alors, suite ou fin du triangle amoureux ? ». Laura U.

Je termine de lire l'article bouche -bée.
Moi : C'est un tas de c*nner*es ton truc. Le mec c'est Max, un gars sympa qui m'a aidée dans le métro, je le connais à peine, on s'appelle juste de temps en temps...
Tom : (intrigué) Alors c'est pas ton copain ?
Moi : Mais au lieu de parler de ça, appelle Elle. T'imagines, un peu, si Elle tombe dessus, la pauvre. Imaginer que je sors avec toi ! Appelle -la.
Tom : Nan, je m'en fous...
Moi : Je ne veux pas qu'elle puisse penser de telles choses. Ces gens sont vraiment débiles...

Tom se lève brusquement, et tourne en rond, son portable à la main.
Tom : (s'énervant) P*tain, arrête. Tu m'énerves là. Joue pas à ce jeu avec moi.
Moi : (m'énervant à mon tour) Pourquoi tu t'énerves, j'ai rien dit !

Il s'approche, et me dit calmement, un sourire plus qu'aguicheur aux lèvres :
Tom : Je sais que je te plaîs.
Moi : Pfff... Laisse -moi rire ! Et par simple curiosité, qu'est -ce qui t'as amené à cette conclusion ?
Tom : Ca se voit dans ton regard, et puis si je ne t'intéresse pas, tu ne verras aucun problème à ce que je te fasse ça...

Il se rapproche de moi, se poste entre le canapé et la table. Il pousse la table avec son pied, et se penche vers moi. Il se rapproche, encore, encore, à tel point que je commence à sentir son souffle chaud contre ma peau. Il sourit, il dégage alors mon cou, en passant ses doigts fins de guitariste sur mes cheveux. Il enlève les cheveux qui servent de protection à mon cou. Il approche son visage, lentement, de l'espace dégagé, je sens son souffle dans mon cou ce qui me fait légèrement frissonner. Il pose ses lèvres rosées dans le côté gauche de mon cou. Elles sont légèrement humides. Le guitariste place alors sa main gauche dans le côté droit de mon cou. Ses baisers visitent chaque parcelle de ma peau, m'arrachant un léger gémissement.
Il continue à parler, en gardant ses lèvres sur ma peau.
Tom : … et que je te fasse ça, aussi...

Il me pousse contre le dossier du canapé, détachant ses lèvres de ma peau. Je me laisse faire, comme envoutée. Il cale ses mains de chaque côté de ma tête. Me donnant l'impression d'être soumise et à sa merci. Il s'approche de moi, son visage attire le mien. Tom sourit, ce sourire qui vous met mal à l'aise et qui vous donne l'impression d'être nue devant lui. Ses lèvres se déposent délicatement sur ma joue, et butinent jusqu'au coin de mes lèvres.
Il les retire alors, et plante son visage devant le mien. Ses lèvres à quelques millimètres des miennes. Mais il ne bouge pas, comme s'il hésitait. Pendant ce temps, il ne respire pas, je ne sens pas son souffle. Quelques secondes plus tard, il se décide enfin, et scelle nos lèvres en un baiser timide au début, et qui devient bien rapidement un baiser bien langoureux. Il passe ses bras dans mon dos en le caressant, avec vigueur. Il monte ensuite ses mains jusqu'à mon cou, et place ses doigts fins dans le bas de ma nuque, ce qui approfondit notre baiser.
Il se retire tout doucement, en tenant ma tête, en touchant mon menton avec son index et son majeur.

Tom : Si t'as rien ressenti, c'est que tu ne ressens rien. Mais vu comme tu t'es donnée (rires) je pense que t'as plus qu' apprécié...

Je ne réponds même pas, j'essaye juste de me remémorer ce moment.

-----------------------
Alors Suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 8 Nov - 20:17

C'est mignon
Mais il jout avec la c'est pas bien sa
J'en veux encore te plait XD
Suiteeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 8 Nov - 20:59

Suite...
----------------------

Tom : Si t'as rien ressenti, c'est que tu ne ressens rien. Mais vu comme tu t'es donnée (rires) je pense que t'as plus qu' apprécié...

Je ne réponds même pas, j'essaye juste de me remémorer ce moment.
Quand, la porte s'ouvre sur quatre hommes : Bill; suivi de David, de Georg et ensuite
David : Ca va les jeunes ?
Tom : Ouais, super bien. N'est -ce pas, Andréa ?
Moi : Hum... ouais, ouais...
David : (pas rassuré) Bon, d'accord...
Moi : Si, si. J'ai même presque fini de représenter une des photographies.

Je regarde Tom pour qu'il avance la table qu'il a poussé. Il s'exécute rapidement, et je récupère la photo, pour ensuite la donner à David.
David : Je suis content d'avoir écouté Tom, ton travail, même infinit, est vraiment remarquable.

David se tourne vers Tom, qui lui sourit.
C'est vraiment embarrassant, ce c*n est en train de me regarder, je le sais. Baisse tes yeux, baisse tes yeux !
Je relève la tête lentement, et en effet il me regarde. Ses yeux s'accrochent aux miens, c'est comme s'ils étaient attirés par les siens. C'est physique.
Je vous jure, lecteurs. J'aurais aimé tourner mes yeux, les détacher, mais je ne peux pas. Ce court moment s'arrête enfin, quand il ricane silencieusement. Il doit se dire qu'il a réussi son coup. Faut que j'appelle Alexandre, à tout les coups, il va se f*utre de moi, mais il faut que j'en parle, et ça n'est surement pas à Friedrich que je pourrai en parler.
David : Bon je dois régler des trucs, donc je te dis à demain Andréa.

David s'approche de moi, et me fais la bise.
Moi : Merci, et à demain.

Il sort ensuite, après avoir salué les garçons.
Bill s'occupe à lire le magazine, Georg et Tom s'amusent à se lancer un ballon, et Gustav est à mes côtés en train de me regarder peindre.
Gustav : Tu peins super bien !
Moi : Merci, c'est gentil. Qu'est -ce que je peux bien te dire ? (je réfléchis) Ah, je sais. Tu joues très bien de la batterie.
Gustav : (en riant) Ben merci ! Mais tu ne m'as jamais entendu jouer !
Moi : Ouais, c'est pas grave. De toute façon t'as une tête à jouer très bien de la batterie...

On éclate de rire tous les deux, ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Bill grogne dans son coin, l'air de dire qu'on l'empêche de lire.
Georg : A Gustav, tu t'es enfin trouvé quelque chose à te mettre sous la dent (rires) !

Tom balance le ballon sur la tête de Georg:
Georg : P*tain, Tom !
Tom : Arrête de raconter des co**eries.
Bill : T'as un problème frangin ?!
Tom : Lâche moi !
Bill : En même temps, je comprend que tu sois à cran. T'as vu ce qu'ils disent dans le magazine.

Tom s'avance vers Bill.
Tom : (éclats de rires) Ouais je sais.

Tout en riant, il me cherche du regard. Bill suit le regard de son jumeau, et finit, lui aussi, par me regarder, et percute enfin.
Bill : Ouais, vraiment pas futés. Ils croyaient vraiment que t'allais te la faire !
Tom : Arrête Bill. Laisse là.
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Dim 8 Nov - 21:03

Il la defend c'est mignon.
Encore
Je suis gourmande hein
mais cette fic est a consommé sans moderationXD
Suiteeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 9 Nov - 1:31

oh j'adore comme il prends sa défense
cé mimi comme tout
vivement la suite
bizzzzzzzzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 9 Nov - 21:08

Merci de me lire Smile


--------------------------------------

Tom : Arrête Bill. Laisse là.

Son jumeau ne prend même pas la peine de lui répondre, il se contente de lui lancer un bref «Hum ».

Tom retourne auprès de Georg, tandis que Gustav me parle :
Gustav : Fais pas attention, laisse le parler. Je ne sais pas ce qu'il a depuis ce matin...
Moi : (énervée) Parce que tu crois vraiment que j'y prête attention...
Gustav : Je te laisse...

Il part, et va vers la machine à café. Je le regarde partir, en me répétant que je devrai m'excuser, mais je n'en ai vraiment pas envie.
Je continue mon travail, en essayant d'y penser le moins possible, jusqu'à ce qu'un poids se fasse ressentir sur le canapé.
Je tourne la tête pour voir à qui appartiennent ces grosses fesses. Tom. Il sourit, et fait semblant de s'intéresser à mon travail.
Tom : T'as bientôt fini ?
Moi : Ouais, c'était simple. Georg est un bon modèle...

Il se recule un peu, et me fixe de plus belle.
Tom : Et je dois le prendre comment ?
Moi : Prends le comme tu veux, je suis pas ta mère.
Tom : (s'approchant et susurrant à mon oreille) Tant mieux, parce que sinon, tout ce que je voulais faire avec toi, je n'aurais pas pu le faire.

Ah, tu crois que je suis une fille comme ça mon petit Tom, et bien on va y jouer. Tom Kaulitz, j'aime jouer avec toi.
Moi : Ouais, c'est sûr.

Il paraît d'abord surpris, puis finit par sourire.
Tom : Ah, tu t'es enfin fait une raison.

Il se lève du canapé, et continue à me parler. Il se penche sur moi, et approche son visage du mien pour me dire :
Tom : Il faudra donc que je te parle, tout à l'heure.

Il part rejoindre Gustav, qui boit son café sur la table à manger. Je le regarde s'asseoir, puis je tourne la tête légèrement pour apercevoir Gustav. Celui -ci lève la tête et se rend compte que je le regarde. Je lui souris, d'un sourire pour qu'il comprenne que je m'en veux...
Gustav comprend et acquiesce. Il se lève pour me rejoindre. Il me sourit, et se penche pour me faire la bise.
Gustav : J'y vais, on se voit demain...
Moi : Oui, à demain.

Il part saluer ses amis, et s'apprête à partir, lorsqu'il s'arrête brusquement :
Gustav : Ah, tiens Andréa, j'ai oublié de te passer mon numéro.

Il attrape un bout de papier, et griffonne son numéro dessus, puis finit par me le tendre.
Moi : Ben attends il faut au moins que je te donne le mien...

Je le lui donnai à haute voix, avant qu'il ne me remercie et qu'il s'en aille.
Peu de temps après il fut suivi par Georg :
Georg : C'est pas que je ne vous aime pas, mais je préfère encore Jessica.
Elle m'attend chez moi. Faut que je me dépêche si je ne veux pas qu'elle ne pète une crise.
Bill : (sans lever les yeux de son magazine) Hum, de toute façon Georg, t'es devenu chiant, tu te barres tout le temps, dès que ta chérie t'appelles, un vrai chien.
Georg : Bill, ta g*eule...
Tom : Ouais, sérieux, Bill, arrête !
Bill : Oh toi tu peux parler, avec ta Elle qui te sert à vider tes c*ui*les !
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Lun 9 Nov - 21:12

La remarque de Bill sur la derniére XD j'adore
Un peu raleur sur les bord le Bill Kaulitz quand meme
Allez suite
Et oui fidéle lectrice gourmande de tes ecrit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mar 10 Nov - 23:19

ma chériiiie
toutes ces suites sont géniales!!
j'aime trop et j'en veux encore stppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 0:34

Merci :B
Je poste !
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 0:39

Bill : Oh toi tu peux parler, avec ta Elle qui te sert à vider tes c*ui*les !

Tom ne répond rien, il est comme stupéfait par ce que son jumeau à osé lui dire.
J'ai vraiment pas envie de les entendre encore une fois, ils commencent à m'énerver !
Je pose mes affaires sur le côté, et je me penche pour amener ma chaise roulante jusqu'à moi. Tom s'arrête et se tourne vers moi.
Tom : Qu'est -ce que tu fais ?
Moi : (sans lui lancer un regard) Je dégage.

Il bouge et se dirige vers la buanderie.
Tom : Attends, je vais chercher ma veste.

Je ne prends pas la peine de lui répondre, et me cale le popotin dans le fauteuil. Je roule jusqu'à Bill et lui fais la bise:
Moi : A demain Bill.

Ce garçon m'impressionne, j'aurais du mal à le regarder dans les yeux ne serait -ce que quelques brèves secondes. Peut -être ses yeux bercés de noir, ou bien encore son regard qui scrute de la tête au pied et qui te mettent très / trop vite mal à l'aise. Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que je me suis sentie étrange lorsqu'il m'a fait un grand sourire après qu'il ait entendu ma phrase.
Bill : (montrant toutes ses belles dents) Oui, à demain Andréa !

Je le regarde étrangement, mais je finis par lui rendre son sourire.
Georg s'approche de moi :
Georg : Je pars en même temps que toi, on attend Tom.
Moi : Laisse, pas la peine, viens, on y va.

Il me regarde, surpris, mais ouvre pourtant la porte après avoir salué Bill de la main. On sort du studio, et nous continuons jusqu'à l'arrivée dans le hall.
Georg : Alors, tu te sens bien avec nous ?
Moi : Si tu veux savoir, oui Georg je te trouve gentil ! (rires).
Georg : Nan, je voulais surtout savoir si tu appréciais TOUT le monde dans le groupe.
Moi : (étonnée par la question) Bah oui ! Je te trouve gentil, Gustav à l'air d'être une personne de confiance. Bill, à l'air d'être vraiment... vraiment... bref, il a son caractère, et...
Georg : (me coupant) Tu ne connais pas Bill. Il n'est pas comme ça d'habitude, je pense que c'est à cause de la prochaine sortie de l'album...
Moi : C'est vrai qu'il est désagréable, et même avec son frère !

Soudainement, le bassiste affiche un grand sourire.
Georg : Ah, oui, à propos de Tom. Tu le trouves comment ?
Moi : Hum, c'est à dire...
Georg : Nan, je veux dire si tu te sens aussi bien avec lui qu'avec nous.
Moi : Ce que je peux te dire c'est qu'il ne ressemble pas à son frère, à part pour l'arrogance !
Georg : Lui aussi à l'air de t'apprécier.
Moi : Ah, ok...
Georg : (se rapprochant) Et, et toi, il te plaît ?
Moi : Il a une copine...

Ma réponse le fait rire.
Georg : Mais il ne te laisse pas indifférente...

Je m'apprête à répondre, quand son téléphone sonne. Il répond.
Georg : Oui ma puce... mais nan j'arrive... j' suis en route là... ouais à tout de suite.

Il raccroche.
Georg : J'en étais sûr, Jess s'est énervée. Bon, j'y vais.

Il commence à partir, et me lance :
Georg : J'en ai pas fini avec toi !

Je ricane silencieusement, et le regarde partir vers les portes de l'arrière.
Je me dirige ensuite dans un coin isolé du hall pour y attendre Tom. Je me positionne contre le mur.
Moi : (balayant la pièce du regard) Bon, il vient quand lui...

Je bouillonne, j'espère que mon plan marchera...

--------------------------------
Suite ou pas suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 0:49

quelle question oui suite voyons coupez comme sa grrrr XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 14:34

Ouais en mode sadique xD
Bon voila la suite

----------------------------------------

Je bouillonne, j'espère que mon plan marchera... Tout s'agite dans ma tête. Put*in Tom, bouge toi !
Je scrute à nouveau la pièce, et le vois enfin arriver. Il enfile son bras droit dans une de ses manches de veste.
Mon plan se met en place; je sors mon portable. Menu, répertoire. J'appelle Max.
Tom m'a vu, il se rapproche, la tête baissé, et l'air songeur. Vite, répond, répond.
Max : Allo, Andréa ?
Moi : (soulagée) Ouais, ça va ?

Tom arrive près de moi, je fais mine de lui lancer un regard bref. Il tend son bras, et pose la paume de sa main sur le mur, il me regarde.
Moi : Oui, moi aussi j'aimerais bien que l'on se voie, un de ces jours.

Je lève les yeux pour voir la tête du guitariste; j'ai l'impression qu'il s'est un peu penché pour mieux écouter.
Max : Tu m'as bien plu, tu es vraiment jolie... et puis, t'es française.
Moi : Merci, et puis, c'est vraiment gentil de m'avoir aidé QUAND ON S'EST VUS l'autre SOIR...
Je jette à nouveau un coup d'oeil à Tom. Sa tête a basculé en arrière, il serre ses mâchoires.

Moi : Et puis, t'es plutôt pas mal, et …
Je n'ai pas le temps de m'en rendre compte, que déjà Tom a attrapé mon poignet, il a amené mon portable à son oreille.

Tom : Toi, le bâtard, si tu veux pas que je vienne t'exploser la gueule, je te promets que t'as intérêt à la laisser. Bouffon, elle est à moi...

Il me lâche brusquement le poignet. Je ne prends même pas la peine de raccrocher, mon portable tient à deux de mes doigts. Je regarde Tom, d'un air inquiet, les sourcils froncés et la bouche mi -ouverte. Lui, ne me regarde pas, son dos est appuyé contre le mur.
Moi : Tom...

Il tourne sa tête d'un coup, ses yeux sont humides. Pourtant, il n'a pas l'air triste, mais plutôt l'air énervé, beaucoup trop à mon goût.
Tom : Put*in, toi ta gu*ule, à quoi tu joues ?
Moi : Je n'te permets pas de me parler comme ça.
Tom : Arrête...

Notre discussion se fait de plus en plus houleuse, il crie, je crie.
Moi : Bordel qu'est -ce que t'as ?

Il glisse le long du mur, et colle ses jambes pliées, à son torse. Il ôte sa veste et la pose sur le côté.
Tom : Mais putain, tu vois rien ou quoi...

Je n'y prête pas attention et recolle le portable à mon oreille.
Moi : Excuse -moi Max, je disais...

Tom m'interrompt en m'arrachant le portable de la main. Il le balance contre le mur.
Tom : (les nerfs à vif) Mer*e, tu me plais; ta bouche fine et orangée, tes yeux mesquins me font penser à des yeux de chat. Ils me donnent envie de jouer à l'égoïste, en te gardant rien que pour moi. Ton sarcasme et ton humour te donnent un air rebelle, et tes joues roses me donnent...
Moi : (le coupant) T'as fini ? T'as qu'à appeler Elle !

Il baisse les yeux. J'ai peut -être dit quelque chose qu'il ne fallait pas.
Je m'en rends compte.
Moi : Je suis...

Je laisse tomber les mots, et agis. J'essaye de descendre de mon fauteuil, en me jetant à terre; j'y arrive.
Je m'approche de lui, et me colle contre le mur à ses côtés, épaule contre épaule. Son torse se gonfle et se dégonfle rapidement, sa respiration est fréquente, ses yeux sont humides. Il ne pleure pas.

Il faut que je m'excuse :
Moi : Je...
Tom : Ta gueule.

------------------------------
Alors suite ? x)
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 14:58

Rhaa Tom t'abuse merde alors
quel jaloux lui mais sexy XD
encore te plait
Je veux qu'il lui dise completement qu'elle lui plait
allez suiteeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 15:58

roooh
c'est triste
j'aime quand ils se rapprochent tous les deux, pas quand ils se disputent.
suite stpppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 20:55

Suite dans environ une heure, je la tape Smile
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 21:02

ok pas de soucis mzelle XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 22:31

Je suis désolée elle est hyper courte *-* Mais j'espère qu'elle vous plaira

---------------------------------------------------------

Il faut que je m'excuse :
Moi : Je...
Tom : Ta gueule.

Mes sourcils se froncent, et mon épaule se décolle lentement de la sienne.
Je pivote et tends mes deux bras pour prendre appui sur les accoudoirs. Je me débrouille.
Non lecteurs, je ne m'apprête pas à partir ou à fuir, si vous préférez.
Je place mon fauteuil en faisant en sorte que la partie droite de la chaise roulante soit collée au mur. Tom est pratiquement à mes pieds, son dos contre le mur, la tête baissée. Ses yeux ne sont plus humides, ils lui servent juste à fixer ses jambes, moulées dans son baggy couleur jeans.
Je reste là, à le regarder, en attendant qu'il daigne ouvrir la bouche. Je n'ai pas la force de lui parler. Lui parler, pour lui dire quoi ? Pour lui dire que je suis désolée ? Il ne veut pas, et de toute façon je ne sais même pas de quoi je devrais être désolée...
Tom m'adresse quelques paroles sans même lever la tête :
Tom : (rires nerveux) Tu fais chier, tu sais ?

Je ne réponds pas, je suis comme bouleversée de l'entendre rire dans un moment pareil, mais je sais que son rire n'est que camouflage. J'ose pourtant lui répondre, pour ne pas nous mettre mal à l'aise à nouveau.
Moi : (riant à mon tour) Ouais, j'aime bien te faire chier...

Il tourne la tête en ma direction. Ses yeux couleur chocolat se mélangent aux miens, le pourtour de ses yeux est légèrement rose. Il me sourit, mais finit par reprendre un air que je n'aime pas; plein de blessures et de peines.
Tom : Nan, sérieusement...

Je ne réponds pas, je ne répondrai pas. Il veut que je lui dise quoi ? Hein, lecteurs ? J'abaisse (à nouveau) la tête. Se rendant compte que je ne répondrai pas, le jeune homme se redresse.
Il prend appui sur les paumes de ses mains et se place sur les genoux. Il avance sur les genoux; il se rapproche, ce qui me fait m'enfoncer la tête encore plus, je plisse les yeux.
Purée, qu'est -ce qu'il va faire ?
Je vois ses mains se poser sur les accoudoirs de mon fauteuil, je sens son torse entrer en contact avec mes jambes.
Quelque chose se place en face de ma tête, toujours baissée. J'ouvre les yeux lentement, satanée curiosité.
Des yeux chocolat, un nez fin, une bouche en bonbon. J'aperçois tout cela en face de mes yeux; le visage de Tom.
5 centimètres, 4 centimètres, 3 centimètres... son visage s'approche de plus en plus du mien.
Tom : (en chuchotant) Allez...

J'avance mon visage d'un centimètre, presque à contre coeur, mais quelque chose m'attire, presque comme un besoin vital. C'est bon, je me l'avoue, Tom Kaulitz, j'ai envie de toi...


-----------------------------------------
Alors ? Suite ?
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 22:45

rha j'adore
Bon j'avoue c'est court mais bien XD
suite dés que tu peux mzelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 22:48

Pas d'problème je me bouge [/] x)
Revenir en haut Aller en bas
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Mer 11 Nov - 23:24

je la veux!!!
veux la suite stpppp

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En pause]Dans l'ombre d'une personne   Aujourd'hui à 18:54

Revenir en haut Aller en bas
 

[En pause]Dans l'ombre d'une personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DANS L'OMBRE DE JOHNNY
» "Dans L'Ombre De Johnny", Alan Coriolan
» Je marche seul
» André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813)
» La Fnac rend hommage à Elvis Presley
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit