Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 (Gagnant C n°5) ILS ME DONNENT LE SOURIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: (Gagnant C n°5) ILS ME DONNENT LE SOURIRE   Lun 24 Mai - 15:28



ILS ME DONNENT LE SOURIRE
- Momo_in_tokio




Salut.
Mon petit nom à moi c'est Maud. J'ai 17 ans. Et je suis pas vraiment une fille joyeuse. Il n'y a pas tellement de choses qui tendent à me donner le sourire. Au grand désespoir de la plupart de mes proches. Comment leur dire que je ne suis pas bien dans ce monde? Comment leur dire que chacun de mes pas me semblent vain? Que chacun de mes mots et de mes gestes sont du vent?
Comment leur dire ce que je ressens? C'est impossible.
Seuls quatre hommes sont mon échappatoire. Eux seuls ont la faculté de m'évader, de me permettre de me sentir exister, de me sentir utile. Ils sont toute ma vie.
Vous allez me dire : mais qui sont ces hommes? Où sont ils et comment les as tu rencontrés?
Et je vais simplement vous répondre que je ne les ai jamais vu de mes propres yeux, je vais vous dire que ce ne sont que quatre membres d'un groupe étranger, je vais vous affirmer que même si je suis française, leurs paroles m'affectent au plus profond de mon coeur. Et vous allez me rire au nez comme la plupart des gens.
Et moi je m'en ficherais, comme toujours. Malgré toutes les critiques, toutes les moqueries, malgré tout, je ne cesserais jamais de leur être reconnaissante.
Eux, et seulement eux me réchauffent le coeur et réussissent à me faire esquisser un sourire. Si seulement ils pouvaient savoir à quel point ils sont important dans ma vie. Si seulement.

**

" Mein Herz kämpft, Gegen mich, Wie’n Alien in mir.."
J'ouvre les yeux, et vois l'heure que mon réveil projette sur mon plafond. 9h00. Il est l'heure de se lever. Bizarrement, je n'ai aucune difficulté à sortir de mon lit aujourd'hui.
Aujourd'hui est une journée qui devrait être banale. Seulement non. Aujourd'hui, je vais sourire, aujourd'hui je vais vivre.
Pourquoi?
Parce que nous sommes le 14 avril 2010 et que aujourd'hui, je vais enfin pouvoir voir de mes propres yeux les hommes qui constituent ma raison de vivre. Cela fait bientôt quatre ans que j'attends ce moment. Je suis tellement impatiente.
Mon coeur s'emballe dans ma poitrine chaque fois que j'essaie de m'imaginer sur le moment. Ma journée se déroule comme tout ce qu'il y a de plus banal.
Comme chaque jour, je passe ma journée seule, mes écouteurs sur les oreilles, à écouter en "repeat" les chansons de mon groupe préféré.

**

J'ouvre les yeux. Non je ne rêve pas. Il est bientôt 16H00. Je m'étais assoupies sur mon canapé en attendant que mon père me dépose au train. Il est devant moi, planté là, et il s'agite comme pour me dire que si je ne m'active pas, je vais louper le train vers le paradis.
Soudain, c'est comme si cette idée était une décharge électrique puissante qui avait traversée tout mes membres. Je me suis levée en vitesse, ai attrapé mon sac, ma veste et mes lunettes à la volée, et deux secondes plus tard, me voilà déjà en voiture.
En voiture, je ne décroche pas un mot, mes écouteurs toujours plantés sur mes oreilles.
Arrivée à la gare, je salue mon père à la hâte et courre jusqu'au quai. Je prends le train et, comme toujours, laisse mes écouteurs comme cloués sur mes oreilles. Aller, encore 3heures, et je serais au paradis.

**

J'arrive devant Bercy à 17heures. Il y a une file d'attente monstre. C'est pas croyable. Ce sont les filles en fosse qui sont arrivées depuis tôt le matin. Moi je n'ai pas ce problème, j'ai une place numérotée. Dans la file, les filles hurlent, s'agitent, se poussent, s'écrivent dessus. Et je me sens totalement étrangère à ce monde. Je ne me sens pas à ma place. Je ne sais pas pourquoi. Je devrais m'amuser comme elles le font. Je n'ai pas envie. Tout ce que je souhaite, c'est Les voir eux. Tout le reste n'est que du superflus, et m'indiffère.
A 19heures, enfin, les portes s'ouvrent. Pas longtemps après, me voilà placée, juste devant la scène, du coté du guitariste. C'est le pied. J'y suis presque. J'avais tellement rêvé de ce moment. Depuis tellement longtemps. Mes rêves n'étais jamais vraiment raisonnables. Mais bon, L'un d'eux à dis un jour " Les rêves ne sont pas faits pour être raisonnables". Et il avait raison. Il n'est pas question de raisonner ces rêves. Les rêves sont folie. Et c'est ce qui fait que le rêve est un rêve. Mon rêve à moi n'était qu'une folie, et pourtant cette folie, je ne vais pas tarder à la vivre.

**

Mon coeur est en train de soulever ma poitrine tellement il s'emballe. Mon pouls s'égare, mes yeux brillent, mes mains tremblent, mes jambes sont comme inexistantes. Tous mes sens sont en éveil. Ils arrivent.
J'entends un son léger, comme celui d'une guitare, puis viens s'y ajouter le son d'une basse, et celui d'une batterie.
Mes membres sont comme morts, la seul chose qui vis en moi en ce moment, c'est ma tête.
Puis, j'entends le son de sa voix. Cette voix si magique. Cette voix qui m'a tellement souvent tirée des larmes. Et je ne retiens plus rien. Mes joues se mouillent.
Les lumières s'allument, je suis éblouie, ils sont tellement extraordinaires. Les fans sont en délires, et j'en fait partie.
Mais contrairement à elles, je ne peux sortir aucun cris. Tout reste dans ma gorge. Tout c'est bloqué à leur vue.
Comme si mon coeur s'était arrêté de battre et que le monde arrêté de tourner. Il n'y avais plus qu'eux.
La première chanson se termine, et ils enchainent alors avec la suivante. Je sèche mes joues, et chante. C'est tout ce que je veux faire pour le moment. Chanter, chanter pour leur montrer que ce qu'ils disent dans leurs textes, ce n'est pas que du vent, c'est comme s'ils étaient près de moi, une main sur mon épaule pour me réconforter.
A la fin de la troisième chanson, le chanteur s'est arrêté pour nous saluer. La foule s'est encore plus agitée. Je me suis contentée de murmurer un salut également. Je ne voulais pas crier. Je ne voulais pas parce que je n'aime pas ça. Ce que je veux, c'est simplement être là, pour leur montrer que je leur suis reconnaissante. Il y a des filles à côté de moi qui hurlent au point de se faire exploser les cordes vocales, en sueur, le tee shirt remonté jusque sous les seins. Je suis outrée. Quel intéret?
Je me suis personnellement contentée d'un fine robe, évidemment noire, avec des ballerines.
Le show continue et je suis toujours comme au paradis. Ils me permettent de m'évader. Ils sont incroyable.
Lorsque je vois le guitariste se diriger vers le piano, je comprends de suite que cette chanson arrive. Mon coeur se serre, ma gorge se noue, et mes yeux s'embuent. Je ne peux pas décrire ce que je ressens au moment présent. C'est tellement fort. Il n'y a même pas de mots.
La manière de bouger sur scène du chanteur, la manière de jouer du guitariste, du bassiste et du batteur.. C'est simplement magique. Comme dans un rêve. Comme si tout ça n'était qu'une illusion. C'étais tellement parfait, à la limite du croyable.

**

Lorsque la chanteur s'approche du devant de la scène et que à la fin de la chanson, des confettis apparaissent, alors je comprends que c'est la fin. Je ne détache pas mes yeux du guitariste qui est tout proche de moi. J'ai les yeux emplis de larmes et je vois flous. Je les frottes et lorsque je les rouvres, je remarque alors que le regard de celui ci est plongé dans le mien. Je ne réalise pas tout de suite, mais son regard se fait plus intense. J'ai l'impression que mon coeur s'est arrêté de battre. Il me fait un sourire géant suivi un clin d'oeil et détourne le regard. Moi je reste planté là, sans vraiment comprendre ce qui venait de m'arriver. Etait ce simplement le fruit de mon imagination? Je ne le saurais très certainement jamais.
Le show est fini, je sors de la salle, et je sens l'air frais sur mes joues brûlantes. Puis je ferme les yeux.
Et je repense au moment magique que je viens de vivre.
Au fait, je ne vous ai toujours pas dit qui étaient ces quatre hommes. Je ne vous ai pas dit qui sont ceux qui sont ma vie, mon oxygène. Je ne vous ai pas dit qui sont les quatre seuls hommes sur ce foutu monde qui me donnent le sourire.
Vous voulez savoir?
Et bien je vous répondrai sans honte que ces quatres hommes, ce sont les membres du groupe Tokio Hotel.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(Gagnant C n°5) ILS ME DONNENT LE SOURIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Et le gagnant est...
» Décès de Grégory Lemarchal, gagnant de la Star Ac en 2004
» 13 Fans se donnent la mort. Soutenons nous mutuellement, please !!!
» Lordi gagnant de l'Eurovision...
» Matt a écrit pour le gagnant de la Nouvelle Star US
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: A Savoir :: Concours-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit