Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 Interview "A in edicola"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Interview "A in edicola"   Sam 31 Juil - 18:31

Ambigus, symbiotes, idolâtrés : « UNE » rencontre avec les jumeaux Kaulitz, les leaders de Tokio Hotel. Et on apprend qu'ils rêvent de la même sorcière.

« Si notre travail en était vraiment un, nous pourrions renoncer/quitter, mais nous sommes Tokio Hotel sur scène, jour et nuit dans nos rêves ». Les mots de Bill Kaulitz, l'elfe gothique allemand et leader du groupe, des sons minuscules mais convaincu. Ils sont suffisamment convaincants pour empêtrer les adolescents : une génération de filles est à leurs pieds, mais un grand nombre de femmes de 20, 30 et 40 ans donneraient n'importe quoi pour respirer « le même air que lui ». Une partie de la foule devient folles et cris, à Catane : aujourd'hui, les jumeaux Bill et Tom Kaulitz (chanteur et guitariste des 4 membres du groupe) sont invité à l'épisode final de « TRL On The Road », le spectacle orienté par « MTV On Tour » (qui va continuer à Milan le 13 septembre). Et eux, les « malades de Tokio Hotel » sont ici. Avec un bikini ou des boutons, avec une avance de 17hrs pour voir l'apparition de leurs idoles (ils ne chanteront pas, ils diront que « Salut Catane », et ensuite, ils signent 300 autographes). Dans des endroits debout près de la scène, les ados commencent à défaillir à cause de la chaleur et de l'émotion. Ils montrent le DVD « Humanoid City Live », filmé durant le concert de Tokio Hotel à Milan : il est sorti depuis aujourd'hui matin, et beaucoup de filles ont campé à Feltrinelli toute la nuit pour l'obtenir. Des filles agressives, comme un fan (de) demi-dieux est. En effet, c'est de cette manière quand les jumeaux apparaissent : inaccessible, étrangers.
Toutefois, dans la pièce des interviews, Bill Kaulitz est juste un garçon de 20 ans sous pression. Son sourire est serré, ses longs doigts avec du vernis noir aux mouvements saccadés. Mais le style est impeccable, ce dont ils ont besoin pour promouvoir le produit (3 millions et demi d'albums vendus), pour gagner les acclamations du management, pour continuer. Chaque fans peut voir les 3 « étapes » qui confirme Tokio Hotel, et n'hésitez pas à rêver/imaginer. En premier : la relation symbolique entre les jumeaux Bill et Tom.
[Partie non traduire...]
« Nous ressentons la même chose, comme si nous vivions dans les deux corps », dit Tom. Il fait le mec séduisant, déterminé dans son look de rue fait avec des tresses, piercing et pantalons de rappeur. « Comme le temps à Berlin, quand vous m'avez téléphoné pour me dire d'être observé (je ne comprends pas trop le « to be regard » dans cette phrase) », Bill rappelle « et puis j'ai eu un accident ». Jour et nuit. « Nous avons le même cauchemar récurrent ». Nous écoutons. « Une mauvaise sorcière laide qui tuent nos parents », ils racontent ensemble. Gentil à l'extérieur, doux à l'intérieur, comme un « krapfen » (beignet).
Deuxième fait : Bill est hétérosexuel, peut-être pas. « Les fans qui se demandent encore si je suis gay ou pas m'ennuie » dit-il. Il jette sa tête en arrière, ressemblant à Carrà. Il cligne ses yeux de chat, ses yeux magnétiques si infinis dans la pâleur du visage. « Depuis que je suis enfant, j'aime le maquillage et David Bowie, mais ça ne veux pas dire que j'aime aussi les hommes. »
Troisième fait : Bill est le romantique, Tom est le playboy. « Parfois, je suis jaloux de son comportement avec les filles », explique Bill. « Mais le temps que j'ai pour vivre sur cette terre est si court, au risque de le passer avec une personne qui n'est pas la bonne ». Ainsi, l'adolescent étranger pop-rock pratique l'abstinence depuis qu'il a 14 ans. Au contraire de Tom... « J'attrape les occasions », dit-il. Pour chacun, qui peut identifier son prince charmant dans l'un ou dans l'autre. Bill clame : « Je ne suis pas en mesure d'aller vers les fans et dire : nous avons commencé avec Tokio Hotel quand nous avions 15 ans : trop tôt pour ne pas commettre des erreurs » Son jumeau suggère. « Par exemple ? Buvez beaucoup alcool. Nous grandissons, peut-être nous devrions nous inquiéter des effets de nos comportements sur les adolescents. » Même qu'ils soient aussi cultivées : bon nombre d'entre eux, l'écrasement de la première période rock-emo du groupe, n'ont pas apprécié le virage électronique « truzza » [argot italien] de leur nouvel album « Humanoid ». « Même les paroles sont moins efficaces », s'accorde Serena, une femme de 34 ans « sorti d'une dépression de post-partum grâce à Tokio. » La réponse des jumeaux est la plus évidente : « Nous avons évolué. C'est mieux de parler de notre musique au lieu de notre vie privée » dit Tom, mais même lui semble ne pas y croire. « Parfois, je voudrais faire quelque chose de fou, sans média fixé sur moi » ajoute Bill. Si vous êtes un Kaulitz, c'est impossible de sortir avec des amis, sans gardes du corps. « Les fans me reconnaissent quand j'essaie de me cacher aussi, avec des lunettes et une casquette. Ils reconnaissent la pointe de mon nez je pense ». « C'est difficile de tomber amoureux comme il le souhaite », dit Tom. Dommage que presque toutes leurs paroles parlent de l'amour. « Mais l'amour est partout, il vous suffit d'ouvrir les yeux. » Bill écarte les bras. « J'ai toujours mon portable avec moi, pour trouver de l'inspiration ».
Hourra, tchin tchin ! Les 2 gars prennent leur dernier verre de boisson énergétique.
Transgressive comme une boisson énergétique, non David Bowie. Et c'est peut-être mieux, particulièrement pour qui est le parent aujourd'hui.

Traduction : Camilla .
merci de respecter (;
Revenir en haut Aller en bas
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: Interview "A in edicola"   Dim 1 Aoû - 11:33

Merci pour la traduction et pour l'article bien sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Invité




MessageSujet: Re: Interview "A in edicola"   Dim 1 Aoû - 23:29

Derien
Revenir en haut Aller en bas




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview "A in edicola"   Aujourd'hui à 17:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Interview "A in edicola"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Interview] Chat sur Habbo.it : "Gustav & Georg sont là, près de moi"
» [Interview] Bill Kaulitz pour Stern magazine
» Interview fred schneider
» [Interview] GQ : Tokio Hotel - Pourquoi vous devez maintenant prendre les Super-jumeaux au sérieux !
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: News du groupe :: news internationnales-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit