Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [EC] Évolution Spontanée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
● Traductrice ●




Hey, je m'appelle

Doo'

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Oulà, beaucoup x)
Date d'inscription : 31/07/2010



MessageSujet: [EC] Évolution Spontanée   Sam 31 Juil - 19:16

Une fanfic en cours d'acriture, un peu en dehors du registre que je fais d'habitude, j'espère qu'elle vous plaira ^^

*********************************


Il est dix-huit heures. Le soleil commence à se coucher, teintant le ciel de quelques nuances de rose orangé. L'air est frais, en ce mois d'avril. Vêtue le plus anonymement possible, je marche dans cette ville qu'est Paris. La capitale, ma capitale. J'ai toujours cru que cette ville m'appartenait, tant elle me plaît. Je viendrais y vivre, c'est sûr. Demain, concert au zénith. Je ne me pose pas tant de questions, exceptionnellement pour celui-ci j'ai une place en gradins. J'ai déjà fais toutes les autres dates en fosse, et je connais l'hystérie du dernier concert. Je compte rester en vie, aussi stupide que cela puisse paraître. Je regagne mon hôtel, un logement moyen, dans une chaîne moyenne.

Enfin, soyons optimistes, je ne paie pas, c'est déjà ça. Je préférais avant, lorsque mon oncle travaillait dans une chaîne d'hôtels plus réputée, c'était plus la classe de suite. Et ce qui me tue, mais vraiment, ce qui m'énerve au plus haut point, qui me hérisse le poil, c'est le groupe logeant justement, à titre exceptionnel, dans cette chaîne-là d'hôtel. Maintenant que je n'y ai plus accès, évidemment, quelle ironie. Soit, je ne vais pas en mourir quoiqu'il en soit. Je m'installe dans la chambre, nostalgique. J'allume la télévision, et tente de me détendre. Avouons que je ne supporte pas de rester une minute à ne rien faire, mais on ne peut pas dire que dans cet hôtel il y ait beaucoup d'agitation. La pénombre gagne le paysage, et bientôt il fera nuit noire.

Sur les coups de vingt heures, mon téléphone se met à sonner : appel inconnu. J'ai horreur de ça, des canulars téléphoniques à deux balles. Mais je décroche toujours, par superstition. Je me dis que si un jour une chance quelconque se présente derrière un numéro masqué, et que je la laisse passer, je le regretterais.



« -Hana ?
-Oui ?
-C'est Michaël, tu viens de gagner le M&G pour le concert de demain !
-Grosse blague ! Non, mais, c'est qui ?
-Je ne mens pas, tu passes sur NRJ là. »


Je ne saurais décrire l'expression de mon visage à ce moment précis. Sans doute ne vaut-il mieux pas le décrire, parce que c'était pas joli à voir. Pour la seconde, oui la seconde fois, je vais les voir. Je remercie vivement le type, et raccroche. On viendra même me chercher devant cet hôtel, si c'est pas la classe ça ! Ils en profiteront, j'imagine, pour me donner le pass. Ah, si mes parents l'apprenaient, je pourrais les narguer pendant des années entières ! Je les entend encore, me dire : « Arrêtes avec tes tapettes, tu dis n'importe quoi. Tu les approcheras jamais ! » et, lorsque j'avais le malheur de répondre que si j'avais bien réussi une fois je pourrais recommencer : « Jeune fille, à ta place je ne me vanterais pas d'avoir été une allumeuse de première. Quelle vie de débauche, tu mènes ! ».

Très compatissant, en somme. Je vais appeler mon oncle, après tout il préviendra peut-être mes parents. Il faudrait que je mette des minis caméras d'espion chez moi, parce que vraiment, voir leurs têtes quand ils le sauront, je paierais pour ça ! Je le prévient, et il en profite pour m'annoncer une nouvelle de la plus haute importance ...


Voilà, les chapitres seront assez courts au début, plus long à partir du 7ème =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

deathliebe

Féminin
Nombre de messages : 267
Age : 22
Ta chanson coup de coeur : schrei, instant karma
Date d'inscription : 01/03/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Sam 31 Juil - 21:57

première lectrice ^^
j'aime se début intriguant et je réclame la suiite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Traductrice ●




Hey, je m'appelle

Doo'

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Oulà, beaucoup x)
Date d'inscription : 31/07/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Sam 31 Juil - 22:46

Bienvenue ! cheers
Suite demain je pense, contente que le début te plaise Smile
(quoiqu'on peut jamais vraiment s'y fier, après tout, c'est juste l'histoire qui se met en place).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

deathliebe

Féminin
Nombre de messages : 267
Age : 22
Ta chanson coup de coeur : schrei, instant karma
Date d'inscription : 01/03/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Sam 31 Juil - 23:51

ouai mais on se fit toujours a la première impression, si on aime le début on décroche pas vraiment pour la suite. En tout cas j'aime et vivement demain pour la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Traductrice ●




Hey, je m'appelle

Doo'

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Oulà, beaucoup x)
Date d'inscription : 31/07/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Dim 1 Aoû - 16:12

Oui c'est pas faux ^^
Comme promis : la suite ;P

***************************


« -Hana, prépares tes affaires, tu vas dormir dans leur hôtel ce soir !
-Ouais, ou pas. Ça fait un moment que t'as régressé, tonton.
-Peut-être, mais j'ai encore mes amis. Et une ex qui m'a planté le jour de notre mariage, accessoirement. Donc, j'en ai profité pour lui faire payer sa dette envers moi et mon pauvre honneur.
-Tu sais que je t'aime ?
-Ne t'emballes pas trop, veux-tu ? Tu dors à leur étage, et tu as interdiction formelle de t'approcher d'eux à moins de trois mètres. Je viens te chercher, j'y dors aussi. »



Je t'en foutrais moi, de « l'interdiction formelle » ! Je ne suis pas de celles qui s'extasient juste parce qu'ils dorment dans la chambre d'à côté, pas du tout même. La voiture arrive, et je monte avec mon sac sur le dos. Je crois que mon oncle me cache quelque chose, puisqu'il va en direction des chambres des employés. Peut-être que ce coup-ci, elle ira jusqu'à l'hôtel avant de se tirer en courant, qui sait. Au moins histoire de s'exhiber avec sa robe hors de prix. Il est généreux, quel idiot ! Moi je dis, tant qu'une femme n'a pas la bague au doigt et qu'elle n'a rien signé, ne jamais faire de cadeaux aussi chers. C'est la porte ouverte à n'importe quoi, après.

Je monte les escaliers deux à deux, ayant une peur folle de l'ascenseur. Là, dans le couloir, je me fige. Ils sont là, à une dizaine de mètres de moi. Bon, prenons un air naturel, je ne dois pas passer pour la dernière des bouseuses. Quoiqu'avec les parents que j'ai, mon potentiel de départ reste proche de l'âge de pierre. Mais bon, j'ai su travailler un peu tout ça. Malheureusement, arrivée à trois mètres d'eux, limite de sécurité imposée par mon oncle, et tandis que je regarde les numéros des chambres, un foutu tapis a la folle idée de se mettre en travers de ma route, et je me fracasse sur le sol. Tomber, c'est une chose, même les stars tombent. Mais pour bien faire, je suis tombée en chaussures plates, n'ai même pas su me rattraper, j'ai le nez en sang et je tombe à leurs pieds. Pour le côté « femme mondaine », on repassera.

Je pensais provoquer l'hilarité générale, à laquelle j'aurais bien entendu participé, mais même pas. Je suis déçue, moi qui pensais que mon côté boulet était à son maximum, voilà qu'ils estiment que je peux faire mieux. Bon, certes, je peux faire bien pire, je me connais vous savez. J'ai du mal à canaliser mon côté calamité ambulante. Une main me saisis le bras, que je m'empresse de repousser. C'est pas parce que je suis dans un moment de faiblesse, que c'est la porte ouverte à tout non plus ! Je me relève, pousse un léger soupir tout en me bouchant la narine, la tête légèrement penchée vers l'arrière. Je crois qu'ils tentent d'établir la communication, leurs lèvres bougent et les yeux me regardent.

Ce regard... même après ces mois, ces années, je ne peux pas décemment l'oublier. Avouons que j'ai une mémoire excellente, juste sélective. A les regarder, et comme je ne comprenais pas un mot de leur langue germano-truc, j'avais juste envie de crier « Oh yeah baby, let's go to a good night ! » et de partir le séquestrer dans sa chambre, pour le violer. Mais quelque part, il me reste peu d'honneur, j'ai le nez qui saigne fort – et le sang qui coule dans ma gorge, agréable sensation – et en conséquence, je doute fortement de mon sex-appeal. Ils ne semblent pas décider à me lâcher les basques, donc je me saisis de mon air de petite fille innocente bien caché sous mes airs de bouseuse pas douée, et tente une approche en anglais.



« -Je désolée. Prendre chambre. Sang.
-Gné ?
-Je disais, bande d'abrutis, reprends-je dans mon français natal, que je dois aller soigner mon nez dans ma chambre. So, adieu ! »


On a beau dire ce qu'on veut sur les moments « inoubliables » passés avec eux, un léger détail s'était effacé de ma mémoire, défaillante : ils parlaient et comprenaient très bien ma langue. Devant leurs yeux gros et ronds, j'hésitais entre attendre que l'un des deux m'en donne une bien méritée – Il m'a frappé la joue aaaaaaaaaaaaaah ! - en bonne groupie refoulée, ou fuir courageusement. J'opte pour la seconde solution, lorsqu'on m'attrape le bras. Faudrait penser à arrêter de tâter mes muscles Ô combien inexistants, au bout d'un moment. C'est lui. Dieu, j'ai grandis, changé, évolué pour que jamais personne ne me rappelle mon passé assez gênant, voilà que ma vraie nature me trahit devant le seul type qui ne devrait pas me reconnaître !


« -On s'est pas déjà vu quelque part ? Tente-t-il dans un français approximatif, et pour lequel j'épargnerais les détails de ma pensée sur son accent...
-Heu non, impossible, je sors jamais de mon trou.
-Oh mais, tu viens nous voir demain ? S'exclame le bassiste, joyeux, montrant du doigt mon objet précieux. »


Ça, c'était pas super fin non plus. Laisser le pass accroché à mon cou, triomphalement, demain lorsque je verrais ces affreuses filles hystériques, passe encore. Mais devant eux, en voulant avoir des airs de femme mondaine, c'est très peu crédible de suite. Déjà qu'au départ, je l'étais pas du tout. Hana ou comment la personnification du ridicule existe.

Voilà ^^
Ah oui, comme je suis toute nouvelle (toute fraîche, toute pure, toute innocente... Laughing ) sur le fow', je préviens que ma Fanfic aura un langage assez familier, dû au personnage d'Hana (& des autres aussi, ne soyez pas naïves ;P), donc si je dois censurer avec des "*", dites-le moi ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Modératrice des fics ●




Hey, je m'appelle

Cindy

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 24
Ta chanson coup de coeur : Lass uns laufen
Date d'inscription : 28/07/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Dim 1 Aoû - 21:14

Ca serait mieux si tu mettais des "*", en effet Wink

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Traductrice ●




Hey, je m'appelle

Doo'

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Oulà, beaucoup x)
Date d'inscription : 31/07/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Lun 2 Aoû - 12:56

D'accord, je vais auto-censurer alors ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

deathliebe

Féminin
Nombre de messages : 267
Age : 22
Ta chanson coup de coeur : schrei, instant karma
Date d'inscription : 01/03/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Lun 2 Aoû - 21:00

j'adore suiiite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Traductrice ●




Hey, je m'appelle

Doo'

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Oulà, beaucoup x)
Date d'inscription : 31/07/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Mer 4 Aoû - 15:19

« -Heu...oui. Bon, il est tard, je vais vous laisser.
-Attends, viens on va te soigner,m'interrompt le guitariste. »



Lui, il commence à sérieusement me faire ch*er, avec sa prévoyance et ses idées déb*les. Ne pas être trop exigeante envers les hommes, sinon on est déçu. Merci maman, je crois que je vois de quoi tu parles. Donc, ils me prennent par le poignet et m'entraînent dans une chambre. Super ! Si je me fais violer par deux rock stars, à moi le pactole ! Le guitariste ouvre la porte de sa salle de bain, tu préfères les milieux aquatiques ? C'est vrai, ça passe mieux, si y a pas consentement. C'est gentil d'y penser, en tout cas. Il ouvre la boîte à pharmacie, adepte d'ustensiles ? Qui sait ? Non, vous l'aurez compris, son intention semble pure et il sort du coton qu'il me donne. Une vision de Tom en infirmière à caractère pornographique me vient tout à coup à l'esprit, et me fait fortement sourire bêtement. Le bassiste s'en va, pendant que son compagnon me fixe lourdement.



« -C'est quoi ton prénom, au fait ?
-Écoutes, t'es gentil et tout, mais une fan est renseignée hein. Alors tes petites approches de serial lover ça le fait pas avec moi.
-Je n'ai fais que demander ton nom, rit-il.
-Hana, soupire-je. »



Moi qui pensais que lui dire qu'il avait zéro chances le persuaderais de me virer de sa suite, raté. Avec un peu de chance, il a aussi oublié mon prénom. Non, la chance n'est définitivement pas de mon côté, vu la tête qu'il tire. Aha, coucou cocu ! Je me lève, lui fais un bref signe de tête, et pars en courant dans ma chambre...qui est évidemment juste en face de la sienne. Il vient frapper à ma porte, comme un ahuri. « Hana ? Celle d'y a deux ans ? C'est toi ? ». Bon, après dix minutes à le laisser massacrer cette porte qui doit coûter plus cher qu'une voiture, je me décide à lui répondre sans même ouvrir. Je ne suis pas folle, vous savez. « Oui, c'est moi. A demain, Tom ». Des bruits de pas qui s'éloignent, puis plus rien. Ouf ! Enfin débarrassée ! Pour la nuit, du moins.

Lendemain, 15h. Je suis devant les grilles, arborant fièrement mon pass, en compagnie d'un sosie qui, elle, n'a pas cette chance. A seize heures, un type vient faire rentrer les filles qui ont la rencontre. Je suis assez fière de ma tenue, et je n'ai plus le coton dans les narines. Mon sex appeal est remonté en flèche. Une petite jupe bien raz-la-touffe, comme qui dirait, un haut décolleté bien plongeant... Une vraie sal*pe, en fait. Mais bon, qu'est-ce qu'on ferait pas pour eux ?

Plus tard, on nous fait signe de leur arrivée. Ils entrent, et commencent à signer leurs autographes comme des automates. Sauf le guitariste, qui m'a reconnu après une longue réflexion personnelle assez poussée. Et oui, je sais, je suis magnifique. C'est Bill qui passe en premier, tandis que je le gratifie d'un « salut » dans sa langue maternelle. Sans réponse. Même schéma avec le batteur, ce qui me met hors de moi. C'est pas les mêmes types qu'y a deux ans, c'est pas possible, y a une c*uille dans le potage.



« -J'ai dis : salut. Tu réponds : salut !
-Hana ? »


Ni une ni deux, étant donné que j'ai osé tenir le poignet de son protégé, leur garde du corps me tire à l'écart, soit à à peine deux mètres plus loin. Avouons-le, ils pourraient prévoir des salles plus grandes. Il me fixe méchamment. Quoi ? Pour une fois que ma remarque est justifiée, sans déconner !


« -On ne touche pas les garçons, on respecte les consignes !
-Ils n'ont qu'à respecter la politesse, aussi, m'outre-je de cette situation sordide.
-Ils n'ont rien à prouver à personne. Si les garçons ne veulent pas dire bonjour, ils ne le font pas.
-Oh mais vous êtes aussi groupie que ces folles ma parole ! Allo la Terre ici les humains ! Star ou pas star, pognon ou pas pognon. Faut arrêter de croire aux miracles, quoi. »


Ai-je déjà mentionné le fait que je parle beaucoup, énormément même, et qu'en général je ne suis pas très tendre, ni douée pour arrondir les angles ? Ni une ni deux, l'armoire à glace baragouine un mot ou deux dans leur langue atroce, et vu sa tête fort peu accueillante j'imagine qu'il s'agit-là d'insultes diverses. Il me chope le bras. Crois-moi, si tu me lâches pas dans les trente secondes, je te castrerais sans aucun état d'âme et ferais revenir tes testicule au barbecue avant de te forcer à les avaler, en prenant le temps de bien mâcher ! Voilà qu'il commence à me tirer vers l'extérieur.

« -Minute, papillon ! T'as cru que c'était la fête ou quoi ? On n'a pas gardé les vaches ensemble, hein !
-Gné ?
-Ah je vois, on est un peu limité dans la matière grise...Personne n'est parfait hein. Je disais : lâches-moi sale gorille avant que je ne fasse ta fête ! »


J'ai répété ma traduction en anglais, je crois n'avoir pas fait de fautes. Il se met alors à rire aux éclats. Oui, bon, il est vrai que je n'ai pas l'air très musclée ni très forte – avouons-le, je suis maigre comme pas deux et j'ai la force au c*l. Cependant, si je veux, en visant bien, je peux peut-être lui faire ressentir une légère douleur. Ouais, vous avez vite compris, je suis foutue. Il me traîne alors hors de la salle, et me ferme la porte au nez. Bon, ben il ne me reste plus qu'à rejoindre la file, je crois. Je tente de me repérer dans ce zénith, et vois la lumière du jour. Je m'y dirige, il me faut un bon mensonge à raconter quand on me demandera pourquoi j'ai été la première à sortir, parce que dire à une fan « ben je me suis énervée parce qu'ils m'ont pas dit bonjour alors j'ai été dégagée illico » ça fait pas très classe.

J'entre dans l'espèce de sas qui sépare l'intérieur de l'extérieur, et en profite pour voir le nombre de fans qui attendent déjà. Super, je vais être tout en haut. Une bonne journée de m*rde, comme j'en connais parfois. Et oui, c'est dur à croire, je suis également une humaine. Je passe à l'extérieur, me rapprochant des grilles. J'aurais dû gruger, et me fo*tre au premier rang, en avance. A environs cinq mètres des immenses grilles, on m'attrape à nouveau le bras. Bon, tu l'auras voulu, enf*iré. Je lui mets une baffe tout en me retournant. M*rde, je crois que je me suis trompée de cible. Et j'ai dû signer mon arrêt de mort là, aussi.


Voilà, c'est vrai qu'y a pas mal de trucs à censurer finalement xD
(qu'elle est vulgaire, cette Hana What a Face )
J'espère que ça plait encore =)
Bisouus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

deathliebe

Féminin
Nombre de messages : 267
Age : 22
Ta chanson coup de coeur : schrei, instant karma
Date d'inscription : 01/03/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Mer 4 Aoû - 16:24

quelle vulgairité XD j'adore suiiite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

x-Trashiiix

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Für Immer Jetzt && Hey Du
Date d'inscription : 28/07/2010



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Sam 2 Oct - 13:36

CHOUUUUUUUUUUUUUU ME VOILAAAAA !! =D
*Oh Nan Shocked*

J'aime J'aime Peutin Nan J'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime Very Happy
Et Je Veux La Suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Jeu 18 Nov - 14:31

Pas de suite depuis un sacré moment.
Si dans une semaine aucun message pour dire de mettre en pose ou autre cette fic sera verrouillée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EC] Évolution Spontanée   Aujourd'hui à 9:48

Revenir en haut Aller en bas
 

[EC] Évolution Spontanée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [shoot]mtv.com leur évolution
» Myspace évolution
» L'évolution des montagnes russes
» L'évolution de fruity loops (v 9.5 beta)
» L'opéra-rock "La révolution française" de retour en 2012
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: espace fan :: Fans fictions :: fans fictions en cours-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit