Forum Liebe-de-th






Hallo die Leute!!!

Bienvenue à toi sur Liebe, si tu n'es pas un de nos membres. Sur Liebe, nous te proposons un tas de possibilités. Tu pourras te tenir au courant de toute l'actualité TokioHotelienne, rencontrer de nouvelles personnes, et même participer au RPG. Choisis ton personnage et fais avancer l'histoire.

Pour plus de renseignements, nous t'invitons à t'inscrire et à nous rejoindre!!

Le Staff.


Forum Liebe-de-th
Le RPG a besoin de personnages. Nous recherchons en priorité Franziska Schäfer, David Jost, Liam Ivanof, Adam Straus.

Partagez | 
 

 [E.C] D’un Simple Festival À…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
● Fondatrice ●




Hey, je m'appelle

- NYLY -

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2007



MessageSujet: Re: [E.C] D’un Simple Festival À…   Mer 3 Nov - 23:25

haaan c'est mignon
la suite stp miss =)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Lying close to you feeling your heart beating, And I'm wondering what you're dreaming ,Wondering if it's me you're seeing, Then I kiss your eyes and thank God we're together, And I just wanna stay with you, In this moment forever, Forever and Ever!!! ♥ Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

x-Trashiiix

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Für Immer Jetzt && Hey Du
Date d'inscription : 28/07/2010



MessageSujet: Re: [E.C] D’un Simple Festival À…   Sam 27 Nov - 0:58

Oulàà Presque Un Mois Sans Poster, Honte A Moi T_T

Je Viens De Voir Que Le Chapitre Que Je Peux Poster Demain Est Très Long xD (Histoire De Me Faire Pardonner ? x))
Donc Je Ferais Quelques Petites Modifications De Dernière Minute Et Après Je Poste ^^
En Espérant Que Vous Voulez Toujours Lire Ma FF x)

A Demain Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
● Modératrice ●




Hey, je m'appelle

lili

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 29
Ta chanson coup de coeur : ....
Date d'inscription : 01/10/2007



MessageSujet: Re: [E.C] D’un Simple Festival À…   Sam 27 Nov - 1:37

biensur que je veux toujours lire
Hate d'etre a demain alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

x-Trashiiix

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 23
Ta chanson coup de coeur : Für Immer Jetzt && Hey Du
Date d'inscription : 28/07/2010



MessageSujet: Re: [E.C] D’un Simple Festival À…   Sam 27 Nov - 14:30

PDV Bill

_« Oh oh, Bill, réveille toi ! Me fit Tom.
_Je ne dormais pas mais merci quand même.
_Eh, j’ai halluciné ou elle t’a embrassé ? Me fit Georg.
_ Elle m’a pas embrassé bande de crétins…
_ Arrêtes on vous a vu !
_ Qui voudrait embrasser un type comme moi ?
_ N‘importe quoi. Lâcha alors mon frère.
_ Et qu’est-ce qu’elle t’a dit ? »

Je soupira et leva les yeux au ciel. Qu’est-ce qu’ils peuvent être exaspérants des fois !

« _ Elle s‘est excusée je ne sais pas combien de fois parce qu‘elle croit qu‘elle m‘a fait mal…
_ Faut avouer que t’es pas très solide Billou hein !
_ Je t’emmerde Georg. Lui envoyais-je, le ton glacial.
_ Bill !
_Oh, sa va hein !
_ Je te comprends pas ! Pourquoi tu lui a pas parlé ?
_ Pourquoi je lui parlerais ? » Répondis-je à mon frère du tac-au-tac.

Il soupira et leva les yeux en l’air. Et s’approchant de moi, il passa son bras autour de mes épaules et pencha son visage vers le mien, de façon à me parler et qu’il n’y ai que moi qui entende.

« _ Billou, je sais ce que tu ressens…
_ Mais je ressens rien du tout ! Lâches-moi avec ça !
_ Non j’te laisserais pas ! (il venait d’hausser la voix, faisant sursauter les deux G’s) depuis qu’on les* a croisé tout à l’heure dans les couloirs t’es bizarre… j’avais pas compris au début. Mais là c’est très clair. Je veux pas que tu te fasse du mal à cause d’elle.
_ C’est pas vrai…
_ Bill, je te connais mieux que toi-même.
_ Je… je sais pas, j’en sais rien… mais qu’est-ce que tu veux que je fasse de toute façon ? Peut-être que si elle ne sortais pas avec le français, j’y arriverais, j’arriverais à lui parler… mais là…essaies de comprendre !
_ J’essaie mais je n’y arrive pas. Désolé.
_ Je peux pas Tom…
_ Mouai… Gott déjà 0h00 !! Le temps passe vite !
_ Ouai… c’est pour sa que ‘‘Leb’die Sekunde’’ !
_ Et c’est toi qui me dit ça ? Me lança Tom en se foutant ouvertement de moi.
_ Ta gueule.
_ Moi aussi je t’aime ! Gute Nacht Bill !
_ Gute Nacht Tom ! »

Et nous allâmes nous coucher.



PDV Simy

07/07/07:

_ « Simy, réveille toi ! Il est 14 h !
_ Quoi ? Déjà ?
_Eh oui ! Dépêche toi de prendre une douche et de t’habiller, on part dans 20 min ! »

Je me prépara alors rapidement et rejoignis mes amies 10 minutes plus tard, qui m’attendaient avec Joe dans le hall de l’hôtel.
Nous posâmes les clés sur le ‘’comptoir’’ à la réception et montâmes dans le van.
Environ, une demi-heure plus tard, nous étions arrivées au 32, place de la Résistance.
Nous descendîmes du van et nous dirigeâmes vers la maison quand 5 filles et 3 mecs coururent vers nous avec des cahiers, des crayons et des appareils photo. Limite si ils ne nous attendaient pas.
Nous leurs signâmes donc des autographes, prîmes des photos et attendîmes qu’ils se soient éloignés pour rentrer dans la maison de notre mère, sans que personne ne nous voit.
Nous sonnâmes donc à la porte et une jeune fille vînt nous ouvrir.
Quand elle nous reconnue, elle s’empressa de nous faire rentrer, en nous disant que notre mère avait de la visite, mais étant donné la rareté des nôtres, elle nous conduisit quand même jusqu’au salon.

_ « Mme, il y a quelqu’un qui désire vous voir. Dit-elle en s’effaçant pour nous laisser entrer.
_Mais, enfin, ma chère Amélie, vous savez bien qu’il y a… »

Elle lâcha alors sa tasse de café qui atterrit sur la table, renversant ce qu’il restait dedans et ce leva.

_ « Simy ! Kurtis ! Lâcha-t-elle incrédule. Mon dieu ! Comme vous m’avez manqué ! fit-elle en nous serrant dans ses bras. Vous avez fait tous ce chemin pour venir me voir ? Ce n’est pourtant pas mon anniversaire !
_Ba maman ! Bobital n’est pas loin de St Cast, tu le sais très bien ! Lui fit Kurtis.
_Quesque vous faisiez à Bobital ?
_Maman ! Tu sais bien à quoi sert le festival des Terres Neuvas ! Lui fis-je.
_Ba oui, pourquoi ?
_Ne nous dis surtout pas que tu ignorais que nous y étions invitées toute les cinq hier… » lui fis-je entre mes dents.

Elle se retourna alors lentement et s’adressa à la personne qui était dans le fauteuil, que l’on voyait de dos.

_ « Pourquoi ne m’en avez-vous pas informé ?
_Bien sûr que si ! Je vous l’avais même dis il y a …
_Dîtes tout de suite que je pers la mémoire ! Je me souviendrais tout de même si vous m’aviez dis que mes filles et leurs amies se produisaient au Festival des Terres Neuvas de Bobital ! S’emporta notre mère.
_Calme toi maman. Ce n’est pas si grave ! Nous lui fîmes en chœur avant de nous écrier avec horreur :
_ TOI ??
_ Qu’est-ce que tu fous là ? Kurtis t’avait pas foutu à la porte ? Lui crachais-je au visage.
_ Si mais votre mère m’a réengagé. »

Nous entendîmes alors des cris d’hystériques et de malades dehors.
Nous nous dirigeâmes tous vers la fenêtre pour voir ce qui se passait quand je m’écria :

_ « Lui !? »

Je sortis alors comme une dingue de la maison, laissant les quatre filles et ma mère plantées là à me regarder courir dehors. Elles devaient se demander qu’est-ce qui m’arrivait. Après tout, je le connaissais pas ce type…
Quand il me vit, il s’arrêta.

_ « Simy ? Me dit-il, incrédule.
_C’est toi ? » lui lâchais-je.

Oui bon, question pire qu’idiote je sais merci.
Il ne me répondit pas, regarda derrière lui et partit en courant. D’accord, je retiens.
Je me retourna à mon tour et vis une dizaine de mecs et des folles qui couraient vers moi.
Quand ils me virent, ils s’arrêtèrent tous, sauf les bouffonnes qui continuèrent à courir derrière euh… mon fan on va dire. Et un me fit :

« _ J’hallucine ou c’est toi la meuf des BAG/G ?
_ Nan t’hallucine pas, c’est bien moi. Lui lâchais-je sèchement. Qu’est-ce que vous lui voulez ?
_ A qui ? »

Gné crétin ><

« _ Au mec que vous poursuivez.
_ Ce mec fait tourner la tête de toutes les meufs du bahut donc impossible de s’en faire une.
_C’est vrai que par rapport à vous, le choix est vite fait. » Lui fis-je en m’éloignant.

Il me courut derrière et m’attrapa par le bras.

_ « T’es pas en train de me dire que toi, une star, tu t’intéresse à ce minable ?
_Si tu veux voir un vrai minable, regarde toi dans un miroir paske la, franchement tu fais pitié ! »

A ce moment, il resserra encore plus la prise qu’il avait autour de mon bras et se pencha vers moi. Oh non, tu rêves toi ! Je lui enfonça mon genoux dans le ventre avant de lui mettre un coup de poing en plein visage. Il me lâcha alors, se tenant le visage et me regardait avec un air mauvais. Alors il demanda à ses potes de s’occuper de moi quand Kurtis et mes amies arrivèrent.

_ « Je vous les laisse ! Fis-je à ma sœur en courant dans la direction opposée.

À ce moment je me posais pleins de question. Pourquoi est-ce que je lui courrais après ? et pourquoi j’étais sortie en courant quand je l’avais vu ? C’était… étrange…
Et là j’étais en train de courir dans des ruelles sombres et pas très accueillantes. J’aperçus alors les dingues de tout à l’heure courir dans ma direction. Elles gueulaient je ne sais pas quoi. Enfin, il faut dire que j’avais pas tellement envie de comprendre non plus. Je me planqua derrière un mur et attendis qu’elles passent.
Mais il ne répondait pas.

« _ Hey ! T’es là ? C’est moi, Simy ! » criais-je, après que toutes ces filles surexcitées soient passées.

Mais il ne répondait pas.
J’erra pendant dix bonnes minutes avant d’entendre un téléphone sonner suivi d’un « Scheiße » bien allemand.
Ce qui me fit sourire. Bizarre oui.
Je me dirigea donc vers l’endroit d’où venait la sonnerie et le découvris, assis par terre, les bras repliés autour des jambes.
Je m’assis alors à coté de lui et posa ma main sur son épaule, ce qui le fit sursauter.

_ « T’inquiète, ce n’est que moi ! Les filles s’occupent des autres. »

Il ne dit pas un mot pendant plusieurs minutes, se contentant de me regarder avec des gros yeux ronds, jusqu’à ce que j’entende Kurtis m’appeler.

« _ Bon il faut que j’y aille… tente de ne pas te faire re-poursuivre par ces malades, la prochaine fois je ne serais plus là pour venir à ton secours x) »

Je me leva et fis demi-tour.

« _ Simy je… »

Il avait dit ça vite, comme si il avait espérer que je n’entende rien. Je me retourne et le fixe, toujours assis par terre et les yeux brillants.

« _ Oui, quoi ? »

Il se mordit la lèvre et baissa la tête. Merde, je ne voulais pas paraître hautaine ni rien… je suis irrécupérable.

« _ Qu’est-ce qu’il y a ? »

Il releva son visage et se mangea le mur en voulant reculer. Voilà que je lui fais peur maintenant. Il lâche un « aïe » en se frottant la tête.

« _ SIMYYYY ? Fit alors la voix de ma sœur au loin.
_ Il faut vraiment que j’y aille… alors si tu as quelque chose à me dire, dis le moi maintenant… je ne pense pas que l’on se revoit un jour… »

Ses yeux brillèrent encore plus et il ouvrit la bouche.

« _ Je… non je vais te paraître ridicule…
_ Dis toujours.
_ Je… je crois que je… que je…
_ Que tu…? Lui fis-je en approchant mon visage du sien.
_ Je… »

La voix de ma sœur retentit encore une fois. Je tourna la tête pour voir si elle n’arrivait pas. Quand il déboula tout d’un coup.

«  _ Je t’aime. Voilà c’est fait grand frère, t’es fier de moi ? Je suis ridicule…
_ Tu quoi ? OO »

Je releva son menton et plongea mes yeux dans les siens

« _ Tu n’es pas ridicule !
_ Si je le suis. Je suis même pitoyable. Je suis là, assis par terre dans une rue… je me fais pitié. »

Ses yeux versèrent alors des larmes qui glissèrent jusque ma main.

« _ Ba lève toi alors si c’est-ce qui pose problème ! »

Il le fit mais baissa le visage. Je le releva une nouvelle fois.

« _ Ce n’est pas parce que je fais partie du milieu du showbiz que je ne suis pas touchée parce que tu viens de me dire.
_ Oui mais ça ne change rien. Lâche-t-il en retirant ma main de sous son menton.
_ Non pas vraiment. Mais sache que l’amour est un sentiment noble qui ne se contrôle pas, donc tout sauf ridicule. »

Je me retourna alors et partis rejoindre ma sœur. Mais il me retint par le bras.

« _ Excuse moi… »

Il me lâcha et cacha son visage entre ses mains. Je pris la direction pour repartir… mais quelque chose me retenait là… je ne pouvais pas partir comme ça… mais qu’est-ce que je pouvais faire d’autre ? J’en ai marre. Pourquoi c’est toujours à moi qu’il arrive des trucs comme ça ? ><

« _ Simy Pxtin réponds, tu commence à me faire peur ! Lâcha ma sœur.
_ Je dois y aller… je… »

Je me retourna une nouvelle fois vers lui. Il s’était rassis par terre et le mouvement de ses épaules trahissaient ses pleurs. Je me sentais mal. Très mal… pire que mal même… je me baissa à côté de lui et releva son visage vers le mien. J’essuya les larmes sous ses yeux et posa mes lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Hey, je m'appelle

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [E.C] D’un Simple Festival À…   Aujourd'hui à 13:11

Revenir en haut Aller en bas
 

[E.C] D’un Simple Festival À…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Festival de musique militaire à Ville la Grand du 11 au 13 juin 2010
» Hoffnung Festival
» Festival "autour des cuivres" - du 20/10 au 24/10 - Cournon d'Auvergne
» Lap steel micro simple ???
» Stage guitare blues trad et slide à La Chèze (22)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Liebe-de-th :: espace fan :: Fans fictions :: fans fictions en cours-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit